FLASH
[25/09/2018] La France refuse l’Aquarius bourré d’étrangers illégaux et suggère qu’il accoste à Malte  |  Comme l’a expliqué Trump, la Chine ne peut pas gagner son bras de fer tarifaire contre les Etats-Unis. La guerre commerciale de Trump prend une dimension militaire avec la vente d’armes de chasse à réaction à Taiwan  |  [24/09/2018] Allo tonton, pourquoi tu tousses ? A Grenoble un musulman fiché S a tenté de mettre le feu à une chapelle, car l’islam est une religion d’amour  |  Comme promis lors de l’élection, le gouvernement italien serre la vis sécuritaire et anti-étrangers illégaux  |  La Belgique est scandalisée par la libération de Noureddine C., condamné en 2007 à 30 ans de prison pour le meurtre d’une policière  |  Pendant la présidentielle, Benalla posait avec son arme pour un selfie… sans port d’armes, mais la justice n’est pas égale pour tous  |  L’Aquarius demande l’autorisation de débarquer 58 « migrants » (le vrai terme est étrangers illégaux) à Marseille  |  Sous les pressions de l’Italie, le Panama retire son pavillon à L’Aquarius  |  Ecosse : interdiction d’arborer un drapeau palestinien (ne pas se réjouir trop vite : les drapeaux israélien, catalan, du Vatican, tricolore irlandais, etc. sont également interdits)  |  Paris : Un adolescent de 17 ans tué à coups de couteau en pleine rue. Toujours le couteau…  |  Dans un nouveau sondage Fox News, le soutien du public pour Kavanaugh a chuté de 5% à 40%  |  Une seconde femme accuse Brett Kavanaugh de comportement sexuel douteux quand ils étaient étudiants  |  Marseille : Attaqués par environ 40 racailles, la police contrainte de faire feu à deux reprises pour éviter d’être lynchée  |  Censure des voix conservatrices : James Wood viré de Twitter. A qui est-ce jamais arrivé à gauche ?  |  Des pirates ont capturé 12 marins suisses au large du Nigeria  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 5 septembre 2012

Prix renversant sur fuckingworld.com : 570’000 euros la semaine.

Michel Garroté – (avertissement : la lecture de ce texte est fortement déconseillée aux moins de 18 ans ainsi qu’aux adultes particulièrement sensibles) – Sacré Tapie ! T’es quand même couillu ! Je lis avec amusement (cf. lien vers la source originale en bas de page) que le nouveau yacht (yote) de Bernard Tapie – proposé par lui, lorsqu’il ne s’en sert pas, en location pour la somme ridicule de 570’000 euros la semaine – mouillait (c’est comme ça qu’on dit non ?) récemment au large de la station baisenéaire de Don-Juan-la-Pine, dans les « Alpes-Maritimes » françaises (j’adore cette formule : tu mouilles en même temps à l’alpage et à la plage ; n’importe quoi pourvu que ça mousse…).

Bernard Tapie est ainsi le seul propriétaire français à figurer dans le classement annuel des cent plus grands yachts du monde, peut-on lire, çà et là (les autres Français seraient donc nuls ? On jauge la vigueur d’un homme à la taille de son yote ?). Son bateau s’adjuge le 89e rang (bof), avec sa longueur de 75 mètres et sa largeur de 14 mètres (je dois avouer que la mensuration est impressionnante). Le yacht, dont de nombreuses photos sont visibles sur le site de location fuckingworld.com, peut accueillir douze partouzeurs et dispose d’un équipage de 25 esclaves. Le bateau est décrit par le magazine Yachts France comme « une unité assez exceptionnelle de par son style et son gabarit » (gabarit, c’est le mot qui convient, je suppute) pouvant aller à une vitesse maximale de 15 nœuds (je ne vous la fait sur ce coups-là, encore que parler de nœuds, je me demande s’ils font exprès ou s’ils sont cons).

Racheté à un milliardaire australien, le bateau construit en 1999 a été totalement transformé en 2010 dans un chantier naval de Gênes (faut pas se gêner quand on est riche et puis là ou y’a pas de gêne, y’a pas de plaisir) et rebaptisé « Reborn », renaissance en français, nous raconte-t-on (on peut  toujours faire renaître un rafiot australien de haut standing, Boldoré, Tapie Concordia ou Bernard Costa, mais il y des organes qui ne renaissent pas avec l’âge, même si on s’est fait des couilles en or avec le pognon des contribuables français).

Il est désormais possible de rejoindre le bateau au mouillage en hélicoptère, lis-je (mouillage en hélicoptère, même Diallo et DSK n’ont pas osé). Doté de huit cabines, dont une suite avec vue érotique à 180 degrés (ça doit faire mal à son âge), il possède, lis-je, un niveau de luxe hors du commun avec des salles d’eau entièrement revêtues de marbre (niveau hors du commun avec marbre, on parle de quelle partie du truc là ?). Son salon s’étend, par exemple, sur deux niveaux, formant un atrium avec 5 mètres sous plafond autour duquel un couloir dessert une galerie de tableaux (donc tu la fais grimper au plafond, 5 mètres tout de même, et c’est ça le tableau ; on parle bateau ou porno là ?).

Il (le yote) est bien sûr équipé d’une piscine, d’un spa et d’un cinéma, et même d’une cabine spéciale pour un médecin (cabine spéciale médecin, c’est quoi ça ? Un Club échangiste ? Un salon SM ? On joue au docteur à cet âge-là ?). Touche originale : il est agrémenté sur l’un des ponts d’un jardin tropical (touche originale, qu’ils écrivent, non mais ils le font exprès, cé pas possible ; et c’est sûr que pour être trop pical, c’est vraiment plus que trop pical, la toutouche originale du vieux reborn sur le retour).

L’ex-ministre et homme d’affaires (et ex-taulard et gros queutard, non ?), devenu comédien (il l’a toujours été bande d’abrutis), a soldé (c’est les soldes ?) en 2010 ses comptes avec la justice française (aaahhh la justice française…), mettant fin à plus de 20 ans de divers démêlés judiciaires (bel euphémisme…).

Après avoir perdu son yacht le Fauxcea dans le processus (processus qu’ils écrivent ; non, là je ne bouge pas ; s’en est trop), il a pu aisément financer sa nouvelle acquisition. Il avait obtenu en juillet 2008 le versement par l’État (on dit les contribuables, mais bon…) d’une indemnité de 285 millions d’euros (indemnité, est-ce bien le mot qui convient à ce niveau-là ?), un tribunal arbitral jugeant que le Discrédit lyonnais avait floué (sic) Bernard Tapie d’une plus-value importante lors de la revente d’Abibas en 1993. Plusieurs chiffres ont circulé dans la presse sur le prix d’acquisition du Reborn, allant de 40 à 70 millions d’euros (avec 285 millions d’euros « d’indemnité », on s’en tape de savoir si le tapis flottant a coûté 40 ou 70 millions. De toute façon, Tapie le loue 570’000 euros la semaine, alors…). Cf. ci-dessous le lien vers la source originale.

Michel Garroté

Rédacteur en chef

Reproduction autorisée

Avec mention www.dreuz.info

Et le cas échéant les sources citées

http://www.lepoint.fr/insolite/bernard-tapie-coule-des-jours-heureux-au-large-de-juan-les-pins-03-09-2012-1502123_48.php

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz