Publié par Michel Garroté le 13 mars 2012

 

 

 

Michel Garroté – La Syrie, c’est comme la Tchétchénie ? Selon la Russie, il semble que oui. « Il n'y a pas de forces spéciales russes en Syrie, mais uniquement des coopérants militaires envoyés par Moscou pour assurer la maintenance du matériel de guerre russe », raconte aujourd’hui mardi aux journalistes Anatoli Antonov, vice-ministre russe de la Défense. « Nous n'avons pas de troupes spéciales en Syrie. Aucun des militaires russes [présents dans ce pays] n'est armé de fusils d'assaut ni de lance-grenades », allègue Antonov à la question de savoir si la Russie a envoyé des unités spéciales et des conseillers militaires en Syrie. Antonov confirme dans le même temps la présence de coopérants militaires techniques.

« Quand nous livrons des chars à tel ou tel pays, nous y envoyons nécessairement des spécialistes techniques pour apprendre à nos collègues étrangers à se servir de ce matériel », ose Antonov (c’est si difficile que ça d’apprendre à tirer sur la foule avec un char ?). Et il en rajoute en expliquant que la Russie continue d'honorer (question d’honneur…) ses engagements relatifs à la livraison d'armements à la Syrie. « Ce n'est pas un secret que nous entretenons une coopération militaire et technique importante avec ce pays », se justifie Antonov. Et il va même jusqu’à ajouter que la Russie « ne voit aucune raison d'y renoncer ». Aucune ? Vraiment ?

Copyright Michel Garroté 2012

Reproduction autorisée avec mention www.dreuz.info

   

   

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz