Publié par Jean-Patrick Grumberg le 29 juin 2012

Accusé depuis 2003 de refacturation de droits de retransmissions télévisés au travers de sociétés écrans, afin de faire échapper à l’impôt italien une partie de ses bénéfices, Silvio Berlusconi a été jugé non coupable par un tribunal de Romme.

Mediatrade-RTI, filiale à 100% de Mediasat, une des sociétés du groupe de Berlusconi, était accusé par le parquet de Milan d’avoir artificiellement gonflé le prix de droits de rediffusion de films, achetés par des sociétés-écrans lui appartenant, lors de leur revente à Mediaset. Grâce à ce mécanisme, le groupe aurait réussi à constituer des caisses noires à l’étranger et à réduire en Italie ses bénéfices afin de payer moins d’impôts.

Dans la procédure judiciaire en cours à Milan, dossier complètement séparé de celui de Rome, un juge des audiences préliminaires a estimé en octobre 2011 que les preuves recueillies par le parquet contre Silvio Berlusconi n’étaient pas suffisantes pour justifier son renvoi en justice.

Reproduction autorisée, et même vivement encouragée, avec la mention suivante et impérativement le lien html ci dessous :
© Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info et AFP Rome

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

5
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz