Publié par Jean-Patrick Grumberg le 29 mars 2012
 
La procureure du Roi de Liège, Danielle Reynders, a demandé à ses services de police d’examiner les vidéos et les bandes son enregistrées à la salle La Fabrik, d’Herstal, où le « comique » Dieudonné s’était produit le 14 mars dernier devant 1.100 spectateurs. 
 
« Il s’agit de déterminer si des propos tenus ce soir-là ne sont pas constitutifs d’infractions à la loi » réprimant l’incitation à la haine et fondées sur des propos racistes ou antisémites.
 
Des policiers étaient présents dans la salle. 
 
Dieudonné a lancé au début de sa représentation : « La police est sûrement là… sur un coup de fil de Jérusalem ? ». Et son spectacle, intitulé « Rendez-nous Jésus », ne fut qu’une longue litanie de propos antisémites, explicites ou suggérés :
 
« Je l’ai lu, le Talmud. Talmud de merde. » 
 
Ou encore : « On ne peut pas nier les chambres à gaz. Par exemple, on ne peut pas dire : ah oui ? Vous avez les plans ? » 
 
Et aussi : « Hitler, c’est un gentil garçon ! » 
 
Et devinez quoi ?
Son spectacle a été « applaudi par un public essentiellement composé de jeunes issus de l’immigration », précise le journal Belge, confirmant ainsi ce que constatait récemment Caroline Fourest, lorsque des musulmans l’ont empêchée de faire sa conférence bruxelloise : « ce sont des extrémistes de droite ». 
 
Ravis de ces incitations à la haine des juifs, le public a donc assisté à « une parodie nauséeuse de la Shoah qu’il ne diffuse qu’à ses abonnés de son site internet et dans son théâtre parisien ». 
 
Le Centre pour l’égalité des chances et la lutte contre le racisme (CECLR) s’apprête à déposer une plainte. Ses observateurs, présents au spectacle ont, eux aussi, identifié le caractère haineux et antisémite des propos tenus par Dieudonné, qui n’a jamais encore été condamné en Belgique. « Une analyse juridique est en cours », a indiqué Edouard Delruelle, le directeur adjoint du CECLR.
 
L’affaire Dieudonné devrait connaître ce soir des rebondissements au conseil communal d’Herstal. Jennifer Maus, la cheffe du groupe MR, interpellera le bourgmestre Frédéric Daerden (PS) qui avait autorisé la tenue de ce spectacle nauséeux. 
 
Taqiyya ultime, l’organisateur du spectacle, Zaxcharia El Majdoubi déclare qu’il « ne connaissait pas Dieudonné », et pensait booster sa carrière dans l’événementiel en invitant « une grosse pointure ». Ben voyons…
 
Il se dit en outre que Dieudonné a terriblement regretté le mauvais timing de sa représentation, qui l’a empêché de faire l’apologie du tueur islamiste de Toulouse. Il a promis qu’il consacrera au jeune musulman, qui « a regretté de ne pas être arrivé quelques minutes plus tard pour tuer plus d’enfants juifs », son prochain spectacle.
 
Reproduction autorisée et vivement encouragée, avec la mention suivante et le lien ci dessous :
© Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info et source citée
 
http://www.lalibre.be/actu/belgique/article/729178/enquete-sur-le-spectacle-antisemite-de-dieudonne.html

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

26
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz