Quantcast
FLASH
[25/05/2019] Arizona : Un immigrant illégal a été arrêté après avoir mis enceinte une fillette de 11 ans  |  Un hélicoptère militaire égyptien aide #Israël à éteindre un feu au sud d’Israël près d’Ashdod  |  #Européennes : une vague Verte en Irlande d’après les sondages en sortie des urnes  |  [24/05/2019] Attentat Lyon : au moins treize personnes ont été blessées  |  Explosion à Lyon après un colis piégé, le parquet anti-terroriste saisi  |  [23/05/2019] En Ile-de-France majoritairement immigrée, 10 200 hommes et femmes sont séropositifs sans le savoir, selon les estimations de l’Institut national de la santé  |  Inde : victoire historique du parti conservateur de Modi aux législatives  |  Le président du directoire du journal Le Monde, Louis Dreyfus, convoqué le 29 mai par la DGSI  |  Marine Le Pen devra rembourser 300 000 € au Parlement européen, dans l’affaire des assistants parlementaires des députés européens FN  |  Hérault : Une dizaine de tombes du cimetière de Bédarieux dégradées et vandalisées  |  [22/05/2019] Centrafrique : une religieuse franco-espagnole, âgée de 77 ans, a été égorgée  |  [21/05/2019] Effet Trump. Nouveau sondage : la confiance du public dans le marché de l’emploi atteint 71% – plus haut de toute l’histoire des Etats-Unis (Gallup)  |  La poupée Barbie a eu 60 ans cette année (elle ne les fait pas)  |  L’Europe ne succombera pas aux ultimatums de l’#Iran, déclare le ministre français des Finances Bruno Le Maire  |  Il semble que #Trump va changer son slogan. #MAGA devient Keep America Great  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 18 avril 2012

 

   

  

Ils veulent "rayer le peuple juif israélien de la carte".

   

   

Michel Garroté – Environ 40% des Israéliens pensent que l'Holocauste peut se produire à nouveau. Et 43% des Israéliens pensent que l'État d'Israël court le risque d’une destruction, selon un sondage conduit par l'Université israélienne de Tél-Hai. Quelques 17% des Israéliens ont déclaré que le risque d'un deuxième Holocauste est très élevé, 23% qu'il y a un risque modéré que cela arrive, tandis plus de 58% pensent que le risque existe certes et reste néanmoins faible.

En clair, plus de quatre Israéliens sur dix redoutent un nouvel Holocauste, notamment en raison du nucléaire offensif de la théocratie intégriste iranienne. Celle-ci a maintes fois déclaré qu’elle va « rayer Israël de la carte » et « effacer Israël de la page du temps ». L’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA), une filiale de l’ONU, a les preuves de l’existence d’un programme nucléaire militaire en Iran. Les USA et Israël n’excluent pas l’option d’éventuelles frappes préventives contre le nucléaire offensif iranien.

A cet égard, rappelons – c’est un exemple parmi des centaines – que lors d'une conférence, mercredi 4 mars 2009, conférence sur la bande de Gaza tenue à Téhéran, le Guide suprême d’Iran, l'ayatollah Khamenei, la plus haute autorité de l'Etat théocratique iranien, qui taxe régulièrement Israël de « tumeur cancéreuse » avait déclaré que « la résistance est la seule façon de sauver la Palestine » (ce qui en langage décodé signifie : la terreur islamique hamassoïde est la seule façon de rayer Israël de la carte).

L'ayatollah Khamenei avait en outre dénoncé la politique d’Obama qui s'inscrit – selon l’ayatollah intégriste – dans « la lignée de la politique de Bush ». Cela valait bien la peine de prôner un rapprochement avec l’Iran Monsieur Obama…

Les analystes estiment que la portée des missiles balistiques iraniens avoisine au minimum 2.400 km, ce qui permettrait à Téhéran de frapper Israël mais aussi l’Europe. Israël s’efforce de persuader la communauté internationale que l’Iran représenterait un grave danger, y compris pour les pays occidentaux, s’il se dotait d’armes nucléaires.

L’Administration Obama n'a pas encore décidé de la réaction des USA en cas de frappe de la part des Israéliens. Les responsables américains voient deux façons possibles de dissuader les Israéliens de lancer une telle frappe : primo, l’Iran pourrait in fine ouvrir des négociations sérieuses pour garantir que son programme nucléaire vérifiable reste à des fins ‘civiles’ ; secundo, les USA pourraient amplifier leurs actions secrètes pour dégrader le programme à un niveau tel que les Israéliens pourraient décider que l'action militaire n'est pas nécessaire.

Les responsables américains estiment, avec ou sans raisons, que le Premier ministre israélien, Binyamin Netanyahu, n'a pas encore pris de décision définitive au sujet d'une frappe éventuelle en Iran.

Copyright Michel Garroté 2012 & Sources citées

Reproduction autorisée avec mention www.dreuz.info & Sources citées

   

Même en Iran certains en ont assez de l'ayatollah Khamenei.

   

   

   

   

   

   

   

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz