Quantcast
FLASH
[23/04/2019] #Wisconsin : une arabo-israelienne admet avoir planifié des attaques terroristes aux États-Unis  |  Lourdes : Un homme tire des coups de feu et se retranche dans une maison, le RAID sur place  |  [22/04/2019] Qui en doutait ? Les attentats au Sri Lanka revendiqués par un mouvement local de la religion de paix d’amour et de tolérance, le National Thowheeth Jama’ath (NTJ)  |  Effet Trump : Le secrétaire d’État Mike Pompeo annoncera qu’à compter du 2 mai, le département d’État n’accordera plus de dispense de sanctions à aucun pays qui importe actuellement du pétrole iranien  |  [21/04/2019] L’acteur juif Zelinskiy vient de remporter haut la main les élections présidentielles en Ukraine  |  Des écoles de Barcelone retirent 200 livres jugés sexistes de leurs bibliothèques : dont le petit chaperon rouge et la belle au bois dormant.. Les ayatollahs de la bien-pensance nous étouffent  |  Attentats Sri Lanka mise à jour : 200 morts, 525 blessés, 8 bombes  |  Le bilan provisoire des attentats du Sri Lanka se monte à 130 morts, et plus de 460 blessés  |  [18/04/2019] #Sarthe : Prise d’otages au supermarché Super U de Bessé-sur-Braye, les gendarmes sur place  |  Effet Trump: Les demandes hebdomadaires de prestations d’assurance-chômage chutent pour la cinquième semaine consécutive, tombant au niveau le plus bas depuis septembre 1969  |  Effet Trump: Les ventes au détail aux États-Unis augmentent au rythme le plus rapide depuis septembre 2017  |  Le président israélien Rivlin vient de charger Netanyahou de former son 5e gouvernement  |  [16/04/2019] Omar Barghouti : « j’ai fondé BDS pour boycotter Israël, pourquoi suis-je boycotté et interdit d’aller aux Etats-Unis ? »  |  Elections israéliennes : après tous les recomptes, Naftali Bennet et Ayelet Shaked sont retoqués  |  Notre Dame : Si les entreprises de rénovation sont coupables alors leurs assurances payerons. Le fait qu on accepte les dons laisse craindre que c’est un attentat  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 24 avril 2012

L’Iran est victime d’une troisième cyber-attaque, cette fois contre ses terminaux pétroliers, au point que les autorités ont été contraintes de fermer tous les terminaux d’exportation de pétrole pour limiter les dégâts, rapporte la BBC (1).
 
Le virus a détruit les disques durs des ordinateurs de la compagnie pétrolière iranienne, et ceux de son Ministère de tutelle, situé dans un gratte-ciel de la rue Taleghani au centre de Téhéran. A titre préventif, lundi 23 avril, les iraniens ont débranché les connexions internet des ordinateurs situés sur l’Ile de Kharg, dans le golfe persique, qui gère 80% des exportations de 2.2 millions de barils de pétrole quotidiens, et sur d’autres plate-formes pétrolières.
 
Le virus se nomme « Wiper » et il aurait réussi à copier, puis effacer le contenu des disques durs du Ministère du pétrole.
 
Un porte parole du Ministère du pétrole a déclaré que des informations concernant les utilisateurs du site ont été volés, mais que les informations essentielles ont été protégées car elles sont stockées sur un ordinateur qui n’est pas relié à internet.
 
La production et l’exportation de pétrole n’ont pas été interrompus, assure l’agence de presse semi-officielle Mehr citée par le New York Times (2).
 
Certains informateurs ont même révélé que le virus a contraint le Ministère à débrancher tous les ordinateurs du ministère, tous les ordinateurs de toutes les plate-formes de forage, de tous les puits, et de tous les bureaux de contrôle.
 
Une source au Ministère du pétrole qui est restée anonyme car elle n’était pas autorisée à révéler des informations a déclaré que « l’étendue des dégâts n’a pas pu être encore vérifiée ».
 
« Pour l’instant, notre objectif est de neutraliser l’attaque », a déclaré Hamdollah Mohammad Nejad, le chef du bureau de défense passive du Ministère du pétrole à Mehr.
 

Pour sauver la face, l’agence d’information iranienne a annoncé que la production de pétrole brut n’a pas été perturbée par l’attaque, alors qu’elle a mis hors service les sites internet du Ministère et de la compagnie pétrolière, mais surtout, sa découverte date de mars dernier, et personne ne savait comment l’éradiquer.
 
Selon Mohammad Reza Sabzalipour, le président du Wolrd Trade Center de Téhéran, le message est clair : « l’objectif est de nous faire monter la pression pour que l’Iran fasse des compromis lors des discussions sur le nucléaire du 23 mai. Nous sommes dans une guerre sanglante, et si les négociations échouent, l’Iran peut s’attendre à une intensification de ce genre d’attaques ».
 
Outre le Ministère du pétrole, la Raffinerie nationale Iranienne de pétrole, la Compagnie nationale iranienne de gaz, la Compagnie offshore de pétrole iranienne, Pars Oil et Gaz, et de nombreuses autres compagnies dépendant de la Compagnie nationale iranienne de pétrole ont été attaquées, selon l’agence Mehr.
 
Reproduction autorisée, et même vivement encouragée, avec la mention suivante et impérativement le lien html ci dessous : 
© Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info
 
(1) http://www.bbc.com/news/technology-17811565
(2) http://www.nytimes.com/
Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz
%d blogueurs aiment cette page :