FLASH
[23/10/2017] Sinaï : L’Etat islamique a capturé 3 membres du Hamas qui creusaient un tunnel terroriste  |  La télévision locale catalane TV3 refuse la mise sous tutelle de Madrid  |  [22/10/2017] Trump aux Européens : « ne nous soutenez pas contre l’Iran, continuez à faire des affaires avec eux, vous avez besoin de cet argent »  |  46% des Américains pensent que les médias fabriquent entièrement des histoires au sujet de Donald Trump. Combien en France le savent?  |  Interrogée au point de passage que la gauche veut supprimer, 1 arabe palestinienne a avoué vouloir commettre un attentat en Israël  |  [21/10/2017] Tchéquie : Libéraux populistes (Babis) 30,7%, Extrême droite SPD 11%, Conservateurs ODS 10,6%  |  Élections tchèques : le milliardaire populiste anti-migrants Babis largement devant  |  Trump va rendre publiques les archives sur la mort de Kennedy – la CIA veut les garder secrètes 20 ans de plus  |  Espagne : le gouvernement prévoit la destitution du président catalan Puigdemont dans les 6 mois  |  Espagne : Le gouvernement suspend l’autonomie de la Catalogne (application article 155)  |  L’Assemblée a voté la suppression de la taxe d’habitation pour 80% des ménages d’ici 2020 : ça va coûter très cher aux Français  |  Israël a tiré sur les positions de l’artillerie syrienne après 5 roquettes tirées sur le Golan  |  Elus du personnel : leur nombre devrait baisser nettement dans les grandes entreprises (enfin)  |  Egypte : 58 policiers tués lors d’un attentat de l’organisation Hasm à Giza au sud du Caire  |  #Allemagne : plusieurs personnes ont été blessées dans une attaque de couteau à Munich  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 25 mai 2012

79% des Allemands refusent la mutualisation de la dette demandée par François Hollande, révèle un sondage publié par la télévision publique ZDF.

Les Allemands ont compris que leur demander d’accepter les euro-obligations revenait en fait, à accepter de rembourser avec leurs impôts à venir, les dettes accumulées par des Etats cigales, la France, la Grèce, l’Espagne, le Portugal, l’Irlande et d’autres encore, tandis que la vertueuse fourmi Allemande contrôle ses dépenses et travaille dur.

Et la Banque Centrale Européenne partage cet avis, et refuse elle aussi les euro-bonds.

« On ne réduit pas les dettes en faisant plus de dettes », a déclaré cette après midi Jens Weidmann, le Président de la Bundesbank.

« vous ne donnez pas votre carte de crédit à quelqu’un qui ne sait pas contrôler ses dépenses » a-t-il ajouté, expliquant que les Eurobonds consistaient en outre à transférer encore plus de pouvoirs des Etats Européens vers un gouvernement national à Bruxelles (JPG : un gouvernement non élu : un vrai cheval de Troie).

« Même dans les pays dont les gouvernements demandent les eurobonds, la France par exemple, je ne vois pas de débat public ni de soutien public pour le transfert de la souveraineté nationale qui sera nécessaire après un tel choix » a conclu Jens Weidmann.

Ce que le Président de la Banque ne sait pas, c’est que, en ce qui concerne le gouvernement Français, il est hors de question d’interroger ces bœufs de Français, ni de laisser les médias remplir leur mission d’information auprès d’eux.

Quand je songe que c’est un financier – et l’on sait combien François Hollande a l' »immoral enrichissement » de la finance en horreur, qui rappelle à François Hollande la plus élémentaire de ses obligations démocratiques, je vois la « morale socialiste ».

Reproduction autorisée et vivement encouragée, avec la mention suivante et le lien ci dessous :
© Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

http://www.dw.de/dw/article/0,,15977530,00.html

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz