FLASH
[18/10/2017] France : 54% des condamnés pour jihad en 2014 auront purgé leur peine et seront libres en 2020 de faire devinez quoi!  |  Israël élu à la tête du COPUOS, le comité pour un usage pacifique de l’espace de l’ONU  |  JP Grumberg: Proverbe Yiddish pour les gens de gauche : ce que tu ne vois pas avec tes yeux, ne l’invente pas avec ta bouche  |  Israël attentat : un colon arabe palestinien a foncé sur des soldats israéliens avec un couteau à Gush Etzion. Terroriste blessé  |  Les constructions juives en Judée Samarie reçoivent une couverture média mondiale. L’abandon mondial du nationalisme Kurde, rien  |  Perquisition au siège du MoDem dans le cadre de l’enquête sur les emplois fictifs des assistants parlementaires européens  |  [17/10/2017] Israël refuse tout dialogue avec un gouvernement palestinien d’union avec des terroristes du Hamas  |  Grande-Bretagne : le patron du Mi5 prévient que le danger terroriste va exploser en intensité  |  Catalogne : 691 entreprises ont délocalisé leur siège social  |  Projet d’attentat par des terroristes ultra-droite: Mélenchon, Castaner et ds mosquées étaient visés selon LCI  |  10 activistes d’extrême droite qui préparaient une attaque arrêtés par la police  |  Effet Trump: la bourse franchit les 23000 points pour la 1ere fois de ses 121 années d’existence  |  Trump : « on m’a demandé si Hillary Clinton se présentera en 2020. J’ai répondu : ‘j’espère que oui !’  |  Daphne Caruana Galizia, qui a révélé les Panama Papers, a été tuée par une bombe plantée près de sa voiture  |  [16/10/2017] Israël va construire 1600 logements dans la partie Est de la capitale Jérusalem  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 23 février 2012
 
 
Une journaliste de 35 ans, Claire Checcaglini, a utilisé le nom et le prénom de sa grand mère, a changé de coiffure, s’est teint les cheveux, pour infiltrer le Front National dont elle a « toujours profondément méprisé, rejeté l'engagement, des personnes que je n'ai pu voir qu'en tant que potentiels dangers pour la démocratie, qu'ils en soient ou non conscients ».
 
Si elle ne voit pas que les dangers pour la démocratie sont les idéologies totalitaires, le communisme, le fascisme, le nazisme et l’islamisme, et non le seul que les bobos savent détecter, à savoir le Front National, c’est qu’elle doit être journaliste. 
 
Mais en même temps, si elle est journaliste, elle doit suivre l’information. Elle n'a donc pas manqué d’entendre Caroline Fourest, censurée à Bruxelles par des islamistes, les désigner comme extrémistes de droite (au passage, chapeau Fourest pour ce lucide courage, même si je ne partage pas vos analyses)  
 
Donc la taupe du FN a milité pendant 8 mois dans les Hauts-de-Seine, et a gravi un à un les échelons du parti jusqu’à être promue secrétaire FN de Neuilly-sur-Seine, puis candidate aux législatives (ce qui fait immédiatement penser que le FN a beaucoup de soldats mais manque de gradés). 
 
Première remarque : dans son témoignage, Claire Checcaglini affiche, en guise de panoplie intellectuelle, des clichés bien usés  : les arabes, minoritaires, forcément les victimes. Les blancs, majoritaires, forcément oppresseurs et racistes. L’islamophobie forcément une obsession. Le monde, forcément composé de bisounours, et signaler le danger de l’islamisation, forcément une paranoïa. L’islamisme radical et conquérant forcément un fantasme. 
 
Ca fixe.
 
Claire Checcaglini écrit qu'elle se rend compte très vite, comme elle s'y attendait, que la stratégie de dédiabolisation du FN est une façade, et que les réunions internes auxquelles elle assiste sont souvent imprégnées d'islamophobie et de racisme.
 
Je lui fais remarquer rapidement que si elle voulait vérifier que la dédiabolisation du FN est une façade, elle aurait pu économiser huit mois de trahison et lire Dreuz.
 
Mais j’ajoute immédiatement que contrairement à elle, nous ne nous arrêtons pas au FN, un marginal du racisme, la part du lion étant partagée par d’autres extrêmes, tout en changeant de bord. D’ailleurs, si elle a entendu des propos « islamophobes et racistes », on est en droit de se demander ce qu’elle a exactement entendu : l’islamophobie consiste à dénoncer une idéologie de conquête, tandis que le racisme est une puanteur.
 
Et je termine avec cette question, qui restera sans réponse : qui ira infiltrer les mouvements antiracistes, les MRAP et autres LDH pour écouter leurs propos racistes anti blancs ? Je sais, les médias n'en parleraient pas. Qui ira écouter les incitations à la haine des valeurs occidentales dispensées dans des mosquées bien sous presque tous rapports ? Qui osera écouter et rapporter les propos judéophobes de ces nuées d’associations antisionistes ?
 
Certainement pas cette journaliste, aveugle comme une taupe.
 
Reproduction autorisée, et même vivement encouragée, avec la mention suivante et impérativement le lien html ci dessous : 
© Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info
 
http://www.lefigaro.fr/politique/2012/02/22/01002-20120222ARTFIG00364-une-journaliste-infiltree-au-c339ur-du-front-national.php
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz