FLASH
[17/01/2018] Des Israéliens se sont rendu dans la capitale juive pour prier au Mont du Temple. Sans la présence des forces de sécurité, ils auraient été décapités aux cris d’Allahou Akbar – et l’UE veut faire croire qu’il faut partager la ville !  |  3 pays dans le monde (à part les USA), ont une rue Martin Luther King: le Sénégal, le Brésil, et Israël (King était profondément pro-israélien) – ça ne rime pas bien avec Apartheid  |  Eric Trump, votre père est-il raciste ? Mon père n’est pas raciste du tout, en fait, il ne voit qu’une seule couleur : le vert, l’économie !  |  Examen médical de Trump (par le médecin d’Obama): il ne boit pas, ne se drogue pas, ne fume pas, est en excellente santé physique et mentale – et a des gênes pour vivre 200 ans ! »  |  Pendant la nuit, Tsahal a arrêté en Judée Samarie 16 colons arabes suspectés de terrorisme  |  [15/01/2018] La gauche, toujours du côté du mal : Sadiq Khan, le maire de Londres, n’accueillera pas le président Trump, mais en 2001, il a représenté le prédicateur de haine Louis Farrakhan qui disait que les juifs sont des « suceurs de sang » et Hitler un « très grand homme »  |  Religion d’amour et de paix : en Irak, au moins 8 morts et 40 blessés dans un double attentat à Bagdad  |  [14/01/2018] Abou Hamza Hamdan, un terroriste du Hamas, a été éliminé lors d’un attentat à la voiture piégée à Sidon, au Liban  |  Sur MSNBC, un pasteur noir pro-Trump dit à la journaliste d’aller vivre en Haïti si elle doute que c’est un « pays de merde »  |  Tweet du Premier ministre indien Modi à Netanyahu: « Bienvenue en Inde, mon ami PM @netanyahu! Votre visite en Inde est historique et spéciale. Elle renforcera encore l’étroite amitié entre nos deux pays »  |  La Pologne pourrait tenir un référendum pour quitter l’UE, selon Donald Tusk  |  Israël ferme ses missions diplomatiques de Biélorussie, République dominicaine, Érythrée, Irlande et Lettonie pour en ouvrir d’autres en Afrique  |  En Autriche, 20 000 manifestants qui rejettent le principe démocratique contre la coalition gouvernementale incluant l’extrême droite – mais l’extrême gauche criminelle, pas de problème  |  Laurent Wauquiez : « Avec Emmanuel Macron, les clandestins resteront sur notre sol »  |  Le Premier ministre thaïlandais Prayuth Chan-Ocha a installé un découpage en carton de sa photo pour que les journalistes posent leurs questions, puis il a quitté la conférence de presse  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 30 juillet 2012


Michel Garroté – C’est une tragédie grecque au sens économique du terme. La Grèce empoche allègrement des centaines et des centaines de milliards d’euros. Mais dans le même temps, la Grèce ne tient toujours pas ses promesses de réformes et aucune administration fiscale grecque fonctionnelle n’a encore été mise en place. Et là, la tragédie tourne à la tragicomédie. Résultat : les Allemands, les Français, les Italiens et les Espagnols doutent de plus en plus de l’avenir de l’euro.

A ce propos, je lis (extraits adaptés ; lien en bas de page) que 51% des Allemands pensent que « leur pays se porterait mieux hors de la zone euro et 71% veulent que la Grèce en sorte si les engagements ne sont pas tenus. Au moment où la chancelière allemande, Angela Merkel, réitère sa promesse de ‘tout faire pour protéger la zone euro’, un sondage paru (hier) dimanche dans l’hebdomadaire allemand Bild am Sonntag montre qu’une majorité d’Allemands se verrait bien sans la monnaie unique ».

« L’écart est faible mais il est tout de même révélateur : ils sont 51% à estimer que leur économie se porterait mieux si elle ne faisait pas partie de la zone euro. Les Allemands ne sont pourtant pas les plus critiques à l’égard de la création de l’Union monétaire. D’après une étude du Pew Research Center 44% des Allemands estiment que l’euro est une bonne chose, contre 37% des Espagnols, 31% des Français et 30% des Italiens ».

« Mais l’opinion publique allemande est divisée sur ce que la zone euro apporte à leur pays. Première économie du continent et principal contributeur aux plans d’aide, l’Allemagne a pourtant vu à son tour sa note AAA mise sous perspective négative par l’agence de notation Moody’s à cause des risques d’éclatement de la zone euro. La pilule a du mal à passer dans le pays, qui s’est érigé en modèle de rigueur budgétaire ».

« L’attachement des Allemands à leur ancienne monnaie, le mark, reste même plus fort qu’ailleurs : 40% d’entre eux aimeraient y revenir, selon un sondage réalisé par l’institut Ifop-Fiducial pour Le Journal du dimanche. En France et en Espagne, 25% de la population souhaitent un retour au franc et à la peseta. Les Italiens sont 28% à vouloir retrouver la lire ».

« Concernant la Grèce, les Allemands restent très hostiles à une renégociation des mesures de rigueur imposées à Athènes par ses créanciers en échange des plans de sauvetage. Le sondage paru (hier) dimanche montre que 71% des Allemands demandent une sortie de la Grèce de la zone euro si le pays ne respectait pas ses engagements budgétaires ».

« Le ministre de l’Économie allemand, Philipp Rösler, affirme dans un entretien au même journal qu’il y a ‘des doutes considérables sur le fait que la Grèce tienne ses promesses de réformes ; la mise en œuvre (des réformes) est hésitante’, ajoute-t-il. ‘Aucune administration fiscale fonctionnelle n’a encore été mise en place. En outre, il n’y a eu pratiquement aucune avancée dans la privatisation des biens publics promise’, précise-t-il ».

« 64% des Allemands estiment que leur pays ne devrait pas continuer à venir en aide à la Grèce, selon un sondage Ifop-Fiducial pour Le Figaro. Les Français sont 53% à le penser, les Espagnols 46% et les Italiens 36%. En novembre 2011, un sondage montrait que 68% des Allemands estimaient que la Grèce n’avait pas d’avenir dans la zone euro ».

Michel Garroté

Rédacteur en chef

Reproduction autorisée avec mention de www.dreuz.info

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2012/07/29/20002-20120729ARTFIG00115-une-majorite-d-allemands-se-verrait-mieux-sans-l-euro.php

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz