FLASH
[20/10/2017] #Pologne : 8 blessés dans une attaque au couteau dans le centre commercial VIVO à Stalowa Wola  |  Une ex-assistante parlementaire porte plainte contre le député LREM Christophe Arend pour harcèlement et agression sexuelle  |  Une ex-salafiste porte plainte contre Tariq Ramadan pour “viol, agression sexuelle et harcèlement”  |  Un musulman plein d’amour et de tolérance s’est fait exploser dans la mosquée de l’imam Zaman de Kaboul en Afghanistan  |  Le Hamas à Trump : « Israël, nous voulons l’anéantir, pas le reconnaître » et les médias feignent de ne pas entendre  |  [19/10/2017] Ariane Fornia, fille d’Eric Besson, accuse l’ex-ministre Pierre Joxe d’agression sexuelle  |  Wolf Blitzer (CNN) est le 1er journaliste de gauche à évoquer le scandale Clinton/ Obama/ Uranium depuis sa révélation il y a 24 heures  |  [18/10/2017] France : 54% des condamnés pour jihad en 2014 auront purgé leur peine et seront libres en 2020 de faire devinez quoi!  |  Israël élu à la tête du COPUOS, le comité pour un usage pacifique de l’espace de l’ONU  |  JP Grumberg: Proverbe Yiddish pour les gens de gauche : ce que tu ne vois pas avec tes yeux, ne l’invente pas avec ta bouche  |  Israël attentat : un colon arabe palestinien a foncé sur des soldats israéliens avec un couteau à Gush Etzion. Terroriste blessé  |  Les constructions juives en Judée Samarie reçoivent une couverture média mondiale. L’abandon mondial du nationalisme Kurde, rien  |  Perquisition au siège du MoDem dans le cadre de l’enquête sur les emplois fictifs des assistants parlementaires européens  |  [17/10/2017] Israël refuse tout dialogue avec un gouvernement palestinien d’union avec des terroristes du Hamas  |  Grande-Bretagne : le patron du Mi5 prévient que le danger terroriste va exploser en intensité  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 18 janvier 2012

 

 

Michel Garroté – La Russie rejette, aujourd’hui, mercredi 18 janvier 2012, d’une part, les sanctions contre la Syrie, et, d’autre part, les sanctions contre l’Iran. Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov avertit que la Russie – opposée à toute sanction et à toute intervention extérieure contre la Syrie et contre l’Iran – use et usera de son droit de veto en tant que membre permanent au Conseil de Sécurité de l'ONU. Sergeï Lavrov ajoute que tout Etat qui souhaite une intervention militaire en Syrie ne recevra aucun mandat du Conseil de Sécurité de l'ONU. La Russie bloque et bloquera toute proposition visant à recourir à une intervention militaire en Syrie, prévient Sergueï Lavrov.

La politique étrangère russe devient ainsi plus intransigeante, à l'approche de l’élection présidentielle de mars prochain et du retour annoncé de Vladimir Poutine à la fonction suprême. Toutefois – et c’est la phrase clé à retenir – Sergueï Lavrov précise que si des Etats veulent à tout prix recourir à la force, il est « peu probable » que la Russie puisse s’y « opposer ». Sergueï Lavrov estime que cela reste à leur propre initiative, que cela relève de leur conscience et qu’ils n'auront aucun mandat du Conseil de sécurité de l'ONU. Les déclarations de Sergueï Lavrov interviennent après celles du puissant émir du Qatar qui lui est favorable à l'envoi de troupes en Syrie. Sergueï Lavrov critique aussi les nouvelles sanctions contre l'Iran.

Et Sergueï Lavrov estime qu'une intervention militaire étrangère dans ce pays serait une « catastrophe » avec les « plus graves conséquences ». Ce point de vue n’est pas partagé par les voisins sunnites de l’Iran chiite, notamment par l’Arabie saoudite, qui elle, bien au contraire, voit d’un bon œil des frappes préventives contre le nucléaire offensif des mollahs intégristes iraniens. Sergueï Lavrov indique en outre que la Russie n'a pas à s'expliquer sur la livraison récente à la Syrie d'une cargaison dangereuse à bord d'un bateau qui pourtant a transporté 60 tonnes d'équipements militaires classiques et chimiques. Sergueï Lavrov allègue que la Russie ne juge pas nécessaire de s’expliquer ou de se justifier. Mais cela étant, Sergueï Lavrov, a tout de même précisé – nous l’avons écrit plus haut – que si des Etats veulent recourir à la force, notamment contre la Syrie, la Russie ne s’y opposera pas…

   

   

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz