FLASH
[17/08/2018] Jérusalem : attentat au couteau, un policier blessé par un terroriste musulman palestinien, qui a été neutralisé  |  Dreuz lance un appel aux lecteurs: aidez-nous à passer au crible pendant 24 h les Fake News des radios du service public français  |  Laurent Ruquier défend son ami Gilbert Rozon, accusé d’agressions sexuelles: « Il n’a tué personne » (non, il a juste violé plusieurs femmes)  |  Suisse : à Genève 5 jeunes femmes sauvagement tabassées, 2 blessées graves, par « des Maghrébins de cités venus de France »  |  Automobiliste tué par balle à Paris: le policier mis en examen et interdit d’exercer  |  Une ex-esclave sexuelle yézidi aurait fui l’Allemagne après y avoir revu son bourreau, infiltré parmi les réfugiés  |  Grenoble : 2 migrants Albanais tirent des coups de feu sur un groupe de personnes et sont interpellés après une course-poursuite  |  Primes en liquide : Claude Guéant condamné en appel à la prison ferme  |  Effet Trump : l’emploi des jeunes est au plus bas depuis 50 ans – quel horrible président ce Trump  |  « Nous ne voulons pas de migrants africains, ils ne viennent pas pour travailler pour les aides sociales » Andrej Babiš, premier ministre tchèque  |  Un engin explosif a détoné en Italie, près d’un siège du parti La Ligue  |  Israël : durant la nuit, l’armée a arrêté en Judée Samarie un terroriste musulman palestinien recherché  |  [16/08/2018] La ‘Reine du soul’ Aretha Franklin est décédée d’un cancer du pancréas à l’âge de 76 ans  |  1 terroriste du FPLP d’un camp de réfugiés palestiniens du sud Liban a été arrêté alors qu’il entrait en Israël avec un passeport belge  |  Tsahal a arrêté 8 terroristes musulmans pendant la nuit en Judée et en Samarie, dans le cadre des opérations de lutte contre le terrorisme  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 3 avril 2012

 

   

   

Michel Garroté – Ce mardi 3 avril 2012 à 23:40, sur ARTE, sera rediffusé « Mein Kampf, c’était écrit ». Rediffusion également le 24 avril prochain à 11:25. Tout ce qu'Hitler a mis en œuvre était écrit dans Mein Kampf (cf. lien en bas de page). Comment expliquer que les pays voisins ne s'en soient pas inquiétés ? Pourquoi le livre continue-t-il à faire peur ? Une enquête rigoureuse d'Antoine Vitkine. Publié à 12 millions d'exemplaires en Allemagne entre 1925 et 1945 et à des centaines de milliers dans le monde, traduit en seize langues, aujourd'hui encore vendu à travers la planète, récent best-seller en Turquie, Mein Kampf est un livre qui dérange et dont l'histoire reste largement méconnue. Comment ce livre a-t-il été écrit ? Quel rôle a-t-il joué dans l'accession d'Hitler au pouvoir ? Qui, parmi les millions d'Allemands qui l'ont possédé, l'a réellement lu ? A-t-il constitué un avertissement contre les dangers du nazisme ? Quel est le lien entre Mein Kampf et la Shoah ? Des questions essentielles lorsque l'on songe qu'Hitler a mis en œuvre quasiment tout ce qu'il avait écrit : la guerre contre la France et l'URSS, l'annexion de l'Autriche, l'eugénisme, les lois raciales et la destruction des juifs d'Europe. Après avoir retracé la genèse de l'ouvrage – sa rédaction en 1924, puis sa diffusion à très grande échelle à partir de 1933 -, le film relate un épisode méconnu : l'étonnante bataille autour de son édition en France.

Dès 1934, Fernand Sorlot, un éditeur proche de l'extrême droite maurassienne, publie une première traduction sans en avoir les droits. Son objectif : alerter l'opinion française sur les visées revanchardes du nouveau chancelier allemand (son antisémitisme virulent ne suscitant, lui, aucun émoi particulier). Aussitôt, Hitler attaque l'éditeur pour violation du droit d'auteur et gagne son procès. Derrière cette bataille juridique se cache une réalité politique et militaire : l'Allemagne n'est pas encore prête à faire la guerre et il ne faut pas dresser trop tôt les Français contre elle. L'entreprise de séduction se poursuivra avec la publication, à la fin des années 1930, d'un "faux" Mein Kampf prônant la paix et totalement expurgé des passages antifrançais. Lorsque les véritables intentions d'Hitler se révéleront, en 1939, il sera trop tard. Le film explore également le tabou et le malaise qui continuent de flotter autour de l'ouvrage. Du ministère des Finances de Bavière, propriétaire des droits d'auteur (l'administration se sert de la possession du copyright pour interdire de nouvelles publications), aux librairies turques en passant par le témoignage d'un ancien militant d'extrême droite, il cherche à comprendre pourquoi Mein Kampf est un poison qui agit encore (cf. ci-dessous le lien vers la source).

http://www.arte.tv/fr/244,em=036271-000.html

Copyright Michel Garroté 2012 & Sources citées

Reproduction autorisée avec mention www.dreuz.info

   

   

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz