Publié par Jean-Patrick Grumberg le 21 juillet 2012
Marissa Mayer, Présidente de Yahoo

Yahoo, le moteur de recherche et portail internet a des problèmes. Sa part de marché se retrouve coincée entre Google, devenu l’outil de recherche standard dont le nom, aux Etats Unis, est devenu un verbe, et Facebook.

Pour sauver la compagnie, c’est chez Google que Yahoo a débauché une jeune et jolie blonde de 37 ans, par ailleurs enceinte. Elle travaillait chez Google depuis 1999, où elle dirigeait l’équipe en charge du moteur de recherche, et a contribué à dessiner la page mythique que vous avez devant vous lorsque vous faites une recherche.

Elle est le cinquième président de Yahoo, et son salaire, qui emplit de dégoût et de jalousie les Français qui rejettent le marché libre tout en se ruant sur les offres de Free mobile, qui détestent la liberté d’entreprendre parce qu’elle est porteuse de créativité, est en phase avec les normes du métier pour un poste comme le sien.

Que ceux qui ont élu un président qui déteste les riches ne s’attendent pas à ce que des pauvres fassent naître des entreprises comme Google, Apple, Yahoo, ou Facebook. Ils seront au guichet de La Poste. Car pour penser les entreprises du 21e siècle, créer la richesse d’un pays et l’emploi pour sa population, pour embaucher des jeunes et jolies présidentes blondes à 60 millions de dollars par an, il faut une grosse dose de capitalisme… et le rêve américain.

Reproduction autorisée, et même vivement encouragée, avec la mention suivante et impérativement le lien html ci dessous :
© Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

81
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz