Publié par Michel Garroté le 27 septembre 2012

Michel Garroté, réd en chef – Je lis sur www.slate.fr (extraits ; lien en bas de page) : « Mali : François Hollande s’en va-t-en guerre. En ce qui concerne la Syrie, la prudence confine à l’impuissance. Mais pour le Sahel, le Président a décidé de monter au front, malgré les otages et malgré l’absence de l’Europe. En Syrie, la prudence qui confine à l’impuissance l’emporte. Au Mali, François Hollande monte au front. Il a décidé d’agir et l’a annoncé haut et fort à la tribune des Nations unies où il prononçait mercredi 26 septembre son premier discours devant l’Assemblée générale. La désintégration du Mali est « une menace pour l’ensemble du monde », a-t-il déclaré, en appelant à une réunion d’urgence du Conseil de sécurité et à la création d’une force de stabilisation, sous chapitre VII de la Charte de l’ONU. Ce chapitre autorise le recours à la force quand la paix mondiale est menacée » (fin des extraits ; lien en bas de page).

Lorsque nous étions gamins nous entonnions la célèbre chanson paillarde « Malbrough s’en va-t-en guerre » :

Malbrough s’en va-t-en guerre

Mironton mironton mirontaine

Malbrough s’en va-t-en guerre

Ne sait quand baisera

Sa femme qui reste là

Avec son pauvre chat.

Comme elle était fidèle

Trou du cul champignon pomme de terre

Comme elle était fidèle

Elle repoussa du pied

Valets et officiers

Qui voulaient la baiser.

Pris par les infidèles

Trou du cul champignon pomme de terre

Malbrough venait d’être châtré

Alors sa femme atterrée

Se mit à sangloter…

Lorsque nous étions gamins nous entonnions cette chanson, sans imaginer ce qui allait se passer en 2012 au plan géosexuel et géopolitique ; donc nous plaidons non-coupables ; mironton mironton mirontaine…

Copyright Michel Garroté – réd en chef

Reproduction autorisée

Avec mention www.dreuz.info

Et le cas échéant les sources citées

http://www.slate.fr/story/62441/mali-francois-hollande-guerre

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz