FLASH
[23/10/2017] Sinaï : L’Etat islamique a capturé 3 membres du Hamas qui creusaient un tunnel terroriste  |  La télévision locale catalane TV3 refuse la mise sous tutelle de Madrid  |  [22/10/2017] Trump aux Européens : « ne nous soutenez pas contre l’Iran, continuez à faire des affaires avec eux, vous avez besoin de cet argent »  |  46% des Américains pensent que les médias fabriquent entièrement des histoires au sujet de Donald Trump. Combien en France le savent?  |  Interrogée au point de passage que la gauche veut supprimer, 1 arabe palestinienne a avoué vouloir commettre un attentat en Israël  |  [21/10/2017] Tchéquie : Libéraux populistes (Babis) 30,7%, Extrême droite SPD 11%, Conservateurs ODS 10,6%  |  Élections tchèques : le milliardaire populiste anti-migrants Babis largement devant  |  Trump va rendre publiques les archives sur la mort de Kennedy – la CIA veut les garder secrètes 20 ans de plus  |  Espagne : le gouvernement prévoit la destitution du président catalan Puigdemont dans les 6 mois  |  Espagne : Le gouvernement suspend l’autonomie de la Catalogne (application article 155)  |  L’Assemblée a voté la suppression de la taxe d’habitation pour 80% des ménages d’ici 2020 : ça va coûter très cher aux Français  |  Israël a tiré sur les positions de l’artillerie syrienne après 5 roquettes tirées sur le Golan  |  Elus du personnel : leur nombre devrait baisser nettement dans les grandes entreprises (enfin)  |  Egypte : 58 policiers tués lors d’un attentat de l’organisation Hasm à Giza au sud du Caire  |  #Allemagne : plusieurs personnes ont été blessées dans une attaque de couteau à Munich  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 26 mai 2012

La Ministre de l’Enseignement supérieur Geneviève Fioraso (1) a fait ses armes chez Corys, un « start-up socialiste » pourrie, née en 1989 d’une combine politique (2) et qui a déposé son bilan en 1997.

– Avec ses fonctions à Grenoble et à la Métro, Madame Fioraso a échoué sur le dossier des Jeux olympiques, dont le dossier a été rejeté, battu par celui de la petite ville d’Annecy, et même par Nice !

– Elle a plombé Alpexpo, la SEM (société d’économie Mixte) qui gère le parc d’exposition de Grenoble dont elle est l’administratrice, avec une perte de 2 millions d’euros (1,968 million exactement) en 2011.

– La Métro a le bonne d’âne des communautés d’agglomération, avec une dette supérieure à 870 euros par habitant.

– Elle est co-responsable du gouffre financier du Stades des Alpes, 80 millions d’euros, qui n’a plus aucune utilité et devient une très lourde charge financière pour la Ville.

– L’engorgement de l’agglomération, le tortillard qui mène à Saint-Exupéry, le rejet du dossier du contournement de Grenoble par la rocade Nord par la commission d’enquête publique, et qui a pour conséquence que des entreprises s’en vont, ou d’autres ne s’implantent.

– Madame Fioraso a fait recaler sa ville, avec ses collègues socialistes, sur le dossier des pôles universitaires d’excellence mondiale, les labels IdEx, ces conventions liant l’État aux entités lauréates de l’appel à projets « Initiatives d’Excellence », non pas en raison de la faiblesse des pôles universitaires, mais en raison d’un dossier peu sérieux et mal préparé qui laissait apparaître une grave faiblesse de gouvernance (3).

Pour terminer, l’on ne sera pas surpris que la ville socialiste soit devenue le symbole national des violences urbaines, depuis l’amère souvenir de quasi guerre civile du quartier de la Villeneuve, dont les « jeunes » sont traités en victimes.

Reproduction autorisée, et même vivement encouragée, avec la mention suivante et impérativement le lien html ci dessous :
© Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

(1) Genevève Fioraso est députée. Première vice-présidente de la communauté d’agglomération de Grenoble chargée du Développement économique, universitaire, scientifique et de l’innovation. Adjointe au Maire de Grenoble à l’économie, l’emploi, l’université et la recherche. Membre de l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques (OPECST)

(2) Corys est une start-up issue du CEA qui a été fondée par Michel Destot, le député Maire de Grenoble. Y travaillait aussi Geneviève Fioraso, devenue adjointe à l’économie de Grenoble, et également Stéphane Siebert, l’autre adjoint au Maire, au développement durable. Corys fut mise en redressement judiciaire en 1997 pour des dysfonctionnements qui remontent à 1995, et ne doit sa survie qu’à d’autres combines politiques, puisqu’elle a été sauvée par une filiale de la Lyonnaise des Eaux en 1997, avant d’entrer dans le giron du géant nucléaire d’Areva. Une parfaite « start-up » à la sauce socialiste.

(3) http://www.denisbonzy.com/citoyens_2007/2012/02/grenoble-universit%C3%A9s-le-professeur-jo%C3%ABl-de-leiris-et-la-d%C3%A9cision-sur-les-p%C3%B4les-dexcellence.html

http://www.citylocalnews.com/grenoble-politique/2012/05/18/madame-fioraso-a-echoue
http://owni.fr/2012/05/24/lautre-cv-de-genevieve-fioraso/

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz