FLASH
[20/08/2018] Tsahal à arrêté 11 islamistes palestiniens à Hebron et à Jérusalem lors de raids pour rechercher des terroristes  |  Le prix de la vie selon la justice française : Le migrant illégal de 19 ans qui a poignardé 4 personnes à Périgueux lundi 13 août n’a été condamné qu’à 3 ans de prison ferme  |  Paris : Une policière porte secours à des passagers après un accident mortel qu’ils ont provoqué, dans le 19e, et se fait violemment frapper par le passager rescapé!  |  Le chef de la police municipale de Villevaudé, en Seine-et-Marne, a été violemment agressé dimanche à son domicile par « plusieurs personnes » qui l’ont roué de coup  |  Barcelone attentat islamique : Un homme armé d’un couteau a tenté d’attaquer des policiers en hurlant Allahou Akbar (Allah est le plus grand)  |  Saint-Paul-Trois-Châteaux (26) : un homme de 45 ans tué de 9 coups de couteau, un autre homme blessé, suspect appréhendé, motif inconnu  |  Marseille : encore un adolescent de 16 ans poignardé pour un mauvais regard  |  Tsahal a ouvert le feu sur un terroriste musulman qui a tiré dans leur direction dans le nord de Gaza. Aucun blessé parmi les troupes israéliennes n’a été signalé  |  Un terroriste musulman a tiré des coups de feu sur l’ambassade des États-Unis à Ankara. La police a déclenché une chasse à l’homme et recherche un véhicule blanc suspect  |  [17/08/2018] Jérusalem : attentat au couteau, un policier blessé par un terroriste musulman palestinien, qui a été neutralisé  |  Dreuz lance un appel aux lecteurs: aidez-nous à passer au crible pendant 24 h les Fake News des radios du service public français  |  Laurent Ruquier défend son ami Gilbert Rozon, accusé d’agressions sexuelles: « Il n’a tué personne » (non, il a juste violé plusieurs femmes)  |  Suisse : à Genève 5 jeunes femmes sauvagement tabassées, 2 blessées graves, par « des Maghrébins de cités venus de France »  |  Automobiliste tué par balle à Paris: le policier mis en examen et interdit d’exercer  |  Une ex-esclave sexuelle yézidi aurait fui l’Allemagne après y avoir revu son bourreau, infiltré parmi les réfugiés  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 2 mars 2012

Photo : les alliés dans Dachau en mai 1945.


Michel Garroté – ''Le plus gros mensonge de l'histoire moderne''. C'est ainsi que le négationniste français Robert Faurisson définit la Shoah dans l'un de ses articles publiés par le journal italien Rinascita. Son texte fait scandale au sein de la communauté juive. Et dans la foulée, son texte rappelle le problème de l'antisémitisme latent en Italie, où 44% des citoyens ''ont des préjugés ou sont hostiles aux juifs'', selon une étude du Parlement italien, datant de l'automne dernier.

J'avoue ressentir une certaine lassitude. Certes, Faurisson ne représente ni l'opinion du peuple français, ni celle du peuple italien. Certes, Faurisson, à force de s'afficher avec Mahmoud Ahmadinejad, a perdu le peu de crédit qu'il avait encore. Mais ce n'est pas cela qui provoque en moi une certaine lassitude. Ce qui provoque en moi une certaine lassitude, c'est le fait que malgré la lutte contre l'antisémitisme menée depuis 1945, il demeure, en Europe, une dose considérable de judéophobie. Peu d'individus vont nous dire : "Oui, je suis antisémite". C'est vrai. En revanche, nombre d'individus vont nous dire : "Je ne suis pas antisémite mais…". Or, la question n'est pas seulement de savoir si les gens ne sont plus antisémites. La question est de savoir si les gens sont capables d'éprouver de l'amitié pour le peuple juif en diaspora et pour le peuple juif en Israël.

Dans ma jeunesse, j'ai été "antisioniste". Je ne l'ai pas été longtemps. Mais je l'ai été suffisamment pour avoir le temps de réaliser que les deux moteurs de "l'antisionisme" étaient – et demeurent – la haine et l'ignorance. Je l'ai été suffisamment pour réaliser toute la haine antijuive contenue dans "l'antisionisme". L'on peut toujours me rétorquer qu'il y a des Juifs "antisionistes", aussi bien en diaspora qu'en Israël. Oui, c'est exact. Mais cela n'enlève rien à la haine antijuive contenue dans "l'antisionisme". Si tel ou tel Juif est alterjuif au point de devenir antijuif, pour mieux s'intégrer dans un milieu qu'il sait pro-palestinien, pro-arabe et pro-musulman ou pour se faire bien voir par la gauche, en quoi cela abolirait-il le fait que "l'antisionisme" est une forme de haine antijuive ? La haine de soi de certains Juifs ne change rien à la nature antisémite et judéophobe de "l'antisionisme".

Une partie de la gauche, toute l'extrême-gauche et une partie de l'extrême-droite sont "antisionistes". Or, je n'ai absolument jamais vu la moindre compassion chez tous ces gens envers le peuple juif israélien. Pour eux, la lutte contre l'antisémitisme se limite – tout au plus – à condamner l'antisémitisme national-socialiste. Et encore. A droite, il n'y a pas d'antisionisme aussi militant qu'ailleurs. C'est vrai. Mais il y a à droite comme ailleurs une compromission plus que douteuse avec les causes arabe et musulmane. Or, cette compromission implique, de plus en plus, une attitude ouvertement et systématiquement anti-israélienne ; et une attitude de plus en plus complice et complaisante envers l'islam radical, les frères musulmans, les salafistes, le Hamas. On est en plein dans ce qu'ils appellent "je ne suis pas antisémite mais…".

Michel Garroté

http://www.rinascita.eu/index.php?action=news&id=13280

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz