FLASH
[20/09/2017] Vicieux, Mélenchon l’homme du peuple voyage en Business quand ses collègues sont en éco  |  Attentat de Londres : 2 nouvelles arrestations, 4 musulmans sont actuellement interrogés  |  Vicieux, quand Obama était président, il a beaucoup critiqué Wall Street. Maintenant il y fait des conférences payées 400 000$  |  Tremblement de terre au Mexique : 160 morts  |  Israël : cette année, l’armée a saisi 385 armes illégales aux colons arabes en Judée Samarie  |  [19/09/2017] Tweet de Netanyahu: « le discours de Trump est le meilleur que j’ai entendu à l’ONU en trente ans ! »  |  Le jihadiste de l’attentat de Londres a de la famille à Noord-Brabant, aux Pays-Bas  |  Attentat de Londres : le terroriste syrien aime la Grande Bretagne, affirme son frère  |  Israël : la police a arrêté un colon arabe de 17 ans après qu’un pistolet a été découvert chez lui  |  Attaque dans la cour de la synagogue de Garges-lès-Gonesse par des musulmans antisémites hurlant « Allahou akbar, nique les juifs »  |  [18/09/2017] Honte : la gauche a dénoncé le mur construit par Israël pour protéger ses citoyens, et elle en construit un pour protéger la tour Eiffel  |  Nikki Haley (ambassadrice des Etas-Unis à l’ONU): « La Corée du nord sera détruite si nous devons nous défendre contre ses attaques »  |  Attentat islamiste à Vigneux-sur-Seine (91) : un homme tente de tuer des policiers en criant Allah Ou akbar  |  Les USA, le Japon et la Corée du sud ont fait une démonstration de force aérienne en réponse au dernier tir de missile de Pyongyang  |  Suède taux de chômage: nés en Suède: 3.9%. Nés à l’étranger: 21.8% (Chiffres OCDE)  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Guy Millière le 27 juin 2012

Comme je l’ai noté voici peu, je suis en voyage.

Lorsque je suis aux Etats Unis, je me déplace beaucoup. Je ne veux pas me limiter aux grandes villes. Je tiens au contact avec l’Amérique profonde. Je tiens aux relations avec le peuple américain en toutes ses strates et toutes ses composantes. J’apprécie à sa juste valeur la générosité, la gentillesse quotidienne et le sens des valeurs éthiques qui imprègnent encore très largement le peuple américain. Me plonger dans l’Amérique profonde me donne le sentiment de me régénérer et de me laver des miasmes délétères de la vie parisienne.

J’apprécie de faire de longs parcours aux Etats Unis, parce que seuls les longs parcours donnent un rapport à l’immensité et à l’espace qui sont si importants dans la constitution de l’esprit américain. Ouvrir les bras aux Etats Unis est les ouvrir plus grands. Etre dans l’espace américain permet aussi de comprendre comment et pourquoi le peuple américain est si attaché à la liberté individuelle et à l’idée même d’individu. J’ai choisi cette année de descendre, par la route, de New York à Miami. C’est une route de plus de deux mille kilomètres que j’ai parcourue en hiver, et elle permet alors une expérience extraordinaire. En une journée, on passe de la neige au printemps, puis du printemps à l’été tropical.

En juin, c’est différent. Il fait plus chaud à New York qu’à Miami, car New York est de climat continental, mais au fil des kilomètres, la végétation change, les êtres humains et les accents aussi. On discerne pleinement la diversité de l’Amérique et du peuple américain, mais aussi ce qui fait leur unité.

On discerne à quel point on est loin de l’Europe. Ici, en Amérique, c’est la même langue, la même culture, la même appartenance, du New Jersey à la Floride. Ce sont les mêmes grands repères, les mêmes sentiments, les mêmes rapports à la transcendance par delà les différences.

Je reviendrai dans les jours qui viennent sur les actes de violence islamique en France, sur la situation en Egypte et en Syrie, mais globalement, tout se passe comme je l’anticipais, hélas.

Je reviendrai aussi sur la campagne électorale pour la si décisive élection de novembre 2012.

Pour l’heure, je vais me rendre dans quelques uns des endroits que je préfère sur toute la surface de la terre. Calle Ocho, le quartier cubain anticastriste de Miami, le restaurant Garcia, au bord de la Miami river, pour regarder passer lentement les bateaux, puis, après avoir ete regarder tomber le soir sur le downtown depuis Jungle Island, je passerai la soirée à South Beach, le long d’Ocean Avenue, loin, décidément très loin de la France.

Reproduction autorisée et vivement encouragée, avec la mention suivante et le lien ci dessous :
© Guy Millière pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz