FLASH
[17/10/2017] Israël refuse tout dialogue avec un gouvernement palestinien d’union avec des terroristes du Hamas  |  Grande-Bretagne : le patron du Mi5 prévient que le danger terroriste va exploser en intensité  |  Catalogne : 691 entreprises ont délocalisé leur siège social  |  Projet d’attentat par des terroristes ultra-droite: Mélenchon, Castaner et ds mosquées étaient visés selon LCI  |  10 activistes d’extrême droite qui préparaient une attaque arrêtés par la police  |  Effet Trump: la bourse franchit les 23000 points pour la 1ere fois de ses 121 années d’existence  |  Trump : « on m’a demandé si Hillary Clinton se présentera en 2020. J’ai répondu : ‘j’espère que oui !’  |  Daphne Caruana Galizia, qui a révélé les Panama Papers, a été tuée par une bombe plantée près de sa voiture  |  [16/10/2017] Israël va construire 1600 logements dans la partie Est de la capitale Jérusalem  |  Rare: Israël a procédé à des frappes aériennes en Syrie près de Damas – la Russie était prevenue  |  Catalogne : le président indépendantiste recule et propose de discuter avec Madrid dans 2 mois  |  Gaza : en réponse aux tirs de roquette, Israël a bombardé des positions terroristes du Hamas pendant la nuit  |  Somalie : l’attentat de la religion de la paix et de la tolérance a fait 231 morts et 275 blessés  |  Pendant la nuit, l’armée israélienne a arrêté 12 colons arabes en Judée, recherchés pour terrorisme  |  [15/10/2017] Prédateur sexuel Harvey Weinstein : la gauche contre-attaque et « ressort » une affaire contre Trump  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 3 juillet 2012


Michel Garroté – Aujourd’hui au Caire, la Commission Générale de la Révolution Syrienne (CGRS) annonce qu’elle se retire de la réunion qui prétend en ce moment même définir une vision commune de l’après-Assad, réunion organisée à l’initiative de la Ligue arabe. La CGRS estime que les divergences sont trop grandes au sein de l’opposition syrienne. Ce retrait de la CGRS intervient après celui de l’Armée Syrienne Libre (ASL), qui a décidé de boycotter la réunion, la qualifiant de complot. La CGRS déclare qu’elle refuse d’être impliquée dans les dissensions politiques qui abandonnent le destin de son peuple et de sa révolution aux bras de fer internationaux et au régime assassin en Syrie. Dans ce contexte, parler de l’unité de l’opposition syrienne ne sert qu’à masquer l’impuissance de la communauté internationale, ajoute la CGRS. Les opposants, notamment le Conseil National Syrien (CNS) sont réunis au Caire afin de resserrer les rangs. A ce stade, c’est loupé. Et Assad jubile.

Michel Garroté

Rédacteur en chef

Reproduction autorisée avec mention de www.dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz