FLASH
[17/10/2017] Israël refuse tout dialogue avec un gouvernement palestinien d’union avec des terroristes du Hamas  |  Grande-Bretagne : le patron du Mi5 prévient que le danger terroriste va exploser en intensité  |  Catalogne : 691 entreprises ont délocalisé leur siège social  |  Projet d’attentat par des terroristes ultra-droite: Mélenchon, Castaner et ds mosquées étaient visés selon LCI  |  10 activistes d’extrême droite qui préparaient une attaque arrêtés par la police  |  Effet Trump: la bourse franchit les 23000 points pour la 1ere fois de ses 121 années d’existence  |  Trump : « on m’a demandé si Hillary Clinton se présentera en 2020. J’ai répondu : ‘j’espère que oui !’  |  Daphne Caruana Galizia, qui a révélé les Panama Papers, a été tuée par une bombe plantée près de sa voiture  |  [16/10/2017] Israël va construire 1600 logements dans la partie Est de la capitale Jérusalem  |  Rare: Israël a procédé à des frappes aériennes en Syrie près de Damas – la Russie était prevenue  |  Catalogne : le président indépendantiste recule et propose de discuter avec Madrid dans 2 mois  |  Gaza : en réponse aux tirs de roquette, Israël a bombardé des positions terroristes du Hamas pendant la nuit  |  Somalie : l’attentat de la religion de la paix et de la tolérance a fait 231 morts et 275 blessés  |  Pendant la nuit, l’armée israélienne a arrêté 12 colons arabes en Judée, recherchés pour terrorisme  |  [15/10/2017] Prédateur sexuel Harvey Weinstein : la gauche contre-attaque et « ressort » une affaire contre Trump  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 13 juillet 2012

Michel Garroté – La Guinée équatoriale, célèbre pour ses violations de droits de l’homme, a obtenu de pouvoir financer un Prix de l’Unesco pour la recherche en sciences de la vie, qui sera remis mardi prochain. Ce prix d’une valeur de trois millions de dollars, voulu par le président de Guinée équatoriale Teodoro Obiang Nguema, a été créé en 2008. De nombreuses ONG s’insurgent contre le passif en matière de corruption et de droits de l’homme du chef de l’Etat équato-guinéen, qui dirige son pays d’une main de fer depuis 1979.

« Nous regrettons que l’Unesco ait pris cette décision de décerner ce prix alors qu’il y a tant d’actualité judiciaire autour de la famille de Teodoro Obiang Nguema et d’opacité autour des fonds utilisés », réagit le responsable en France de l’ONG Human Rights Watch (HRW), Jean-Marie Fardeau. « L’image de l’Unesco ne sortira pas grandie de cette instrumentalisation par ce gouvernement incapable de satisfaire les besoins élémentaires de sa population, a-t-il affirmé ».

La France a lancé un mandat d’arrêt contre le fils du président Obiang. Les juges, qui soupçonnent Teodorin Nguema Obiang Mangue de blanchiment de détournement de fonds publics étrangers, l’avaient convoqué en vue d’une mise en examen (inculpation) pour la deuxième fois, mais il ne s’est pas présenté. Le gouvernement équato-guinéen avait refusé que M. Obiang dépose devant les juges en France en signe de « protestation » après la perquisition qui a visé un somptueux hôtel particulier parisien dans lequel ont été saisis 200 m3 de biens de valeur. Auparavant propriété de la famille Obiang, cet immeuble appartient depuis octobre 2011 à l’Etat équato-guinéen. Lors d’une première perquisition, en septembre 2011, la justice avait saisi onze voitures de luxe appartenant au fils du président équato-guinéen…

Michel Garroté

Rédacteur en chef

Reproduction autorisée avec mention de www.dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz