FLASH
[23/10/2017] Sinaï : L’Etat islamique a capturé 3 membres du Hamas qui creusaient un tunnel terroriste  |  La télévision locale catalane TV3 refuse la mise sous tutelle de Madrid  |  [22/10/2017] Trump aux Européens : « ne nous soutenez pas contre l’Iran, continuez à faire des affaires avec eux, vous avez besoin de cet argent »  |  46% des Américains pensent que les médias fabriquent entièrement des histoires au sujet de Donald Trump. Combien en France le savent?  |  Interrogée au point de passage que la gauche veut supprimer, 1 arabe palestinienne a avoué vouloir commettre un attentat en Israël  |  [21/10/2017] Tchéquie : Libéraux populistes (Babis) 30,7%, Extrême droite SPD 11%, Conservateurs ODS 10,6%  |  Élections tchèques : le milliardaire populiste anti-migrants Babis largement devant  |  Trump va rendre publiques les archives sur la mort de Kennedy – la CIA veut les garder secrètes 20 ans de plus  |  Espagne : le gouvernement prévoit la destitution du président catalan Puigdemont dans les 6 mois  |  Espagne : Le gouvernement suspend l’autonomie de la Catalogne (application article 155)  |  L’Assemblée a voté la suppression de la taxe d’habitation pour 80% des ménages d’ici 2020 : ça va coûter très cher aux Français  |  Israël a tiré sur les positions de l’artillerie syrienne après 5 roquettes tirées sur le Golan  |  Elus du personnel : leur nombre devrait baisser nettement dans les grandes entreprises (enfin)  |  Egypte : 58 policiers tués lors d’un attentat de l’organisation Hasm à Giza au sud du Caire  |  #Allemagne : plusieurs personnes ont été blessées dans une attaque de couteau à Munich  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Guy Millière le 5 mai 2012

Je reviendrai plus longuement sur l’élection du 6 mai dès que les résultats seront connus.

Je pense, et je l’ai écrit que François Hollande sera élu, ce que je considère comme une catastrophe. J’ai songé à m’abstenir. Je pense aujourd’hui que pas une voix ne doit manquer à Nicolas Sarkozy, quelles qu’aient été ses erreurs et ses errances. Et ce quand bien même son programme et l’essentiel de ses idées ne correspondent pas du tout aux réponses économiques libérales et aux réponses conservatrices dans d’autres domaines qu’il faudrait pour espérer redresser ce pays. Je pense que ceux qui entendent s’abstenir pour garder les mains propres pratiquent la politique du pire. Nous ne sommes pas dans la situation de 1981 : la situation actuelle est bien plus grave, et elle s’aggrave de jour en jour, ce qui ne peut être laissé de côté. Qui plus est, la France, sous de nombreux aspects, ne s’est pas relevée des années Mitterrand. Une seconde injection de socialisme empoisonné (pléonasme) dans la situation actuelle serait insensé et digne d’un peuple en fin de parcours. C’est ce qui risque de se passer, je sais : mais je l’ai décidé, je ne serai pas complice, et j’invite à ne pas être complice.

Je l’ai dit, et je tiens à le redire : la gauche française est totalitaire. Elle entend exercer tous les pouvoirs. Elle les exerce déjà presque tous. Derrière François Hollande, il y a une cohorte nauséabonde qui comprend Jean Glavany, auteur d’un rapport sur l’eau fustigeant l’ « apartheid israélien », Arnaud Montebourg, auteur de diatribes anti-israéliennes, Stéphane Hessel, qu’on ne présente plus, Eva Joly, Cécile Duflot, Jean-Luc Mélenchon, le parti Communiste, le Mrap, Sos Racisme, le Syndicat de la magistrature, et j’en passe. Les insultes et comparaisons inqualifiables énoncées par la gauche française concernant Nicolas Sarkozy ces derniers jours donnent un avant goût de ce que risque fort de venir. J’ai critiqué Nicolas Sarkozy, mais le comparer à Pétain, à Franco, à Laval : non ! C’est inqualifiable. Et je ne peux me faire complice de gens recourant à des procédés aussi inqualifiables, non. D’ailleurs, Laval était socialiste, comme Hitler et Mussolini.


Je l’ai dit, et je tiens à le redire : la gauche française est complice de l’islamisation de la société et de l’offensive islamique. Derrière François Hollande, même s’il le dénie, il y a un vote communautaire très net, et il y a des organisations, aussi, telles qu’Europalestine, qui a reçu le soutien de François Bayrou avant que celui-ci ne se rallie à Hollande et ne se donne les moyens de passer pour un crétin et de se faire exploser lui-même en public, sans ceinture d’explosif, en appelant à voter pour un candidat dont il définit le programme économique comme catastrophique (Marielle de Sarnez, adjointe de Bayrou, est militante de la cause palestinienne et a de la famille à Gaza). Je ne peux me faire complice de Tariq Ramadan, de l’UOIF et de François Bayrou, particulièrement si peu de temps après les crimes de Montauban et de Toulouse, où voir Hollande parader, à si faible distance de l’école Ozar Hatorah m’a donné la nausée.

Je persiste et je signe. Nicolas Sarkozy serait moins pire. Je n’ose imaginer ce que sera la France sous Hollande. Ce qui pourra être fait pour qu’il y ait juste à l’imaginer, sans avoir à le vivre concrètement, doit être fait.

Je ne pense pas que reconstruire un mouvement libéral conservateur sera plus facile sous Hollande.

Je pense que nous sommes au début, seulement au début, d’une implosion généralisée de l’Europe, et qu’il faut, de toute façon, se préparer à cette implosion et à ses conséquences. Se confronter à cette implosion dans un pays gouverné par les gens plus haut cités serait se promettre un avenir plus effroyable encore qu’il ne promet de l’être.

Comme l’écrit Michel Gurfinkiel dans son dernier article en anglais (« France: A Referendum on National Identity »), ce qui se joue est le « destin de la France ». C’est aussi un fragment du destin de la civilisation occidentale.

Reproduction autorisée, et même vivement encouragée, avec la mention suivante et impérativement le lien html ci dessous :
© Guy Millière pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz