FLASH
[20/01/2019] Confirmation de frappe aérienne israélienne dans le sud de la Syrie. Peu de temps après, Iron Dome a intercepté un missile syrien sur les hauteurs du Golan  |  lemonde.fr – Le vice-chancelier allemand veut que l’UE remplace la France au Conseil de sécurité de l’ONU Le vice-chancelier allemand veut que l’UE remplace Paris au Conseil de sécurité de l’ONU  |  La Syrie annonce que ses systèmes de défense aérienne ont déjoué une attaque israélienne au sud syrien  |  [19/01/2019] Somalie : l’armée américaine indique avoir tué 52 islamistes d’al-Shabab lors d’un raid aérien, en réponse à une attaque contre les forces somaliennes  |  Laura Loomer, qui est juive, s’est précipitée sur la scène de la Marche des Femmes de NY et a pris le micro pour dénoncer l’antisémitisme des organisatrices : « La Marche des Femmes déteste les Juifs ! »  |  Saccage de l’Arc de Triomphe : le tagueur néo-nazi surnommé Sanglier, incarcéré  |  4 mois après les élections, le Parlement suédois réélit l’ancien Premier ministre – qui promet d’augmenter la migration  |  Les #Giletsjaunes « acte 10 » ce samedi 19 janvier – pour ou contre, on ne peut que saluer leur ténacité  |  [18/01/2019] Le président Trump et le dictateur communiste nord-coréen Kim tiendront un deuxième sommet fin février  |  Le soutien aux Gilets jaunes en net regain, selon un sondage BFM : +7points à 67% en 1 semaine  |  André Santini : « Emmanuel Macron est entouré de gens qui n’ont aucune expérience ». Parce que Macron il a de l’expérience lui ?  |  Tamika Mallory, cofondatrice de #WomensMarch et fan du nazi noir Farrakhan, refuse de reconnaître le droit d’israël à exister  |  Pendant le blocage du gouvernement sur le financement du mur avec le Mexique, la cote de popularité de Trump explose auprès des Latinos  |  [17/01/2019] Leçon n° 34 pour les #GiletsJaunes : la liberté ne nous est pas donnée par le gouvernement mais par le droit naturel. Le gouvernement n’est pas là pour nous offrir notre liberté mais pour la garantir  |  Le mois dernier, 934 personnes ont été tuées par des islamistes dans 29 pays, dont 15 par attentats suicides. Le nombre de morts par des extrémistes de droite le mois dernier s’élevait à 0  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 27 septembre 2012
Ramin Mehmanparast

(Reuters) – L’Iran a accusé jeudi « une secte terroriste» d’avoir accosté un haut diplomate iranien à New York et a condamné les Etats-Unis qui avait décidé de supprimer les Mujahadin-e Khalq (MEK) de sa liste des organisations terroristes étrangères.

Selon la police de New York, le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères Ramin Mehmanparast a été agressé verbalement, contraint et forcé par des manifestants « anti-régime » alors qu’il marchait à quelques pâtés de maisons du siège des Nations Unies hier mercredi 26 septembre.

Il fut séparé de membres de son parti qui se déplaçaient en convoi dans une voiture blindée, a expliqué Paul Browne, le porte parole de la police de New York.
Des Responsables iraniens ont déclaré que l’incident a eu lieu lors d’une manifestation contre le gouvernement iranien organisée par un groupe dissident iranien qui se tenait à proximité du siège des Nations Unies, à Manhattan.

Les Etats-Unis ont déclaré la semaine dernière que le MEK serait retiré de sa liste des organisations terroristes étrangères, ce que Mehmanparast a condamné.

 » Il y a eu une attaque de membres de la secte MEK contre M. Ramin Mehmanparast, » a déclaré Alireza Miryusefi, porte-parole de la mission des Nations Unies de l’Iran. « MEK va être retiré de la liste des groupes terroristes aux États-Unis et vous pouvez vous attendre à un comportement agressif de cette secte terroriste. Ce sera un autre faux pas de l’administration américaine. » (Note de JPG : il est toujours intéressant de voir satan condamner le diable)

La police de New York caractérise l’incident impliquant M. Mehmanparast différemment. Il n’y a eu aucune arrestation.

« Il a été verbalement pris à partie par des manifestants anti-régime qui l’ont reconnu », a déclaré Browne. « Bien qu’il y ait eu quelques bousculades, nous ne sommes pas au courant d’une agression, malgré l’affirmation de l’un des manifestants qu’il a donné un coup de poing dans l’estomac du diplomate. »

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Le MEK, également connu sous le nom d’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran, appelle au renversement des dirigeants religieux de l’Iran et ont combattu aux côtés des forces irakiennes de Saddam Hussein durant la guerre Iran-Irak dans les années 1980. Ils ont également mené une campagne de guérilla contre le Shah soutenu par les USA dans les années 1970, et commis des attaques contre des cibles américaines.

La décision américaine de les retirer de la liste des organisation terroristes intervient après des années de lobbying intense par le MEK, qui a vu plusieurs de ses membres emprisonnés en Irak alors que le groupe était tombé en disgrâce après la chute de Bagdad et de Saddam Hussein.

Les Etats-Unis ont ajouté le MEK à sa liste des organisations terroristes étrangères en 1997. Mais le groupe a depuis déclaré qu’il renonçait à la violence et monté une vigoureuse campagne juridique et de relations publiques pour faire abandonner cette désignation, y compris l’approbation d’anciens anciens hauts fonctionnaires américains.
Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info
http://www.reuters.com/article/2012/09/27/us-un-assembly-iran-police-idUSBRE88Q14420120927

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz