FLASH
[21/08/2018] Chômage, déficit, pouvoir d’achat : l’effet Macron ne marche pas, l’effet Trump fonctionne à fond, donc les médias crachent sur Trump  |  Une statue de la Vierge à l’Enfant décapitée dans l’Île de Noirmoutier  |  Européennes 2019 : contesté voire détesté, Emmanuel Macron en mauvaise posture  |  Orly : un « jeune » à scooter meurt en fuyant un contrôle de police, l’IGPN saisie  |  [20/08/2018] Tsahal à arrêté 11 islamistes palestiniens à Hebron et à Jérusalem lors de raids pour rechercher des terroristes  |  Le prix de la vie selon la justice française : Le migrant illégal de 19 ans qui a poignardé 4 personnes à Périgueux lundi 13 août n’a été condamné qu’à 3 ans de prison ferme  |  Paris : Une policière porte secours à des passagers après un accident mortel qu’ils ont provoqué, dans le 19e, et se fait violemment frapper par le passager rescapé!  |  Le chef de la police municipale de Villevaudé, en Seine-et-Marne, a été violemment agressé dimanche à son domicile par « plusieurs personnes » qui l’ont roué de coup  |  Barcelone attentat islamique : Un homme armé d’un couteau a tenté d’attaquer des policiers en hurlant Allahou Akbar (Allah est le plus grand)  |  Saint-Paul-Trois-Châteaux (26) : un homme de 45 ans tué de 9 coups de couteau, un autre homme blessé, suspect appréhendé, motif inconnu  |  Marseille : encore un adolescent de 16 ans poignardé pour un mauvais regard  |  Tsahal a ouvert le feu sur un terroriste musulman qui a tiré dans leur direction dans le nord de Gaza. Aucun blessé parmi les troupes israéliennes n’a été signalé  |  Un terroriste musulman a tiré des coups de feu sur l’ambassade des États-Unis à Ankara. La police a déclenché une chasse à l’homme et recherche un véhicule blanc suspect  |  [17/08/2018] Jérusalem : attentat au couteau, un policier blessé par un terroriste musulman palestinien, qui a été neutralisé  |  Dreuz lance un appel aux lecteurs: aidez-nous à passer au crible pendant 24 h les Fake News des radios du service public français  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 18 janvier 2012

 

 

Michel Garroté – La Russie rejette, aujourd’hui, mercredi 18 janvier 2012, d’une part, les sanctions contre la Syrie, et, d’autre part, les sanctions contre l’Iran. Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov avertit que la Russie – opposée à toute sanction et à toute intervention extérieure contre la Syrie et contre l’Iran – use et usera de son droit de veto en tant que membre permanent au Conseil de Sécurité de l'ONU. Sergeï Lavrov ajoute que tout Etat qui souhaite une intervention militaire en Syrie ne recevra aucun mandat du Conseil de Sécurité de l'ONU. La Russie bloque et bloquera toute proposition visant à recourir à une intervention militaire en Syrie, prévient Sergueï Lavrov.

La politique étrangère russe devient ainsi plus intransigeante, à l'approche de l’élection présidentielle de mars prochain et du retour annoncé de Vladimir Poutine à la fonction suprême. Toutefois – et c’est la phrase clé à retenir – Sergueï Lavrov précise que si des Etats veulent à tout prix recourir à la force, il est « peu probable » que la Russie puisse s’y « opposer ». Sergueï Lavrov estime que cela reste à leur propre initiative, que cela relève de leur conscience et qu’ils n'auront aucun mandat du Conseil de sécurité de l'ONU. Les déclarations de Sergueï Lavrov interviennent après celles du puissant émir du Qatar qui lui est favorable à l'envoi de troupes en Syrie. Sergueï Lavrov critique aussi les nouvelles sanctions contre l'Iran.

Et Sergueï Lavrov estime qu'une intervention militaire étrangère dans ce pays serait une « catastrophe » avec les « plus graves conséquences ». Ce point de vue n’est pas partagé par les voisins sunnites de l’Iran chiite, notamment par l’Arabie saoudite, qui elle, bien au contraire, voit d’un bon œil des frappes préventives contre le nucléaire offensif des mollahs intégristes iraniens. Sergueï Lavrov indique en outre que la Russie n'a pas à s'expliquer sur la livraison récente à la Syrie d'une cargaison dangereuse à bord d'un bateau qui pourtant a transporté 60 tonnes d'équipements militaires classiques et chimiques. Sergueï Lavrov allègue que la Russie ne juge pas nécessaire de s’expliquer ou de se justifier. Mais cela étant, Sergueï Lavrov, a tout de même précisé – nous l’avons écrit plus haut – que si des Etats veulent recourir à la force, notamment contre la Syrie, la Russie ne s’y opposera pas…

   

   

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz