Publié par Michel Garroté le 13 août 2012

Michel Garroté – Des frappes préventives israéliennes contre le nucléaire offensif iranien pourraient entraîner des tirs de missiles depuis l’Iran ainsi que des attaques, d’une part, du Hezbollah depuis le Liban, et d’autre part, de diverses milices palestiniennes depuis la bande de Gaza.

« Israël est préparé à une confrontation dans les semaines à venir. Cela ne signifie pas qu’une décision a été prise. Le but consiste à ce que les troupes soient prêtes. Les pilotes, les avions et aussi les villes pour qu’elles puissent se protéger an cas d’attaques postérieures », explique Amir Rapaport, analyste militaire et éditeur de la revue ‘Défense Israélienne’.

Selon Amir Rapaport, le climat indique qu’il pourrait y avoir une guerre dans les semaines ou les mois à venir. Le plus important est de préparer les équipes et les équipements militaires à un conflit très compliqué, avec des attaques possibles simultanées depuis trois fronts, l’Iran, le Liban et la bande de Gaza, explique Amir Rapaport.

Le professeur Efraïm Inbar, directeur du Centre Besa d’Études Stratégiques de l’Université de Bar Ilán, assure : « Nous nous préparons sur divers scénarios. Nous faisons tout ce que nous pouvons. Mais le plus important n’est pas de savoir si nous sommes préparés ou non ; le plus important, c’est le prix que nous paierons si nous permettons un Iran nucléaire ».

Michel Garroté

Reproduction autorisée avec mention www.dreuz.info

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz