Quantcast
FLASH
[22/09/2019] Élection israélienne. La liste arabe unie donne son mandat à Gantz pour faire tomber Netanyahu  |  Élection israélienne. Il est intéressant de noter que le President Rivlin a rappelé à la délégation de Gantz que @netanyahu n’a pas été inculpé  |  Élection israélienne. Gantz a rencontré les dirigeants des partis de gauche et ils ont clarifié leurs plans pour le prochain gouvernement : remplacer @netanyahu  |  Élection israélienne. La réunion de la liste arabe s’est terminée sans décision de recommander Gantz comme 1er ministre  |  Ministre hongrois des Affaires étrangères sur les quotas de redistribution des migrants décidée par Macron: « Nous les rejetons ! »  |  Un avion de combat non identifié a bombardé une base militaire appartenant à des terroristes chiites soutenus par l’Iran dans la région d’al-Anbar dans l’ouest de l’Irak. Aucune victime signalée  |  [21/09/2019] ISIS revendique l’explosion d’un bus qui a fait 19 morts en Irak  |  1er ministre australien: « L’une des nombreuses choses que Trump et moi avons en commun, c’est la passion du travail bien fait… Je le félicite la création d’emplois aux États-Unis  |  Militants pour le Climat et Black bloc, même combat, les deux groupes manifestent ensemble en ce moment à Paris  |  #GiletsJaunes: À 14 heures, 123 interpellations et 174 personnes verbalisées à Paris  |  L’Obs affirme que Michel Onfray « souscrit aux thèses d’Asselineau » – Onfray dénonce la fake news sur son site  |  Iran : augmentation du trafic d’organes  |  #Giletsjaunes, 106 interpellations à 13 h – ça rigole pas  |  #Giletsjaunes, le nouveau souffle ? 9 interpellations à Paris dans les manifestations  |  [20/09/2019] Le maire communiste de New York Bill de Blasion, qui a défiguré New York, abandonne la course à la présidence – il était à zéro % !  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 19 avril 2012

L'Inde a testé avec succès son premier missile nucléaire ayant une portée pouvant atteindre le centre de la Chine et certains pays d'Europe, a déclaré jeudi l'agence indienne chargée du développement des technologies militaires (DRDO).
 
« J'annonce le lancement réussi d'Agni V […], un événement historique qui honore notre pays dans le domaine de la technologie des missiles. Nous sommes aujourd'hui une puissance dotée de missiles sans égal dans la plupart des pays du monde », a déclaré le chef de la DRDO, V.K. Saraswat, sur la chaîne de télévision NDTV.
 
Ce missile de 50 tonnes et de 17 mètres de haut pourrait atteindre une cible située à plus de 5000 km de portée. La DRDO souhaitait le lancer mercredi soir, mais l'opération avait été reportée pour des raisons météorologiques.
 
Seuls les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'Organisation des Nations unies (Chine, France, Russie, Grande-Bretagne et États-Unis) disposeraient de missiles balistiques intercontinentaux (ICBM) d'une portée de plus de 5500 km.
 
Selon un membre du Centre indien d'études sur la puissance aérienne, Kapil Kak, « l'Inde a démontré sa capacité à fabriquer un ICBM ».
 
La réussite de l'exercice devrait donc être une avancée majeure pour la troisième puissance économique d'Asie, qui cherche des moyens d'accroître sa défense, notamment face à la Chine. Selon le porte-parole indien du département de la Défense, Ravi Gupta, cette arme représente d'ailleurs un bond important dans la capacité stratégique du pays.
 
Ce test de missile n'a pas suscité de critiques de l'Occident dans l'immédiat, contrairement au lancement réalisé la semaine dernière par la Corée du Nord. L'opération était présentée par Pyongyang comme un lancement de « satellite pacifique », mais dénoncée par les Occidentaux comme un essai de missile balistique.
 
Concernant l'Inde, l'OTAN avait déclaré la veille du lancement que le pays n'était pas considéré comme une menace. « C'est une manière de montrer pour l'Inde qu'elle arrive sur la scène mondiale, et qu'elle mérite d'être invitée aux grandes tables », a expliqué à l'AFP un spécialiste des questions de défense au King's College de Londres, Harsh Pant.
 
La Chine a pour sa part dénoncé l'exercice. « L'Occident préfère ne pas prêter attention au mépris de l'Inde pour les traités concernant le nucléaire et les missiles », selon un éditorial publié avant le lancement dans le China Global Times, cité par Reuters.
 
En ce qui me concerne, je constate que ce lancement démontre s’il était besoin que tous les pays ne sont pas égaux, contrairement à ce que souhaite croire les bisounours altermondialistes pacifistes attardés. Il existe des Etats voyous et des Etats civilisés, et il est inutile d’aller plonger dans l’histoire belliqueuse des uns pour autoriser le présent criminel des autres. L’arme atomique ne représente un danger qu’en raison de l’idéologie de mort adoptée par les pays criminels, Iran en tête, qui peuvent appuyer sur le bouton.
 
Les capacités nucléaires de l’Inde ne représentent pas seulement un rappel à l’ordre pour la Chine. 5000 km de rayon d’action, c’est plus qu’il n’en faut pour sonner la fin de la récré à l’Iran, au Pakistan, à l’Afghanistan, et au sud de la Russie.
 
Reproduction autorisée et vivement encouragée, avec la mention suivante et le lien ci dessous :
© Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info et source citée.
 
http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International/2012/04/19/001-inde-test-missile-longue-portee-nucleaire.shtml
Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz