FLASH
[20/08/2018] Tsahal à arrêté 11 islamistes palestiniens à Hebron et à Jérusalem lors de raids pour rechercher des terroristes  |  Le prix de la vie selon la justice française : Le migrant illégal de 19 ans qui a poignardé 4 personnes à Périgueux lundi 13 août n’a été condamné qu’à 3 ans de prison ferme  |  Paris : Une policière porte secours à des passagers après un accident mortel qu’ils ont provoqué, dans le 19e, et se fait violemment frapper par le passager rescapé!  |  Le chef de la police municipale de Villevaudé, en Seine-et-Marne, a été violemment agressé dimanche à son domicile par « plusieurs personnes » qui l’ont roué de coup  |  Barcelone attentat islamique : Un homme armé d’un couteau a tenté d’attaquer des policiers en hurlant Allahou Akbar (Allah est le plus grand)  |  Saint-Paul-Trois-Châteaux (26) : un homme de 45 ans tué de 9 coups de couteau, un autre homme blessé, suspect appréhendé, motif inconnu  |  Marseille : encore un adolescent de 16 ans poignardé pour un mauvais regard  |  Tsahal a ouvert le feu sur un terroriste musulman qui a tiré dans leur direction dans le nord de Gaza. Aucun blessé parmi les troupes israéliennes n’a été signalé  |  Un terroriste musulman a tiré des coups de feu sur l’ambassade des États-Unis à Ankara. La police a déclenché une chasse à l’homme et recherche un véhicule blanc suspect  |  [17/08/2018] Jérusalem : attentat au couteau, un policier blessé par un terroriste musulman palestinien, qui a été neutralisé  |  Dreuz lance un appel aux lecteurs: aidez-nous à passer au crible pendant 24 h les Fake News des radios du service public français  |  Laurent Ruquier défend son ami Gilbert Rozon, accusé d’agressions sexuelles: « Il n’a tué personne » (non, il a juste violé plusieurs femmes)  |  Suisse : à Genève 5 jeunes femmes sauvagement tabassées, 2 blessées graves, par « des Maghrébins de cités venus de France »  |  Automobiliste tué par balle à Paris: le policier mis en examen et interdit d’exercer  |  Une ex-esclave sexuelle yézidi aurait fui l’Allemagne après y avoir revu son bourreau, infiltré parmi les réfugiés  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 26 mars 2012
 
Je constate cette étrange fracture qui divise ceux qui s’investissent dans le débat politique.
 
D’un coté ceux qui pensent que l’islam conquérant est en guerre de religion pour dominer le monde, de l’autre ceux qui pensent qu’il s’agit d’un mythe raciste et xénophobe.
 
Pour les premiers, tout est signe. Pour les seconds, tout est accident isolé, réaction légitime, et toujours méritée.
 
Le débat cesse, cependant, de faire sens, lorsqu’il se superpose avec une dimension partisane. La perception du danger islamiste ne devrait pas suivre la ligne qui sépare la gauche de la droite – même si l’on se souvient que c’est à un maire communiste que l’on doit la loi gadget contre la burqa, et qu’Alain Juppé trouve intéressants les Frères musulmans et modérés certains islamistes.
 
A l’intérieur du débat qui n’existe pas, des associations (SOS racisme, MRAP, LDH, UEJF…), financées par nos impôts sans notre permission, sont chargées par l’Etat de punir ceux qui souhaitent, parce qu’ils ont pris la mauvaise habitude de croire qu’en France on peut parler librement, poser des questions et trouver des réponses à leurs craintes.
 
L’impasse est donc totale.
 
Nice Matin révèle ce matin qu’un groupe d’une trentaine de Français musulmans, entrainés par un imam radical, a été arrêté à l’aéroport de Nice en partance pour l’Afghanistan.
 
Omar Diaby est un imam radical, qui suit le Coran à la lettre. Il habite les quartiers Nord-Est de Nice. Le 9 décembre dernier, il avait réuni ses combattants d’Allah pour préparer leur voyage. 
 
« Ils devaient s'envoler pour Tunis et rester quelques mois en Libye. Mais c'est l'Afghanistan qu'ils voulaient rejoindre », raconte aujourd'hui un habitant du quartier, musulman anonyme, furieux par cette vision de l'islam qu'Omar Diaby aurait tenté d'inculquer aux "gosses de la cité". 
 
L’on songe immédiatement au 1% de musulmans Français, soit environ 60.000 personnes prêtes à semer la violence, évoqués mercredi sur iTélé par Dalil Boubakeur, recteur de la Grande mosquée de Paris.
 
Diably le Sénégalais prêchait loin de mosquées, rapporte Nice Matin, et publiait des vidéos d’appel au jihad.
 
Membre de Forsane Alizza, l’organisation islamiste dissoute en mars 2012 par Claude Guéant, l’imam a rapidement attiré l’attention des services du renseignement français, qui ont constaté des liens entre Omar le Niçois et Mohamed Merah, qui n’était pas encore le tueur de Toulouse.
 
C’est donc en Afghanistan que Omar Diably emmenait ses jihadistes, exactement là où Merah a appris à devenir un terroriste.
 
Nice Matin conclut en rappelant que déjà en 2005, une autre filière irakienne avait été démantelée sur la Côte, et qui recrutait des jihadistes entre ce même quartier Nord-Est de Nice, Cannes Californie et Vence.
 
La surveillance des réseaux islamistes Français est assurée. Ces réseaux dormants sont-ils prêts à commettre des attentats, à tuer d’autres juifs ? Si, en étant sous surveillance comme à Toulouse, ils peuvent acheter des armes et préparer des attentats, se peut-il que la menace ait été sous-estimée ? 
 
Se peut-il que l’attention des services de renseignements se soit laissée endormir par ceux qui soutiennent que l’islam radical est une vaste exagération populiste ? 
 
Reproduction autorisée et vivement encouragée, avec la mention suivante et le lien ci dessous :
© Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz