FLASH
[21/10/2017] Tchéquie : Libéraux populistes (Babis) 30,7%, Extrême droite SPD 11%, Conservateurs ODS 10,6%  |  Élections tchèques : le milliardaire populiste anti-migrants Babis largement devant  |  Trump va rendre publiques les archives sur la mort de Kennedy – la CIA veut les garder secrètes 20 ans de plus  |  Espagne : le gouvernement prévoit la destitution du président catalan Puigdemont dans les 6 mois  |  Espagne : Le gouvernement suspend l’autonomie de la Catalogne (application article 155)  |  L’Assemblée a voté la suppression de la taxe d’habitation pour 80% des ménages d’ici 2020 : ça va coûter très cher aux Français  |  Israël a tiré sur les positions de l’artillerie syrienne après 5 roquettes tirées sur le Golan  |  Elus du personnel : leur nombre devrait baisser nettement dans les grandes entreprises (enfin)  |  Egypte : 58 policiers tués lors d’un attentat de l’organisation Hasm à Giza au sud du Caire  |  #Allemagne : plusieurs personnes ont été blessées dans une attaque de couteau à Munich  |  Règlement de compte hier soir à Marseille. 2 individus armés (fusil à pompe) ont tué un homme à la Bricarde  |  Pendant la nuit, 2 roquettes tirées depuis la Syrie ont atteint le Golan – pas de blessé  |  [20/10/2017] #Pologne : 8 blessés dans une attaque au couteau dans le centre commercial VIVO à Stalowa Wola  |  Une ex-assistante parlementaire porte plainte contre le député LREM Christophe Arend pour harcèlement et agression sexuelle  |  Une ex-salafiste porte plainte contre Tariq Ramadan pour “viol, agression sexuelle et harcèlement”  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Rosaly le 26 avril 2012
 
Le « messie » des musulmans n’est pas le Jésus des Chrétiens.
 
L’Îsâ du Coran n’est pas le Jésus des Evangiles. Jésus a annoncé la venue de faux prophètes après lui, donc Mahomet en est un ! Le Jésus-Isâ du Coran répudie ses adeptes, les Chrétiens, en les accusant d’avoir faussé les Ecritures. Le Coran rejette un Christ crucifié, comme il refuse un Christ ressuscité : pour lui, Jésus n’est qu’un prophète. Le Jésus des Evangiles est la base sur laquelle le christianisme s’est développé. Le Coran a islamisé Jésus et en a fait un prophète musulman, qui aurait prêché le Coran, bien avant son invention !!! En le transformant de la sorte, l’islam détruit le christianisme et s’attribue son histoire. Idem avec le Judaïsme.
 
L’Îsâ du Coran est un leurre, destiné à séduire les crédules occidentaux pour qu’ils acceptent l’idée que l’islam est une religion, au même titre que le Judaïsme et le Christianisme. Ce qui est absolument erroné ! En effet, pour l’islam, le Coran est la révélation dictée mot à mot par Dieu et fait donc loi, et la Torah et les Évangiles seraient des sortes de « pré-Coran », dont les textes auraient été altérés et dévoyés par les Juifs et les Chrétiens, selon les propos dictés par Allah à Mahomet. Facile comme justification pour rejeter la Bible dont le Coran n’est, en fait qu’un vulgaire plagiat, agrémenté de légendes et d’histoires arabes. 
 
La vision Coranique du retour d’Issa à la fin des temps s’est inspirée de l’Apocalypse de St Jean, mais en l’adaptant en leur faveur. Issa reviendra pour tuer les Juifs et les Chrétiens et établir l’islam à la surface de la terre, abattre les croix, puis mourir. Joyeuse perspective à la mahométane !
 
Voici le verset qui parle du retour d’Issa :
 
« Abu Hurairah (ra) a rapporté : “Le Prophète, que la paix soit sur lui, a dit: “Il n’y a aucun prophète entre moi et lui, ‘Isa, que la paix soit sur lui. Il descendra (sur terre). Quand vous le verrez, vous le reconnaîtrez: un homme de taille moyenne, aux cheveux rougeâtres, portant deux vêtements de couleur jaune claire, qui a l’air comme si les gouttes tombaient de sa tête alors que ses cheveux ne sont pas mouillés. Il se battra contre les gens pour la cause de l’Islam. Il cassera la croix, tuera le porc et abolira la jizyah. Dieu anéantira toutes les religions sauf l’Islam. Il détruira le Dajjal et vivra sur terre pendant quarante ans et ensuite il mourra. Les musulmans prieront pour lui.” (Abu Dawud). »
 
Ce qui est absolument en contradiction avec les Evangiles !
 
Par ailleurs, les versets bénéfiques de la Mecque sont utilisés pour rassurer les autorités des pays occidentaux et séduire les infidèles, alors que les versets de Médine, guerriers, belliqueux, et qui abrogent les précédents, sont enseignés par les islamistes pour conditionner les soldats d’Allah à commettre des attentats au nom de l’islam.
 
Certains, opposés au fanatisme et à la violence, se réclament de l’islam de la Mecque, plus tolérant, mais ils risquent d’être frappés d’accusation de déviation ou d’innovation, punissable de mort. Pour permettre à l’islam d’évoluer, le principe de l’abrogation devrait être supprimé, mais les musulmans éclairés, qui en font la proposition, le payent de leur vie, car ils sont déclarés coupables d’apostasie.
 
Anne Marie Delcambre explique très bien la nécessité de tenir compte de ce principe de l’abrogation :
 
« Il faut donc avoir cette règle de l’abrogation à l’esprit lors de toute discussion au sujet de l’islam, que ce soit avec des gens qui l’ignorent et à qui il faut alors l’expliquer, ou avec des gens qui la connaissent mais comptent sur notre ignorance pour avancer leurs pions et nous induire en erreur…
 
Un cas d’école à connaitre absolument. 
 
Il est utilisé par les propagandistes musulmans pour nous faire croire que l’islam est tolérant, c’est le célèbre verset 256 de la sourate 2 qui dit: « Nulle contrainte en religion. » Il est censé nous laisser croire que l’on peut entrer ou sortir de l’islam librement. 
 
Certes c’est un verset médinois qui n’en n’est pas moins abrogé par un autre verset médinois ultérieur le non moins célèbre verset de la dhimmitude numéro 29 de la sourate 9 :
 
« Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés.» »
 
L’islam est la seule religion conçue dans un but exclusivement politique, soit la conquête et la domination. La politique est l’ingrédient principal de l’islam, ce qui en fait une idéologie socio-politique enrobée de religieux. Il est inconcevable, de par la nature même de l’islam, qu’il y ait une séparation entre le temporel et le spirituel, ce qui explique l’impossibilité pour cette idéologie de s’adapter à nos démocraties laïques.
 
Reproduction autorisée, et même vivement encouragée, avec la mention suivante et impérativement le lien html ci dessous : 
© Rosaly pour www.Dreuz.info
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz