FLASH
[14/08/2018] Est-ce vraiment ça, la mission de service public de France Info: parler de tous les livres anti-Trump qui paraissent, et silence total sur les livres pro-Trump ?  |  [13/08/2018] Migrants délinquants : le port de Sète veut bien accueillir l’Aquarius, qui est de nouveau à la recherche d’un port d’accueil pour débarquer des illégaux  |  La branche d’Al-Qaeda à Gaza a publié une vidéo de ses attaques à la roquette sur les communautés civiles israéliennes au cours de la dernière semaine  |  Mons-en-Baroeul (France): une voiture a terminé sa course dans le hall d’une mosquée. Accident ou intention, le mobile n’est pas encore clair  |  La monnaie turque plonge, Trump a réussi en 1 mois ce que l’Europe n’arrive pas à faire depuis 10 ans  |  Israël a confisqué des dizaines de milliers de ballons qui étaient destinés à Gaza par crainte qu’ils soient utilisés comme bombes incendiaires  |  [11/08/2018] Des drones israéliens ont ciblé des terroristes musulmans qui lançaient des bombes incendiaires depuis le nord de Gaza. Plusieurs incendies ont éclaté aujourd’hui dans des villes israéliennes près de la frontière  |  Egypte : 1 terroriste musulman a été empêché de s’approcher d’une église quand il a voulu faire exploser son gilet d’explosifs. Il a fait boum, personne d’autre n’a été atteint  |  Trump a autorisé le doublement des tarifs douaniers pour l’importation d’acier et d’aluminium depuis la Turquie. Conséquence, la livre turque s’écroule  |  Effet Trump : les bons chiffres de l’emploi des Africains et des Hispaniques se confirment : ce sont les meilleurs de l’histoire des Etats-Unis  |  Etat-Unis : des centaines de Bikers se sont déplacés à Bedminster pour saluer le président Trump  |  Hérault : Il poignarde un homme et plonge dans le fleuve pour échapper à la police  |  Brigitte Bardot explose Nicolas Hulot : « c’est un trouillard et il ne sert à rien »  |  Pays-Bas : victime d’un viol collectif par des musulmans, une élue du PVV se suicide  |  Paris : 2 motards de la police et 1 voiture de patrouille percutés par des « jeunes » qui faisaient un rodéo à moto dans les rues  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 13 juin 2012

Chacun pensera ce qu’il voudra du tweet de Valérie Trierweiler, mais ne laissez pas les médias vous faire oublier que le couple vit ensemble, se parle, échange, et que dans leur rapport de force, le gagnant n’est pas la France.

Que Ségolène soit élue ou pas à La Rochelle, la France ne s’en portera pas mieux ou plus mal, les graves problèmes économiques et sociaux dans lesquels elle est plongée vont bien au delà.

Ce qui pose problème, c’est que le « tweet de trop » de Trierweiler n’est pas un acte spontané et irréfléchi, bien au contraire. Il est l’enfant du bras de fer que la Rottweiler livre au toutou Hollande.

Tout était prémédité.

Le matin même, avant de commettre son acte, elle a prévenu Olivier Falorni par SMS qu’elle allait publier ce tweet, a-t- il révélé à Sud Ouest ce matin (2).

Pire, lorsque François Hollande a pris connaissance du tweet par les médias internet, et que, explique le Parisien (3), « le président de la République était très énervé. Il l’a très mal pris, confie un de ses intimes. C’est un homme pudique. Elle a dépassé les bornes. Cela risque d’écorner son image. », croyez-vous un seul instant que François Hollande n’a pas décroché son téléphone pour lui demander de se rétracter ? Croyez-vous vraiment que ce soit la première fois qu’elle « dépasse les bornes » ? Allons donc… en public peut-être…

Et qu’a t-elle fait ? Loin de revenir sur sa déclaration, qui n’est rien d’autre qu’une humiliation publique faite à l’homme qui partage son lit (mal ?), elle a appelé l’AFP pour confirmer que le tweet était bien d’elle (elle aurait pu dire que son compte a été piraté, ce qui aurait clos le débat).

Les médias, encore eux, vous jouent un air de violon, lorsqu’ils reprennent les déclarations de Valérie Trierweiler, qui disait en avril dernier : « François me fait totalement confiance, sauf sur mes tweets ». Celle à qui il demandait hier de déclarer que son tweet a été piraté, et qui refusait, c’est donc celle en qui il a confiance ?

Dans la vraie vie, le couple vit ensemble vous disais-je. Dans la vraie vie, Trierweiler a prévenu : « si tu apportes ton soutien à Ségolène, tu vas le payer cher »

François Hollande n’en a pas tenu compte de la menace, il ne pensait pas que sa compagne passerait à l’acte. Il a eu tort. Il l’a payé. Il a appris sa leçon, il se tiendra à carreaux.

François Hollande est le genre de type qui a toujours le dernier mot avec sa femme : « oui chérie ». Mais voilà, il est président, et le tweet de trop montre par qui la France est dirigée.

Un conseiller en communication du PS a déclaré (1) :

elle est ainsi, la nouvelle première dame, jalouse de son indépendance… et peut-être pas seulement de son indépendance.

Donc la nouvelle première copine a publiquement montré à son homme que Président de la république ou pas, ce n’est pas lui qui fait la loi. Les journalistes vont devoir redoubler de talent pour le cacher.

Jean-Marc Ayrault a été chargé par François Hollande, qui n’a pas le courage de le faire lui-même, de déclarer que :

la compagne de François Hollande doit apprendre à garder « un rôle discret » et que chacun doit « être à sa place » (AFP)

Reste à savoir si François Hollande pourra tolérer un premier ministre qui a plus de caractère que lui…

Le mot de la fin ? Laissons-le au président Hollande : « Moi, Président, il n’y aura plus de mélange entre vie publique et vie privée… » — François Hollande, 2 mai 2012.

Reproduction autorisée, et même vivement encouragée, avec la mention suivante et impérativement le lien html ci dessous :
© Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

(1) http://www.sudouest.fr/2012/06/13/quand-la-premiere-da-me-fait-des-vagues-741482-659.php
(2) http://www.sudouest.fr/2012/06/13/un-tweet-assassin-gache-l-union-sacree-autour-de-segolene-royal-741381-4778.php
(3) http://www.sudouest.fr/2012/06/13/tweet-de-trierweiler-hollande-tres-enerve-742187-5137.php

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz