Publié par Jean-Patrick Grumberg le 20 février 2012
 
Le discours de Marseille de Nicolas Sarkozy, écrit par Henri Guaino était une attaque contre le Président de la République Française, à qui Sarkozy reproche de ne pas avoir fait un certain nombre de réformes qu’il juge essentielles, et que Sarkozy promet, lui, de mettre en œuvre s’il est élu.
 
Et les propositions de Sarkozy sont en effet séduisantes, résumées par Anne-Christine Poujoulat dans l’express.fr :
 
1- Proportionnelle aux législatives
Nicolas Sarkozy a ouvert la porte à une dose de proportionnelle aux élections législatives: "Je suis convaincu qu'un mode de scrutin doit d'abord avoir pour objectif de dégager une majortié capable de gouverner. Je suis attaché au mode de scrutin uninominal à deux tours", a-t-il déclaré. "Il me semble qu'on pourrait corriger à la marge ce mode de scrutin" 
 
2- Economie
"Quand on aime la France, on n'est pas du côté de ceux qui, pour défendre leurs intérêts, bloquent le pays et prennent les Français en otage." 
 
3- Référendum
Le candidat s'en est pris à "la puissance des corps intermédiaires" qui empêchent les réformes et "confisquent la parole des Français". "Je veux être le candidat du peuple de France. Le référendum c'est l'esprit de la Ve République et nous lui devons beaucoup". 
Il a ajouté que le référendum auquel il veut recourir, notamment sur l’immigration et la formation des demandeurs d’emploi « est l’esprit même de la Ve République » et qu’il « veut être le candidat du peuple de France. »
 
4- Valeurs de droite
Sarkozy a entre autre dénoncé "ceux qui refusaient l'interdiction de la burqa", et déclaré : "La famille, le mariage restent des repères, des références profondément ancrées dans notre conscience collective et qui font partie de notre identité. Nous ne voulons pas que l'on sacrifie notre identité à la mode du moment"
 
Sans malice, j’applaudis des deux mains ces propositions. Elles sont de nature à rendre la France plus forte, elles montrent que Sarkozy a écouté les Français, et qu'on peut surpasser les difficultés qui rongent la France. 
 
Ce sont des propositions de bon sens. Et je me demande naturellement comment le Président en place n’a pas pensé à les mettre en œuvre. Ah si seulement notre Président avait disposé d’un conseiller comme Henri Guaino, l’auteur de ce discours…
 
Reproduction autorisée, et même vivement encouragée, avec la mention suivante et impérativement le lien html ci dessous : 
© Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

11
0
Merci de nous apporter votre commentairex