FLASH
[20/08/2018] Tsahal à arrêté 11 islamistes palestiniens à Hebron et à Jérusalem lors de raids pour rechercher des terroristes  |  Le prix de la vie selon la justice française : Le migrant illégal de 19 ans qui a poignardé 4 personnes à Périgueux lundi 13 août n’a été condamné qu’à 3 ans de prison ferme  |  Paris : Une policière porte secours à des passagers après un accident mortel qu’ils ont provoqué, dans le 19e, et se fait violemment frapper par le passager rescapé!  |  Le chef de la police municipale de Villevaudé, en Seine-et-Marne, a été violemment agressé dimanche à son domicile par « plusieurs personnes » qui l’ont roué de coup  |  Barcelone attentat islamique : Un homme armé d’un couteau a tenté d’attaquer des policiers en hurlant Allahou Akbar (Allah est le plus grand)  |  Saint-Paul-Trois-Châteaux (26) : un homme de 45 ans tué de 9 coups de couteau, un autre homme blessé, suspect appréhendé, motif inconnu  |  Marseille : encore un adolescent de 16 ans poignardé pour un mauvais regard  |  Tsahal a ouvert le feu sur un terroriste musulman qui a tiré dans leur direction dans le nord de Gaza. Aucun blessé parmi les troupes israéliennes n’a été signalé  |  Un terroriste musulman a tiré des coups de feu sur l’ambassade des États-Unis à Ankara. La police a déclenché une chasse à l’homme et recherche un véhicule blanc suspect  |  [17/08/2018] Jérusalem : attentat au couteau, un policier blessé par un terroriste musulman palestinien, qui a été neutralisé  |  Dreuz lance un appel aux lecteurs: aidez-nous à passer au crible pendant 24 h les Fake News des radios du service public français  |  Laurent Ruquier défend son ami Gilbert Rozon, accusé d’agressions sexuelles: « Il n’a tué personne » (non, il a juste violé plusieurs femmes)  |  Suisse : à Genève 5 jeunes femmes sauvagement tabassées, 2 blessées graves, par « des Maghrébins de cités venus de France »  |  Automobiliste tué par balle à Paris: le policier mis en examen et interdit d’exercer  |  Une ex-esclave sexuelle yézidi aurait fui l’Allemagne après y avoir revu son bourreau, infiltré parmi les réfugiés  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 23 avril 2012

 

   

   

Michel Garroté – Hollande est arrivé en tête du premier tour avec 28,63% des suffrages. Sarkozy en seconde position avec 27,08%. Marine Le Pen obtient 18,01%. Mélenchon 11,13%. Bayrou 9,11%. Les cinq autres candidats ne franchissent pas les 3% : Eva Joly 2,28%, Nicolas Dupont-Aignan 1,8%, Philippe Poutou 1,15%, Nathalie Arthaud 0,57% et Jacques Cheminade 0,25%. En clair, MLP a fait un score très au-dessus de celui prévu dans les sondages…

Si maintenant je reprends les plus importants d’entre ces chiffres, en les arrondissant (à l’inférieur ou au supérieur), pour plus de clarté visuelle (et donc avec un peu moins de précision quant aux décimales), cela donne, en chiffres arrondis, à peu près ceci : Hollande 29% ; Sarkozy 27% ; MLP 18% ; Mélenchon 11% ; Bayrou 9%.

Le Front National a déjà annoncé, très clairement, hier soir, qu’il n’opérera pas un report des voix, au second tour, sur Sarkozy. Et le Front National a même précisé qu’il se prépare, désormais, aux législatives de juin. En clair, le Front National a décidé qu’il ne s’intéresse pas à l’issue du second tour, pour la simple raison qu’il ne fait aucune différence entre l’UMP et le PS, qu’il qualifie d’ailleurs d’UMPS. En revanche, le Front National compte présenter le plus grand nombre possible de candidats FN aux élections législatives, comptant notamment sur des triangulaires dans certaines circonscriptions.

Autrement dit, les dirigeants du Front National ne veulent pas que les électeurs du Front National votent pour Sarkozy le 6 mai. La question est donc de savoir quel pourcentage des électeurs du Front National va suivre les directives de leurs dirigeants ; et quel pourcentage des électeurs du Front National va voter pour Sarkozy le 6 mai, en dépit des consignes de vote de la direction de leur parti.

A gauche et à l’extrême-gauche, le scénario est totalement différent : Mélenchon et ses alliés (es) appellent, tantôt à barrer la route à Sarkozy (Mélenchon), tantôt à voter Hollande (deux alliées de Mélenchon), ce qui, en tous les cas, signifie voter Hollande. En chiffres arrondis, cela signifie qu’il faut additionner les 29% de Hollande et les 11% de Mélenchon. Côté écologistes, les consignes de vote sont les mêmes que chez Mélenchon. Cela signifie donc qu’il faut additionner, toujours en chiffres arrondis, les 29% de Hollande, les 11% de Mélenchon et les 2% d’Eva Joly.

Trois autres candidats ont déjà annoncé qu’ils soutiendront Hollande ou qu’ils feront barrage à Sarkozy, ce qui dans l’urne revient au même : Philippe Poutou 1,15%, Nathalie Arthaud 0,57% et Jacques Cheminade 0,25%, soit un total pour les trois de 1,97%, ou, en chiffre arrondi, 2%.

Qu’en est-il de Bayrou qui a remporté, en chiffre arrondi, 9% des suffrages ? Laissons cela de côté pour le moment. Et additionnons les suffrages potentiels de Hollande, au second tour, en chiffres arrondis : PS 29% + Mélenchon 11% + Eva Joly 2% + Philippe Poutou, Nathalie Arthaud et Jacques Cheminade 2% : un total de 44% en chiffres arrondis.

Au vu de la projection ci-dessus, avec Hollande à 44% au second tour, en chiffres arrondis, il faudrait donc que Sarkozy, pour l’emporter, récolte, outre son score du premier tour à 27%, toutes les voix de MLP soit 18% et toutes les voix de Bayrou soit 9%, ce qui présuppose un total purement théorique de 54% en chiffres arrondis (il manque 2% dans le total de 44% + 54% du fait qu’il s’agit de chiffres arrondis à l’inférieur ou au supérieur). Sans MLP (-18%) mais avec Bayrou (9%), Sarkozy sera à 36% au second tour. Sans Bayrou (-9%) mais avec MLP (18%), Sarkozy sera à 45% au second tour. Sans MLP et sans Bayrou, Sarkozy sera à 27% au second tour.

Autrement dit, pour vaincre Hollande au second tour, Sarkozy devra, avant tout, persuader les électeurs du Front National de voter pour lui. La question centrale reste donc, bel et bien, de savoir, quel pourcentage des électeurs FN, se laisseront – ou ne se laisseront pas –, persuader par le président sortant. L’autre question est de savoir quel sera le pourcentage d’abstention au second tour, sachant qu’il était de 18% au premier tour (les sondages avaient prévu un taux d’abstention de plus de 30%…). Ils restent quinze jours pour réfléchir avant le second tour du 6 mai prochain.

Copyright Michel Garroté 2012 & Sources citées

Reproduction autorisée avec mention www.dreuz.info & Sources citées

   

   

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz