Publié par Michel Garroté le 13 janvier 2012

 

 

Michel Garroté – Le clown – islamique et halluciné – Ahmadinejad, achève, aujourd’hui, vendredi 13 janvier 2012, sa tournée dans quatre pays d'Amérique latine, tournée au cours de laquelle il a mendié le soutien de pays autoritaires crypto-marxistes, sans obtenir d'engagements – réels et concrets – face aux sanctions visant l’arsenal nucléaire offensif iranien. La tournée d’Ahmadinejad s’achève sur fond de tensions grandissantes entre l’Iran et les pays libres qui ont désormais la preuve que la théocratie intégriste est sur le point de se doter de la bombe nucléaire. Obama a donné son feu vert à de nouvelles sanctions contre l'Iran. Les Etats membres de l'Union Européenne et d’autres pays dans le monde sont parvenus à un semblant d’accord sur un embargo – théorique – contre le pétrole iranien.

Mais cet embargo ne sera pas appliqué – concrètement – par certains pays, notamment la Grèce et le Japon. L’Iran fournit 450’000 barils par jour aux Etats membres de l'UE. Et l’Iran menace de fermer le détroit d'Ormuz aux navires des pays occidentaux. Etant donné les résultats dérisoires de la tournée d’Ahmadinejad au Venezuela, au Nicaragua, à Cuba et en Equateur, l'Iran se tourne désormais vers la Chine et la Russie pour limiter les effets de l’éventuel embargo sur ses exportations. Certes, les dirigeants des quatre pays d'Amérique latine ayant reçu Ahmadinejad ont défendu le « droit » de l'Iran à développer « l'énergie » nucléaire et ils ont « dénoncé » le renforcement des sanctions. Mais ils n'ont pas proposé d'aide concrète à l’Iran.

Ahmadinejad a reçu, une fois de plus, un accueil – théâtral et bouffon – de la part du caudillo vénézuélien Hugo Chavez ; avant de rencontrer le dirigeant – ultra-corrompu et néomarxiste – nicaraguayen Daniel Ortega, les dictateurs cubains Fidel et Raul Castro ; ainsi que l’autocrate – démagogue et incompétent – équatorien Rafael Correa. Sur la façon dont l'Iran fait face aux sanctions, Ahmadinejad s’est réfugié dans le blabla démagogique si cher aux quatre larrons qu’il a visités : « Le problème n'est pas la question nucléaire, le problème c'est l'indépendance des peuples libres. Les pouvoirs dominants et hégémoniques interdisent le progrès et le développement des pays indépendants », a osé le sanguinaire Ahmadinejad. Et dire qu’en Europe, la gauche soutient cette coalition islamo-marxiste aussi débile qu’anachronique.

   

   

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

12
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz