Publié par Michel Garroté le 30 mars 2012

 

   

Cinéma électoral

  

Michel Garroté – En France, la police a placé en garde à vue 17 personnes et saisi des armes aujourd’hui vendredi dans les milieux islamistes radicaux. Parmi les interpellés figure Mohammed Achamlane, leader de Forsane Alizza ("Les Cavaliers de la Fierté"), un groupe salafiste. Une centaine d'islamistes radicaux sont dans le collimateur. Dix-neuf personnes, dont trois femmes, ont été interpellées : cinq en Ile-de-France, quatre dans la région nantaise, quatre également dans l'agglomération lyonnaise et autant en Provence-Alpes-Côte d'Azur et deux à Toulouse. Ce coup de filet a conduit à la saisie d'armes, notamment des kalachnikov, en particulier sur le lieu de l'interpellation de Mohammed Achamlane.

Cette opération a été menée par la DCRI et la section antiterroriste de la police judiciaire parisienne qui agissaient sur commission rogatoire des juges antiterroristes parisiens Nathalie Poux et Marc Trévidic. Sur son site, le groupe Forsane Alizza a affirmé : "Notre organisation prend de l'ampleur et nous avons besoin de main d'oeuvre fissabililah ("sur le chemin d'Allah"). Nous recherchons toutes sortes de compétences mais surtout des soldats !". Mohammed Achamlane, qui se fait appeler Abou Hamza, avait déjà prévenu qu'il n'excluait pas la lutte armée.

Jusqu’à la fin de la campagne présidentielle et législative, les islamistes sont invités à prendre des vacances dans leurs pays d’origine. Mais dès la fin de la période électorale, ils pourront sans autre revenir en France, selon une source officieuse souhaitant garder l’anonymat.

Copyright Michel Garroté 2012 & Sources citées

Reproduction autorisée avec mention www.dreuz.info

   

réaction des islamistes

    

   

   

    

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz