Publié par Michel Garroté le 23 août 2012

Dois-je y aller, semble-t-il se demander.

Michel Garroté – Le père jésuite Paolo Dall’Oglio affirme, aujourd’hui jeudi 23 août, que, toujours selon lui, le Proche-Orient attendrait du pape – qui sera au Liban en septembre prochain – qu’il appelle, selon l’affirmation du père jésuite, au respect du pluralisme religieux.

Mais ce même père jésuite admet – aussitôt – que la visite de Benoît XVI au Liban, prévue du 14 au 16 septembre, est très dangereuse parce que le gouvernement libanais actuel est d’une certaine façon encore lié au régime syrien. Donc il y a un problème sécuritaire immense, admet, en substance, le père Dall’Oglio. Le pape doit demander l’aide de quelques services secrets qui garantissent sa sécurité, car les services libanais ne suffisent pas dans la situation actuelle, avoue, en substance, le père Dall’Oglio.

C’est assez original, surtout de la part d’un prêtre conscient du péril en terre d’islam, d’appeler au respect du pluralisme religieux au Proche-Orient, tout en avouant que le pape risque de se faire assassiner au Liban…

Michel Garroté

Rédacteur en chef

Reproduction avec mention www.dreuz.info

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz