FLASH
[19:31] Louisville va exploser ce soir. Le Grand Jury a inculpé le policier de 3 chefs d’accusation mineur. Aucune autre inculpation dans la mort de Breonna Taylor  |  La sénatrice Murkowski fait marche arrière et votera pour le siège vacant à la Cour suprême, tuant les espoirs des Démocrates de bloquer le candidat de Trump  |  la ministre des Armées reconnait que les militaires de Creil qui avaient rapatrié les Français de Wuhan le 31 janvier n’ont jamais été testés à leur arrivée en France  |  La sénatrice Kelly Loeffler publie une publicité se qualifiant de « plus conservatrice qu’Attila le Hun ». Son adversaire souligne qu’Attila était polygame et a tué des milliers de chrétiens  |  Une femme poursuit Instagram (propriété de Facebook) pour avoir espionné des utilisateurs par le biais de la caméra iPhone  |  Gucci met en vente des salopettes en denim avec un effet « tache d’herbe » pour 1 400 dollars  |  Libéralisme: Bolsonaro poursuit sa campagne de privatisation au Brésil  |  Fâchée par les liens arabo-israéliens, les Paleostiniens quittent la présidence des sessions de la Ligue arabe  |  La crise en Méditerranée orientale et les liens avec la Turquie domineront les élections présidentielles du mois prochain en Chypre du Nord  |  Pourparlers de réconciliation inter-palestiniens entre le Hamas et le Fatah en Turquie (indice : c’est la 20e fois)  |  Assange pourrait faire une tentative de suicide dans une prison britannique s’il est extradé vers les États-Unis  |  Six blessés par armes à feu à New York malgré l’affirmation selon laquelle la violence armée est en baisse  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 13 mai 2012

Berlin durcit le ton face à la montée en puissance des extrémistes musulmans. Le ministre allemand de l’Intérieur, Hans-Peter Friedrich, menace de faire interdire les organisations salafistes, un des nombreux courants fondamentalistes de l’islam.

Samedi à Bonn, 29 fonctionnaires de police avaient été blessés par des salafistes au cours d’une manifestation. Deux d’entre eux étaient dans un état critique après avoir été poignardés par des militants islamistes.

Les salafistes, qui ont décidé de convertir les européens en distribuant, pour commencer, 20 millions de corans en Allemagne et en Suisse, étaient très perturbés par une manifestation du parti PRO-NRW qui revendique le droit de critiquer l’islam et de caricaturer Mahomet. L’objectif consistait à exposer des caricatures de Mahomet devant une trentaine de mosquées.

Les salafistes devinrent fous quand ils aperçurent une première caricature de Mahomet, et ils attaquèrent la police. Une manifestation similaire dans la ville de Solingen, le 1er mai avait également tourné à la violence.

Samedi 5 mai, des centaines de musulmans ont attaqué la police, deux policiers ont été poignardés et hospitalisés avec de graves blessures, et 29 autres ont été blessés.

« Ce fut une explosion de violence comme nous n’en n’avons pas vu depuis longtemps », a déclaré Ursula Brohl-Sowa, chef de la police de Bonn, lors d’une conférence de presse dimanche 6 mai.

« Le salafisme est actuellement le mouvement islamiste le plus dynamique aussi bien en Allemagne qu’à l’étranger. Ses adeptes fanatiques présentent un danger particulier pour la sécurité de l’Allemagne », rapportait dimanche le journal Bild am Sonntag, citant le ministre de l’Intérieur Hans-Peter Friedrich. « Les salafistes fournissent le fondement idéologique à ceux qui se tournent vers la violence », a-t-il ajouté.

Le président du parti anti-immigration expliquait en mars dernier : « Il ne doit exister aucun endroit où la liberté artistique et la liberté d’exprimer des opinions ne s’applique pas. Les tentatives politiquement correctes de restreindre la critique de l’islam ne sont pas dignes d’un État libre et démocratique, et montrent que le totalitarisme islamique a déjà gagné du terrain. »

La police de Bielefeld, dans le nord-est de la région, avait tenté d’interdire une manifestation du mouvement d’extrême droite prévue lundi dans la ville. En vain. Un tribunal a jugé que ce rassemblement n’était pas illégal.

Déjà, la Haute Cour administrative de Münster avait rejeté une demande des forces de l’ordre appelant à interdire d’exhiber des caricatures. En Allemagne, la Loi fondamentale (Grundgesetz), qui fait office de Constitution, accorde une importance toute particulière non seulement à la liberté de rassemblement, mais aussi à la liberté d’expression.

Patrick Moreau, chercheur au CNRS, spécialiste de l’Allemagne et des extrémismes en Europe, suggère une attitude de soumission totale : « Tout le monde sait que le fait de montrer ces caricatures va aboutir à une catastrophe », ce qui revient à les interdire pour ne pas courroucer les musulmans, tout en laissant ces mêmes musulmans faire du prosélytisme… pour ne pas les stigmatiser.

Reproduction autorisée, et même vivement encouragée, avec la mention suivante et impérativement le lien html ci dessous :
© Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

http://www.lefigaro.fr/international/2012/05/09/01003-20120509ARTFIG00586-berlin-durcit-le-ton-face-aux-extremistes-salafistes.php
http://www.kfvs12.com/story/18156940/german-police-arrest-100-salafist-protesters

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz