Publié par Jean-Patrick Grumberg le 3 mars 2012
 
Asma Assad et Rania de Jordanie
 
Certaines personnes vivent sur un nuage de luxe et de privilèges.
 
Lorsque ces personnes sont à la tête d’un Etat, ou mariées à celui qui dirige le pays, la question se pose de savoir combien de dirigeants, dans le monde, sont coupés des réalités et atteints du syndrome de Marie-Antoinette.  
 
Le journal Al-Quds basé à Londres révélait le 28 février que la Reine Rania de Jordanie (à droite sur la photo), a récemment téléphoné à Asma, la femme du Président Syrien al-Assad (à gauche), préoccupée de la situation de son pays (le dernier compte fait état de plus de 8800 morts depuis le début des révoltes).
 
La femme d’Assad lui a répondu : « notre situation est excellente, et nous n’avons aucun souci, merci à Allah »
 
La source jordanienne a ajouté que Asma, qui a cessé d'apparaître sur les couvertures des revues de mode lorsque son mari a commencé à massacrer son peuple, a répondu à son tour à Rania : « mais nous avons reçu des nouvelles inquiétantes venant de votre pays, et nous voulons être sur que tout va bien. »

Peu après le début des émeutes, le roi Abdullah a envoyé Khaled Karaki, le chef de la cour Royale, à Damas, pour tenter de persuader al-Assad de faire des réformes, ce que le Président Syrien a refusé. Plusieurs sources jordaniennes ont indiqué au journal arabe que Assad a depuis refusé de prendre les officiels jordaniens au téléphone.
 
Reproduction autorisée, et même vivement encouragée, avec la mention suivante et impérativement le lien html ci dessous : 
© Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info
 
http://www.albawaba.com/behind-news/queen-rania-phones-asma-al-assad-first-ladies-catch-415185

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz