Publié par Michel Garroté le 31 juillet 2012

Michel Garroté – J’ai regardé l’émission ‘C’est dans l’air’ sur France 5 le vendredi 27 juillet, émission qui était consacrée aux Jeux olympiques de Londres. J’y ai vu et entendu le socialiste Pascal Boniface. Ses propos m’ont agacé. Je n’ai même eu envie de réagir. Par chance, le blog ‘Philosémitisme’, lui, a réagi. Alors, je publie.

Ainsi donc, Philosémitisme écrit (texte adapté ; lien en bas de page) : L’émission C’est dans l’air sur France 5 du vendredi 27 juillet était consacrée aux Jeux olympiques de Londres. A la 40e minute il y a cet échange (vidéo) : « Axel de Tarlé : Jacques Rogge a refusé que l’on fasse une minute de silence en souvenir de ces athlètes israéliens qui ont été tués lors de l’attentat des Jeux de Munich en 72. Est-ce qu’il a bien fait ? Ou est-ce que vous le regrettez ? C’était à la demande d’Israël et de la Maison-Blanche et des Allemands.

C’est Pascal Boniface qui répond : On peut comprendre d’où venait la demande effectivement. Mais pourquoi cette année et pas à chaque olympiade ?

Axel de Tarlé : Parce que c’était il y a quarante ans ?

Pascal Boniface encore (haussement d’épaules et énervé) : Oui. Mai donc dans quatre ans ce sera il y a 44 ans! Non. Quarante ans ce n’est pas une date tout à fait clé. Jacques Rogge a fait une autre manifestation. Il y a un peu l’argument officiel qui est un peu hypocrite qui est qu’on ne fait pas de politique dans les JO alors qu’en fait, on en fait beaucoup. Mais c’était parce que si on le fait cette année pourquoi on ne le referait pas l’an prochain et pourquoi ne pas célébrer le massacre de la place Tlatelolco où 350 étudiants ont été tués par la police mexicaine et que le CIO n’a pas dit un mot d’ailleurs à l’époque et qui au contraire a dit que les jeux doivent continuer alors qu’ils n’avaient pas encore commencé. Donc voilà. Je crois qu’il faut se souvenir de cela. Ce massacre est très présent dans les mémoires. Il y a eu une commémoration qui a été faite. Jacques Rogge a pensé que le faire le jour même de l’ouverture aurait posé problème ».

L’échange s’arrête là. Aucune des trois autres personnes sur le plateau n’a jugé bon d’intervenir et d’émettre un point de vue différent. Alors que Pascal Boniface déclare que « Jacques Rogge a pensé que le faire le jour même de l’ouverture aurait posé problème », il ne donne pas de précisions sur la nature de ce problème. Les arguments avancés constituent véritablement un modèle de cynisme.

Notons qu’un téléspectateur, Kelio, a réagi: « Pour Pascal Boniface, la minute de silence n’a pas lieu d’être: « si on la respecte, on va devoir le faire chaque fois!!! Et ça le dérange ! Evidemment les JO de Munich ont été le théâtre d’un attentat où des Israéliens ont trouvé la mort… pour Boniface, ça ne mérite pas qu’on s’y attarde, ne serait-ce qu’une minute. Par contre, qu’une femme participe aux jeux en étant voilée, il considère que ça fait avancer la cause des femmes!!! Et qu’il faut donc l’accepter ! Heureusement deux intervenants l’ont contredit ». Pour ce dernier point, mais pas pour le massacre des onze athlètes israéliens. Là silence total, conclut Philosémitisme.

Michel Garroté

Rédacteur en chef

Reproduction autorisée avec mention de www.dreuz.info

http://philosemitismeblog.blogspot.fr/2012/07/jeux-olympiques-pascal-boniface-contre.html

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

57
0
Merci de nous apporter votre commentairex