FLASH
[18/10/2017] France : 54% des condamnés pour jihad en 2014 auront purgé leur peine et seront libres en 2020 de faire devinez quoi!  |  Israël élu à la tête du COPUOS, le comité pour un usage pacifique de l’espace de l’ONU  |  JP Grumberg: Proverbe Yiddish pour les gens de gauche : ce que tu ne vois pas avec tes yeux, ne l’invente pas avec ta bouche  |  Israël attentat : un colon arabe palestinien a foncé sur des soldats israéliens avec un couteau à Gush Etzion. Terroriste blessé  |  Les constructions juives en Judée Samarie reçoivent une couverture média mondiale. L’abandon mondial du nationalisme Kurde, rien  |  Perquisition au siège du MoDem dans le cadre de l’enquête sur les emplois fictifs des assistants parlementaires européens  |  [17/10/2017] Israël refuse tout dialogue avec un gouvernement palestinien d’union avec des terroristes du Hamas  |  Grande-Bretagne : le patron du Mi5 prévient que le danger terroriste va exploser en intensité  |  Catalogne : 691 entreprises ont délocalisé leur siège social  |  Projet d’attentat par des terroristes ultra-droite: Mélenchon, Castaner et ds mosquées étaient visés selon LCI  |  10 activistes d’extrême droite qui préparaient une attaque arrêtés par la police  |  Effet Trump: la bourse franchit les 23000 points pour la 1ere fois de ses 121 années d’existence  |  Trump : « on m’a demandé si Hillary Clinton se présentera en 2020. J’ai répondu : ‘j’espère que oui !’  |  Daphne Caruana Galizia, qui a révélé les Panama Papers, a été tuée par une bombe plantée près de sa voiture  |  [16/10/2017] Israël va construire 1600 logements dans la partie Est de la capitale Jérusalem  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Guy Millière le 11 juillet 2012

D’après l’essentiel de la grande presse française, les élections libyennes se sont traduites par la victoire des « libéraux ».

J’ai l’habitude de lire n’importe quoi en France dès que j’ouvre les journaux, mais là, cela atteint des proportions ubuesques.

Les vainqueurs des élections libyennes seraient « libéraux » ? Ils voudraient donc un état de Droit conforme aux principes lockéens, un respect plein et entier de la liberté de parole, d’entreprise, de croyance, l’égalité de droit entre les hommes et les femmes ?

Allons…

En réalité, ils réclament l’application stricte de la charia, qui n’est, à ma connaissance, pas du tout porteuse des principes et du respect que je viens d’énoncer.

Si les Frères musulmans n’ont pas « gagné », ils sont à proximité, dans l’ombre, et ce qui sépare en termes d’idées les « gagnants » des « perdants » est plus mince que ce qui sépare Ahmadinejad des poils de sa barbe.

Les journalistes qui écrivent de telles inepties y croient-ils eux-mêmes ou prennent-ils leurs lecteurs pour des imbéciles ? Un peu des deux sans doute.

Pourquoi diffuse-t-on de telles inepties en France et ailleurs en Europe ? Pour rassurer et anesthésier vraisemblablement.

Rétablissons les faits.

Dans la réalité, l’Alliance des forces nationales menée par Mahmoud Jibril, censée avoir « gagné » est une coalition explicitement islamique regroupant soixante mouvements divers et émiettés qui vont de groupes tribaux à des clubs de football. La charte de l’Alliance prévoit de soutenir la « résistance » par tous les moyens, en particulier la « résistance palestinienne », ce qui signifie un soutien à la violence armée et au terrorisme, moyens très peu libéraux.

Dans la réalité, Mahmoud Jibril, venu directement de l’entourage de Kadhafi, a passé des accords préalables aux élections avec les Frères musulmans qui, sous le nom de Parti de la Justice et de la Construction, sont la principale force politique libyenne, et ont choisi de se placer en retrait pour les caméras occidentales, seulement pour les caméras occidentales. Les Frères musulmans ont non seulement anticipé leur « défaite » dès avant l’élection : ils l’ont élaborée, sans lâcher une seule seconde les leviers de commande et les armes. Mahmoud Jibril est plus « présentable » sur la scène internationale que le djihadiste venu d’al Qaida qui dirige les Frères musulmans libyens, Abdelhakim Belhadj (nom de guerre Abu Abdallah Assadaq).

Dans la réalité, une guerre civile et intertribale se poursuit dans le pays, les épurations ethniques contre les noirs ne sont pas achevées, la transmission d’armes vers les zones subsahariennes se poursuit, même si on ne dit rien de tout cela en France.

Dans la réalité, les islamistes libyens, Frères musulmans comme « forces nationales », veulent l’argent américain et européen pour parachever leur emprise sur le pays et jouent à cette fin des rôles de composition selon un scénario écrit à l’avance.

Ce qui vient de se passer est une sinistre farce.

Le conflit en Libye n’est pas achevé. Il se poursuit et se poursuivra de manière sordide et sanglante. Sans présence occidentale, mais avec de l’argent occidental. Et avec l’aveuglement occidental.

Parler de « libéraux » libyens est honteux, mais il y a tellement de choses honteuses en France et en Europe que si je devais les énumérer, il faudrait tout un livre…

Ce qui est exact est que Mahmoud Jibril, comme Mohamed Morsi l’Egyptien, se sont formés dans des universités américaines, mais il est exact aussi que Barack Obama a lui–même étudié dans des universités américaines.

Cela conduit à s’interroger sur l’état de santé des universités américaines. Cet état est exécrable, hélas.

Mais si je devais parler des universités françaises et européennes, je finirais par leur trouver des qualités. C’est dire…

Reproduction autorisée, et même vivement encouragée, avec la mention suivante et impérativement le lien html ci dessous :
© Guy Millière pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz