Publié par Jean-Patrick Grumberg le 9 mai 2012

Selon l’agence iranienne Fars, la Russie a remboursé, avec les intérêts de retard, les acomptes que l’Iran a versé pour sa commande de missiles de défense S-300.

« Le principal et les intérêts ont été remboursés à l’Iran par la Russie », a déclaré le Ministre des Affaires Étrangères iranien Ramin Mehman-Parast, lors d’une conférence de presse hier à Téhéran.

D’après le contrat passé en 2007, la Russie devait livrer au moins cinq systèmes de missiles de défense S-300. Cependant, les retards de livraison de Moscou avaient suscité des réactions très critiques de la part de la république islamique.

La Russie a refusé de livrer les missiles au prétexte qu’ils tombent sous le 4e train de sanctions imposées à l’Iran par le Conseil de Sécurité, et le Président Medvedev publia un décret, en septembre 2010, interdisant la vente des S-300 à Téhéran, en citant les restrictions imposées par le Conseil de Sécurité de l’ONU à l’Iran en raison de ses activités nucléaires.

L’Iran rejeta les explications de la Russie, prétextant que l’interdiction de livraison des missiles S-300 n’était pas prévue dans la résolution 1929 du Conseil de Sécurité, rédigée par les Etats Unis.

Dans un premier temps, Moscou avait soutenu qu’il n’était pas obligé d’annuler le marché des S-300 avec l’Iran, car il n’était pas prévu dans la résolution 1929, mais les pressions de Washington ont eu raison des réticences de la Russie, qui déclara qu’après plus ample étude des sanctions imposées à l’Iran, il gelait la livraison des missiles.

Reproduction autorisée, et même vivement encouragée, avec la mention suivante et impérativement le lien html ci dessous :
© Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

http://english.farsnews.com/newstext.php?nn=9102111207

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz