FLASH
[20/08/2018] Tsahal à arrêté 11 islamistes palestiniens à Hebron et à Jérusalem lors de raids pour rechercher des terroristes  |  Le prix de la vie selon la justice française : Le migrant illégal de 19 ans qui a poignardé 4 personnes à Périgueux lundi 13 août n’a été condamné qu’à 3 ans de prison ferme  |  Paris : Une policière porte secours à des passagers après un accident mortel qu’ils ont provoqué, dans le 19e, et se fait violemment frapper par le passager rescapé!  |  Le chef de la police municipale de Villevaudé, en Seine-et-Marne, a été violemment agressé dimanche à son domicile par « plusieurs personnes » qui l’ont roué de coup  |  Barcelone attentat islamique : Un homme armé d’un couteau a tenté d’attaquer des policiers en hurlant Allahou Akbar (Allah est le plus grand)  |  Saint-Paul-Trois-Châteaux (26) : un homme de 45 ans tué de 9 coups de couteau, un autre homme blessé, suspect appréhendé, motif inconnu  |  Marseille : encore un adolescent de 16 ans poignardé pour un mauvais regard  |  Tsahal a ouvert le feu sur un terroriste musulman qui a tiré dans leur direction dans le nord de Gaza. Aucun blessé parmi les troupes israéliennes n’a été signalé  |  Un terroriste musulman a tiré des coups de feu sur l’ambassade des États-Unis à Ankara. La police a déclenché une chasse à l’homme et recherche un véhicule blanc suspect  |  [17/08/2018] Jérusalem : attentat au couteau, un policier blessé par un terroriste musulman palestinien, qui a été neutralisé  |  Dreuz lance un appel aux lecteurs: aidez-nous à passer au crible pendant 24 h les Fake News des radios du service public français  |  Laurent Ruquier défend son ami Gilbert Rozon, accusé d’agressions sexuelles: « Il n’a tué personne » (non, il a juste violé plusieurs femmes)  |  Suisse : à Genève 5 jeunes femmes sauvagement tabassées, 2 blessées graves, par « des Maghrébins de cités venus de France »  |  Automobiliste tué par balle à Paris: le policier mis en examen et interdit d’exercer  |  Une ex-esclave sexuelle yézidi aurait fui l’Allemagne après y avoir revu son bourreau, infiltré parmi les réfugiés  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 23 mars 2012
 
 
Charles-Emmanuel Guérin consultant et officier de sécurité
 
Il aurait été nécessaire de capturer Mohamed Merah vivant afin de connaître, non seulement ses motivations (donc d'établir un profil afin d'y détecter d'autres profils similaires plus tard) mais aussi l'étendue du ou des réseaux islamistes en France.
 
Selon les médias, il est salafiste. Toujours selon les médias, il est musulman non pratiquant. Ah bon ? On peut être religieusement radicalisé et non pratiquant ? Faut m'expliquer.
 
Je ne crois pas, qu'il ait pu agir seul. 
 
Je ne crois pas qu'il ait réalisé des « casses » pour financer ses armes et les explosifs. Faire un casse entraîne nécessairement une réponse de moyens policiers qui, grâce aussi aux indics’, auraient attiré l'attention des policiers sur ce terroriste ou dans sa direction…. Et Il n'a pas attiré l'attention sur lui. 
 
(note de JPG : le procureur de Paris a déclaré que Merah avait plusieurs domiciles et qu’il louait ses voitures au mois. Avec quels moyens, le RSA ? La DCRI ne s’est pas demandé à quel usage ces domiciles étaient affectés ? L’avocat a déclaré que Merah avait écopé d’un mois de prison en février dernier pour conduite sans permis. Auprès de quelle compagnie peut-on louer une voiture sans présenter un permis de conduire ?)
 
Peut être était-il suffisamment malin, ou peut-être a t-il été bien conseillé. Nous ne le saurons pas ! 
 
Se procurer un Fusil à pompe est assez aisé. Une AK47 aussi, mais un UZI, l'est moins et c'est une arme très chère. 
 
Il faut connaître des gens dans ce domaine spécial des trafiquants et revendeurs d'armes. Ceci est peut-être un détail sans grande importance, mais il alimente la curiosité. Ce n'est pas si évident que ça pour un gars seul et qui plus est (selon les infos officielles transmises aux médias), serait un « délinquant » de droit commun auto radicalisé. Pour une équipe de braqueurs même amateurs, ce n'est pas vraiment un souci. Depuis les cellules des prisons, les petits délinquants se font un répertoire de noms qu'ils utiliseront à leur sortie. Certaines armes peuvent être "louées" pour un braquage. Le braquage est censé remboursé les armes qui serviront à commettre d'autres braquages. Un retour sur investissement quoi ! 
 
Dans le cas de ce terroriste, il aurait fait des casses avec les risques que cela comporte (être capturé), pour s'acheter des armes. 
Seul ou accompagné ? Si le frère a aidé, déjà il n'est pas agi seul. Si le frère a aidé pour les casses, cela aurait forcément attiré l'attention de la police. Forcément. 
 
Mais admettons…car nous ne le saurons pas. 
 
Il faudrait savoir : Il est arrêté en Afghanistan (pour du droit commun parait-il). Sa présence sur place est donc avérée. On sait que l'Afghanistan est le puits sans fond de terroristes et le point de départ de nombreuses filières et réseaux terroristes dans le monde entier.
 
Il faudrait donc croire, selon les informations officielles, qu'il n'aurait donc pas bénéficié de soutien logistique ou même tactique ici, sur notre sol ? … vraiment ? 
 
A en croire les informations officielles, il se serait auto radicalisé. Un autodidacte quoi !
 
Au point de connaître les techniques de déplacements tactiques sous le feu et de viser juste dans la partie basses des gars du RAID car la partie haute est protégé par le pare balle ?
 
Là c'est un peu fort, ou alors ce terroriste est particulièrement doué…. Non, c'est un peu fort.
 
300 cartouches tirées pendant  5 minutes ? …et il est tué d'UNE SEULE balle dans la tête ? 
 
Pourquoi le 1er assaut a t-il échoué ? 
 
D'accord, le terroriste était déterminé, mais être capable, seul, de repousser un assaut d'un groupe d'intervention entraîné, sous-entend que, soit le terroriste était lui même super entraîné (tout à fait plausible), soit que le groupe d'intervention a sous-estimé ses capacités de réaction (comment est-ce possible ?), soit qu'une série de "mauvais" ordres a été données. Là aussi, comment est-ce possible ? 
 
…Mais ce n'est pas impossible. 
 
Les gars du RAID ont tiré sur quoi pendant 5 minutes ? les parois des pièces de l'appartement ? C'est une blague ? Elles n'auraient pas résisté. Quel type de progression nécessite un tel déferlement de feu ? Un tir de barrage (ou de saturation) se fait en général sur zone de guerre quand l'ennemi est …trop nombreux.  
Mérah devait être "trop nombreux". 
 
Je ne sais plus quoi penser. 
 
Je suis déçu aussi. En résultat et en compétence, on est loin de l'assaut du GIGN à Marignane en 1994. …très loin. 
 
(Note de JPG : hier, la presse anglaise se posait la question : « après l’opération, Sarkozy a félicité Claude Guéant. De quoi exactement ? Guéant n’avait-il pas dit vouloir capturer le terroriste vivant ? Dans ce cas, l’opération est un échec. Sarkozy a félicité son Ministre pour son échec ?)
 
Puisque le 1er assaut a échoué et que les négociations ont commencé, pourquoi faire un 2eme assaut ?
 
Pourquoi ne pas avoir utilisé un mégaphone pour entrer en contact avec le terroriste et lui expliquer que puisque le contact est rompu, la police est donc en droit de penser qu'il est peut être mort et qu'il vont entrer pour savoir ?
 
Bien avant d'entrer, pourquoi ne pas avoir utilisé un robot mobile avec caméra ? (note de JPG: ou un micro-drone volant, comme les utilise l’armée israélienne pour établir la situation à l’intérieur d’un bâtiment sans mettre ses hommes en danger ?). Il est évident qu'un jour ou l'autre il aurait fallu entrer dans cet appartement. Mais il faut se donner quelques moyens pour le faire, avec des garanties de sécurité pour le RAID, ainsi que pour s'assurer de pouvoir encore capturer vivant le terroriste retranché. Tant que sa mort n'est pas vérifiée, il est considéré vivant et dangereux malgré son intention de se rendre, car il pouvait s'agir d'une manœuvre.
 
Puisque 30 heures ont passé, pourquoi faire un autre assaut après ces 30 heures de siège ? 
Pourquoi ne pas avoir cherché à le localiser ? Il existe des moyens pour cela. L'immeuble avait été entièrement évacué. Percer des trous dans les murs et les parois tout en étant à l'abri aurait permis d'y glisser des petites caméra (type endoscopique) pour le localiser. 
Peut-être était-il en possession d'explosif très puissants et souhaitait les faire exploser au contact du RAID. Raison de plus pour ne pas les envoyer sans vérification. Une caméra thermique aurait pu être utilisée.
 
Le groupe d'intervention savait-il qu'il n'y avait pas d'explosif pour avoir fait le choix d'entrer ?
 
Ce choix tactique et ces 300 cartouches ne ressemblent-ils pas à la volonté de détruire absolument alors qu’officiellement, il était question de le prendre vivant ? 
 
Ce n’est pas que la vie de ce terroriste ait une grande valeur à mes yeux (pardon pour les droits de l'hommiste qui me lisent) mais elle était importante pour le renseignement. Ce terroriste semblait prolixe. Il donne son 45 en échange d'un téléphone car il veut se rendre. Il divulgue la présence d'armes dans un véhicule localisé grâce à ses révélations. Alors, que s'est-il passé pour qu'il y ait un revirement et ce déferlement de métal ? 
 
Nous ne le saurons pas. 
 
Neutraliser ne veut pas forcément dire abattre. Un Tireur d’Elite, capable de mettre une balle en pleine tête de ce terroriste qui est mouvement, est tout aussi capable d'en mettre une dans une jambe. Avec une balle de 308 dans la jambe, on court nettement moins vite après…je vous assure. 
 
Pourquoi la tête ? Pourquoi pas une épaule ? 
 
C'est incompréhensible.
 
Combien même le RAID n'aurait pas de matériel high-tech. On s'adapte. …et on attend !
 
Il y a un premier cordon de sécurité pour éloigner la menace de la population. Ce sont les gars du RAID eux même qui assurent l'étanchéité du périmètre. Des tireurs d'élite sont positionnés un peu partout afin, au cas où, de le neutraliser en cas de fuite. 
 
Le 2eme périmètre est sécurisé par des CRS. Ce sont eux qui placent les barrières et qui contrôlent les accès. Ils peuvent être équipés d'arme de guerre à répétition automatique. Encore une fois, pour s’échapper d’un tel dispositif, faut pas seulement être doué, faut aussi s'appeler James Bond.
 
Il peut y avoir un 3eme cordon de sécurité assuré par la police locale qui bloque les passants, plus ou moins à proximité du 2eme cercle assuré par les CRS. Ce n'est pas forcément systématique, mais c’est ce que j'aurais fait.
 
Le RAID avait le temps pour lui ! 
 
Le groupe d'intervention avait le temps de travailler le terroriste à l'usure. Le harceler psychologiquement à coup de grenades assourdissante lancées à intervalles réguliers est une bonne méthode.
 
On savait que le terroriste n'était pas suicidaire. Alors, pourquoi intervenir ? Il n'y avait qu'à attendre. La faim, la fatigue psychologique, le sommeil, l’absence de contact avec l'extérieur, auraient eu raison de sa volonté. Le quartier était bouclé. Le risque était extrêmement faible et sous contrôle.
 
Pourquoi risquer la vie de policiers alors qu'il n'y a qu'à attendre ? 
 
Il avait un téléphone et il rompt le contact. Là aussi on ne saura pas pourquoi. 
 
Il n'est pas suicidaire, il veut se rendre, il le dit et il est tué avec une balle en pleine tête, après 300 cartouches tirées, après plus de 30 heures de sièges. 
Pourquoi la réddition n'a pas marché ? 
 
Que s'est-il passé pour que cela échoue ? Nous ne le saurons pas.
 
Nous ne connaîtrons pas les réseaux et autres filières qui ont permis à ce terroristes ces moyens logistiques et ces compétences. Etait-ce ce que le Ministère de l’intérieur voulait ?
 
Les Français peuvent donc, dans le doute, penser qu'il était seul, puisque c'est l'idée suggérée … n'est-ce pas ? 
 
Dormez bien braves gens, vous êtes en sécurité. 
 
Reproduction autorisée, et même vivement encouragée, avec la mention suivante et impérativement le lien html ci dessous : 
© Charles-Emmanuel Guérin pour www.Dreuz.info
 
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz