FLASH
[17/08/2018] Jérusalem : attentat au couteau, un policier blessé par un terroriste musulman palestinien, qui a été neutralisé  |  Dreuz lance un appel aux lecteurs: aidez-nous à passer au crible pendant 24 h les Fake News des radios du service public français  |  Laurent Ruquier défend son ami Gilbert Rozon, accusé d’agressions sexuelles: « Il n’a tué personne » (non, il a juste violé plusieurs femmes)  |  Suisse : à Genève 5 jeunes femmes sauvagement tabassées, 2 blessées graves, par « des Maghrébins de cités venus de France »  |  Automobiliste tué par balle à Paris: le policier mis en examen et interdit d’exercer  |  Une ex-esclave sexuelle yézidi aurait fui l’Allemagne après y avoir revu son bourreau, infiltré parmi les réfugiés  |  Grenoble : 2 migrants Albanais tirent des coups de feu sur un groupe de personnes et sont interpellés après une course-poursuite  |  Primes en liquide : Claude Guéant condamné en appel à la prison ferme  |  Effet Trump : l’emploi des jeunes est au plus bas depuis 50 ans – quel horrible président ce Trump  |  « Nous ne voulons pas de migrants africains, ils ne viennent pas pour travailler pour les aides sociales » Andrej Babiš, premier ministre tchèque  |  Un engin explosif a détoné en Italie, près d’un siège du parti La Ligue  |  Israël : durant la nuit, l’armée a arrêté en Judée Samarie un terroriste musulman palestinien recherché  |  [16/08/2018] La ‘Reine du soul’ Aretha Franklin est décédée d’un cancer du pancréas à l’âge de 76 ans  |  1 terroriste du FPLP d’un camp de réfugiés palestiniens du sud Liban a été arrêté alors qu’il entrait en Israël avec un passeport belge  |  Tsahal a arrêté 8 terroristes musulmans pendant la nuit en Judée et en Samarie, dans le cadre des opérations de lutte contre le terrorisme  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 23 avril 2012

 

   

   

Michel Garroté – Hier, 47% des catholiques pratiquants ont voté pour…Sarkozy ! 14% ont voté pour Hollande. 15% ont voté pour Marine Le Pen. 17% ont voté pour Bayrou. 7% ont voté pour les autres candidates et candidats. En 2007, au premier tour, les catholiques pratiquants avaient voté à 45% pour Sarkozy. 20% pour Bayrou. 11% pour Ségolène Royal. 8% pour Jean-Marie Le Pen. Et 7% pour Philippe de Villiers. Autrement dit, le seul grand changement chez les catholiques pratiquants en 2012 par rapport à 2007, c’est qu’ils ont été hier 15% à voter pour le Front National, soit presque le double qu’en 20007. D’une façon générale, la majorité des français catholiques pratiquants votent pour le principal parti de droite, soit l’UMP. Cela dit, les catholiques qui se rendent à la messe chaque dimanche (selon la pratique à laquelle tout catholique est invité…) ne représentent que 4% de l’électorat. Mais il est vrai que le 6 mai prochain, chaque voix va compter…

Le journaliste catholique français Patrice De Plunkett réagit ainsi : « Rarement second tour aura offert un choix aussi piteux. D’un côté le gérant d’un système inspiré du showbiz, politiquement et moralement vide ; pur produit de la fébrilité consumériste. Face à lui, un autre représentant de la post-démocratie contemporaine qui s’apprête à rééditer en France l’échec de Zapatero : une politique sournoisement docile à la sphère financière (quoi qu’il en dise), et cherchant à distraire le peuple à coups de « nouvelles mœurs ». On sait comment la chose a fini en Espagne : par la révolte des classes moyennes ruinées et de la jeunesse trahie. Devant ce choix, laissons toute latitude à ceux qui se font un devoir de voter pour quelqu’un contre leur conscience ».

Patrice De Plunkett : « Le score de Marine Le Pen : il couvre de ridicule les ex-lepénistes évincés par elle et qui expliquaient gravement, il y a peu, qu’elle allait à l’échec parce qu’elle parlait contre l’ultralibéralisme (qui doit être défendu, comme on sait, face à l’hydre bolchevique menaçant la chrétienté). Ceux-là peuvent constater aujourd’hui leur erreur. Elle ne leur servira pas de leçon. Ils ne sont pas équipés pour comprendre. L’échec relatif de Mélenchon : passer de 3 % à 11 % n’est pas mal, mais le riche tribun des pauvres visait 16 % ; il n’y est pas arrivé, et les foules de ses meetings ne se sont pas retrouvées dans les urnes. C’est dû au profil du candidat. Non seulement il promet la lune plus que les autres, mais il brandit un sectarisme qui ne répond pas aux attentes des gens. Zapatero croyait divertir les Espagnols avec le mariage gay ; Mélenchon croit divertir les Français en rejouant l’expulsion des chartreux. Chacun son opium du peuple et son époque de référence ».

Côté évêques catholiques français, la prise de position a en quelque sorte été résumée comme ceci : « L’Eglise n’a pas à donner des consignes de vote ni à se prononcer en faveur de tel ou tel candidat, mais la responsabilité morale et spirituelle inaliénable qui lui revient, est d’éclairer les consciences sur ce qui porte gravement atteinte aux fondements éthiques et anthropologiques de la vie, de la famille et de l’éducation ».

Christine Boutin, du parti chrétien démocrate prend la position que voici : « L’avance de François Hollande sur Nicolas Sarkozy montre le succès de sa stratégie : en dire le moins pour ne pas risquer le débat. Ses promesses démagogiques ne résisteront pas à la crise que connaît la France et le retour à la réalité sera d'autant plus difficile à vivre pour ceux qui y ont cru. Ce sont des promesses irréalisables, nous avons deux semaines pour le démontrer aux Français. Je constate que la France demeure néanmoins à droite et souhaite que ce second tour soit l’occasion de prendre conscience du clivage profond des deux projets de société. D’un coté, le laxisme libertaire et passéiste, de l’autre, la vision d’une France forte, solidaire et rassemblée. La France mérite un second tour sur les valeurs. Plus que jamais, je souhaite la victoire de Nicolas Sarkozy ».

Chez les catholiques traditionnalistes, le chroniqueur Bernard Antony déclare : « Le bon résultat de Marine Le Pen, prévisible depuis les crimes de Mohamed Merah, est venu de l’heureuse évolution de ses prises de position, enfin réalistes, sur l’immense menace pour la France et le monde de l’avancée partout de la théocratie totalitaire de l’Islam avec sa Charia, loi non seulement religieuse mais régissant tous les domaines de la vie politique, sociale et individuelle. Quels que soient ses désaccords sur d’autres plans importants avec l’idéologie étatiste et laïciste de Marine Le Pen, l’Institut du Pays Libre ne peut que s’en réjouir ».

Bernard Antony : « Nicolas Sarkozy est quant à lui puni par où il a péché : il a livré l’éducation, les médias et la culture à la gauche avec un Frédéric Mitterrand et un Luc Chatel à la tête des ministères et un Philippe Val de Charlie Hebdo à la direction de France Inter ; il a laissé un Bernard Henri Lévy dicter la politique étrangère de notre pays avec pour résultat premier la victoire des islamistes les plus fanatiques en Libye et au Mali ; il a signé les traités de démantèlement de la souveraineté française. Sur quelques plans il n’a effectué des esquisses de sursaut verbal que bien tardivement, trop tard. Tout annonce la forte plausibilité de la victoire de François Hollande qui mènera une politique encore pire que celle de Sarkozy avec des lois encore plus liberticides et mortifères. Voilà pourquoi nous appelons pour le 6 mai à un vote du ‘moindre pire’, celui de l’utilisation d’un bulletin Sarkozy pour ne pas voter Hollande ».

Copyright Michel Garroté 2012 & Sources citées

Reproduction autorisée avec mention www.dreuz.info & Sources citées

   

   

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz