FLASH
[17/10/2017] Israël refuse tout dialogue avec un gouvernement palestinien d’union avec des terroristes du Hamas  |  Grande-Bretagne : le patron du Mi5 prévient que le danger terroriste va exploser en intensité  |  Catalogne : 691 entreprises ont délocalisé leur siège social  |  Projet d’attentat par des terroristes ultra-droite: Mélenchon, Castaner et ds mosquées étaient visés selon LCI  |  10 activistes d’extrême droite qui préparaient une attaque arrêtés par la police  |  Effet Trump: la bourse franchit les 23000 points pour la 1ere fois de ses 121 années d’existence  |  Trump : « on m’a demandé si Hillary Clinton se présentera en 2020. J’ai répondu : ‘j’espère que oui !’  |  Daphne Caruana Galizia, qui a révélé les Panama Papers, a été tuée par une bombe plantée près de sa voiture  |  [16/10/2017] Israël va construire 1600 logements dans la partie Est de la capitale Jérusalem  |  Rare: Israël a procédé à des frappes aériennes en Syrie près de Damas – la Russie était prevenue  |  Catalogne : le président indépendantiste recule et propose de discuter avec Madrid dans 2 mois  |  Gaza : en réponse aux tirs de roquette, Israël a bombardé des positions terroristes du Hamas pendant la nuit  |  Somalie : l’attentat de la religion de la paix et de la tolérance a fait 231 morts et 275 blessés  |  Pendant la nuit, l’armée israélienne a arrêté 12 colons arabes en Judée, recherchés pour terrorisme  |  [15/10/2017] Prédateur sexuel Harvey Weinstein : la gauche contre-attaque et « ressort » une affaire contre Trump  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 13 mars 2012
Par Misha Uzan
 
A quel point la Belgique est-elle déjà un Etat musulman ? C'est la question que l’on se pose, au lendemain d'un attentat salafiste contre une mosquée de Bruxelles. Comme dans les pays musulmans, les terroristes islamistes s'entretuent.
 
Attentat contre une mosquée à Bruxelles titrent ce matin les grands journaux. Il s'agit d'un attentat par le feu, un incendie criminel dans lequel un imam, qui se trouvait dans la mosquée, est décédé. Les premières pistes semblent désigner les milieux salafistes. 
 
L'attentat a été commis lundi soir, 12 mars, dans une mosquée chiite de la ville. La presse parle de « conflits entre courants religieux de la communauté musulmane » sans indiquer que les conflits entre islamistes sunnites et islamistes chiites sont au cœur des révoltes qui secouent les pays arabes depuis un an et demi, et dont le conflit en Syrie est peut-être le point central.
 
Attentat sunnite contre des chiites.
 
La mosquée chiite visée est la plus importante parmi les quatre que compte la région de Bruxelles et son million d'habitants. Elle porte le nom de mosquée "Rida", et se trouve dans le quartier d'Anderlecht, qui compte une forte population d'origine immigrée, musulmane. On sait pour le moment qu'au moins un homme armé d'une hache et d'un couteau est entré dans la mosquée, et y a répandu de l'essence avec des "accélérants" pour propager l'incendie. C'est ce qu'a précisé lors d'une conférence de presse le substitut du procureur, Jean-Marc Meilleur. Le feu s'est rapidement propagé et a ravagé une grande partie du bâtiment. L'imam est mort et un autre homme, qui tentait de l'aider à éteindre l'incendie, est blessé.
 
Les suites de l' attentat.
 
L'homme responsable de l'incendie criminel a été interpellé sur les lieux par la police. Il a été en fait enfermé à l'intérieur de la mosquée par des fidèles, qui l'ont retenu alors qu'il tentait de s'échapper, rapporte la police belge. Selon le substitut du procureur, « à l'heure actuelle, il y a un seul suspect », sans exclure qu'il puisse y avoir des complices. « On laisse toutes les portes ouvertes », a-t-il ajouté.
 
Des représentants musulmans chiites en Belgique ont mis en cause le mouvement salafiste sunnite, sur la base des témoignages de fidèles présents sur place au moment des faits. En outre « le centre islamique Rida avait déjà dû être placé sous la protection de la police voici quelques années » à la suite de menaces des salafistes, selon la vice-présidente de l'Exécutif des musulmans de Belgique, Isabelle Praile, elle-même chiite.
 
Azzedine Laghmich, autre responsable chiite travaillant à la mosquée, a aussi affirmé que les slogans criés par l'agresseur, liés au conflit en cours en Syrie, pointaient en direction du mouvement salafiste anti-chiite. « C’est un salafiste, tous les témoignages des gens présents le montrent », a-t-il dit. Dans le passé, la mosquée avait reçu des lettres de menaces liées au conflit en Irak. La communauté sunnite est largement majoritaire à Bruxelles, tandis que les chiites ne représentent qu'une infime partie des musulmans dans la capitale belge.
 
Si la piste salafiste est avérée, la médiatisation de cette affaire sera faible, il n'y aura pas de manifestation musulmane, il n'y aura pas d'émeutes, ni de drapeaux brûlés ou de morts en Afghanistan, en Irak ou ailleurs. 
 
Vous avez compris que des Corans ont brûlé n'est ce pas ? Et que l'attentat a visé des musulmans. Vous n'entendrez pas les organisations des droits de l'homme et antiracistes : cela ne deviendra important pour eux que si des non-musulmans sont auteurs de l'attentat.
 
© Misha Uzan pour Dreuz.info
 
L’article original peut être consulté ici : http://citizenkane.fr/attentat-islamiste-contre-une-mosquee-a-bruxelles.html
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz