FLASH
[20/08/2018] Tsahal à arrêté 11 islamistes palestiniens à Hebron et à Jérusalem lors de raids pour rechercher des terroristes  |  Le prix de la vie selon la justice française : Le migrant illégal de 19 ans qui a poignardé 4 personnes à Périgueux lundi 13 août n’a été condamné qu’à 3 ans de prison ferme  |  Paris : Une policière porte secours à des passagers après un accident mortel qu’ils ont provoqué, dans le 19e, et se fait violemment frapper par le passager rescapé!  |  Le chef de la police municipale de Villevaudé, en Seine-et-Marne, a été violemment agressé dimanche à son domicile par « plusieurs personnes » qui l’ont roué de coup  |  Barcelone attentat islamique : Un homme armé d’un couteau a tenté d’attaquer des policiers en hurlant Allahou Akbar (Allah est le plus grand)  |  Saint-Paul-Trois-Châteaux (26) : un homme de 45 ans tué de 9 coups de couteau, un autre homme blessé, suspect appréhendé, motif inconnu  |  Marseille : encore un adolescent de 16 ans poignardé pour un mauvais regard  |  Tsahal a ouvert le feu sur un terroriste musulman qui a tiré dans leur direction dans le nord de Gaza. Aucun blessé parmi les troupes israéliennes n’a été signalé  |  Un terroriste musulman a tiré des coups de feu sur l’ambassade des États-Unis à Ankara. La police a déclenché une chasse à l’homme et recherche un véhicule blanc suspect  |  [17/08/2018] Jérusalem : attentat au couteau, un policier blessé par un terroriste musulman palestinien, qui a été neutralisé  |  Dreuz lance un appel aux lecteurs: aidez-nous à passer au crible pendant 24 h les Fake News des radios du service public français  |  Laurent Ruquier défend son ami Gilbert Rozon, accusé d’agressions sexuelles: « Il n’a tué personne » (non, il a juste violé plusieurs femmes)  |  Suisse : à Genève 5 jeunes femmes sauvagement tabassées, 2 blessées graves, par « des Maghrébins de cités venus de France »  |  Automobiliste tué par balle à Paris: le policier mis en examen et interdit d’exercer  |  Une ex-esclave sexuelle yézidi aurait fui l’Allemagne après y avoir revu son bourreau, infiltré parmi les réfugiés  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 30 juin 2012

Jeudi 28 juin, la mairie de Tel Aviv a organisé sa 10e nuit blanche, un peu équivalente à la fête de la musique, et nommée ainsi depuis que l’Unesco a baptisé la ville côtière israélienne « ville blanche » et l’a inscrite au patrimoine de l’humanité pour son architecture Bauhaus.

Des groupes jouaient leur musique ou interprétait des classiques, chacun à quelques dizaines de mètres l’un de l’autre pour ne pas se gêner. On passait ainsi du Jazz, à la harpe, et du blues au rock ‘n roll, en faisant des pauses pour admirer les spectacles de rue.

Ici, sur l’esplanade du théâtre Mann, une école de danse présente un spectacle de chorégraphie :

Deux percussionnistes ont intégré des éclairages dans leur batterie. Spectacle son et lumière :

Un peu plus loin, des étudiants ont fabriqué ce robot, qui a émerveillé les enfants (et moi aussi) :

Sur la place de la mairie était organisée une « headphone party », silencieuse pour le voisinage et les visiteurs : la musique était diffusée en wifi dans des casques sans fil que l’on pouvait se procurer gratuitement à des stands de la compagnie téléphonique Bezeq :

L’AFP ne manquait pas à la fête.

La présence de la chaîne de news s’explique du fait que les gauchistes « indignés » qui avaient démarré la protestation des tentes l’été dernier, et qui ont cassé la vitrine d’une banque, il y a quelques jours à Tel Aviv, avaient promis de transformer cette nuit festive où les familles avec enfants et poussettes croisaient des groupes de jeunes dans la bonne humeur, en une « nuit noire ».

Les faux journalistes/ vrais activistes de l’AFP, toujours prêts à souiller Israël, étaient là pour traquer en direct les « débordements » de la police, et montrer les violences du régime « policier » israélien. Ils restèrent sur leur faim, car les excités d’extrême gauche n’ont pas réussi à mettre leur macabre dessein à exécution. Leurs actes de violence des nuits précédentes avaient été dénoncé par les organisations étudiantes, qui se sont désolidarisés de ces groupes violents, menés et financés en sous main par Georges Soros, et dont le leader, l’hystérique Dafni Leef, avait dégoûté les jeunes israéliens en révélant sa haine d’Israël, l’an dernier, lorsqu’elle refusa de tenir un drapeau israélien.

Dafni Leef, hystérique, tente d’inventer une révolution

Reproduction autorisée, et même vivement encouragée, avec la mention suivante et impérativement le lien html ci dessous :
© Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz