Publié par Jean-Patrick Grumberg le 20 septembre 2012

Je ne crois pas avoir jamais entendu les responsables religieux chrétiens et juifs appeler leurs communautés à la retenue et à ne pas tomber dans la violence. Il y a quelque chose de différent avec la communauté musulmane : la violence, présente, omniprésente même, palpable et destructrice.

Partout dans le monde, ce sont dans les mosquées que nait la violence des musulmans. Toutes les émeutes des « printemps arabes » ont commencé le vendredi après la prière.

La France ne fait pas exception, et quatre responsables religieux musulmans, Kamel Kabtane, (grande mosquée de Lyon), Benaissa Chana, (président du conseil régional du culte musulman), Azzedine Gaci, (recteur de la mosquée Othmane de Villeurbanne), et Abdelkader Bendidi, (recteur de la mosquée de Saint-Fons), « appellent la communauté musulmane à faire preuve de retenue et de responsabilité pour ne pas tomber dans les errements dans lesquels certains voudraient les entraîner ».

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Les responsables religieux ont demandé aux imams, lors du prêche de vendredi 21 septembre, de « conseiller à leurs fidèles de s’éloigner de ceux qui tenteraient de les entraîner dans la violence et la provocation ». Il y a donc bien, en France, dans les mosquées, des individus qui veulent entraîner les jeunes musulmans « dans la violence et la provocation ».

« En agissant ainsi, concluent les signataires du communiqué, la communauté musulmane de France fera montre de son sens des responsabilités et de son attachement aux valeurs de la République ».

Rendez vous est pris. Demain vendredi après midi, après la mosquée, pour vérifier si les musulmans entendent montrer leur « sens des responsabilités et leur attachement aux valeurs de la République ».

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz