FLASH
[20/08/2018] Le prix de la vie selon la justice française : Le migrant illégal de 19 ans qui a poignardé 4 personnes à Périgueux lundi 13 août n’a été condamné qu’à 3 ans de prison ferme  |  Paris : Une policière porte secours à des passagers après un accident mortel qu’ils ont provoqué, dans le 19e, et se fait violemment frapper par le passager rescapé!  |  Le chef de la police municipale de Villevaudé, en Seine-et-Marne, a été violemment agressé dimanche à son domicile par « plusieurs personnes » qui l’ont roué de coup  |  Barcelone attentat islamique : Un homme armé d’un couteau a tenté d’attaquer des policiers en hurlant Allahou Akbar (Allah est le plus grand)  |  Saint-Paul-Trois-Châteaux (26) : un homme de 45 ans tué de 9 coups de couteau, un autre homme blessé, suspect appréhendé, motif inconnu  |  Marseille : encore un adolescent de 16 ans poignardé pour un mauvais regard  |  Tsahal a ouvert le feu sur un terroriste musulman qui a tiré dans leur direction dans le nord de Gaza. Aucun blessé parmi les troupes israéliennes n’a été signalé  |  Un terroriste musulman a tiré des coups de feu sur l’ambassade des États-Unis à Ankara. La police a déclenché une chasse à l’homme et recherche un véhicule blanc suspect  |  [17/08/2018] Jérusalem : attentat au couteau, un policier blessé par un terroriste musulman palestinien, qui a été neutralisé  |  Dreuz lance un appel aux lecteurs: aidez-nous à passer au crible pendant 24 h les Fake News des radios du service public français  |  Laurent Ruquier défend son ami Gilbert Rozon, accusé d’agressions sexuelles: « Il n’a tué personne » (non, il a juste violé plusieurs femmes)  |  Suisse : à Genève 5 jeunes femmes sauvagement tabassées, 2 blessées graves, par « des Maghrébins de cités venus de France »  |  Automobiliste tué par balle à Paris: le policier mis en examen et interdit d’exercer  |  Une ex-esclave sexuelle yézidi aurait fui l’Allemagne après y avoir revu son bourreau, infiltré parmi les réfugiés  |  Grenoble : 2 migrants Albanais tirent des coups de feu sur un groupe de personnes et sont interpellés après une course-poursuite  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Abbé Alain Arbez le 1 octobre 2012

En 2011, à l’intérieur du lycée du Kremlin-Bicêtre, près de Créteil, Ismaël avait planté son couteau dans la poitrine d’Hakim. Tous deux avaient 18 ans, tous deux étaient musulmans. Hakim était mort de ses blessures.

Les officiels ont dénoncé cette violence avec le langage convenu habituel. Le proviseur a fustigé la banalisation de la violence chez les jeunes. Le président Sarkozy lui-même avait fait allusion à cette tragédie en déplorant les effets de la « nature humaine ».

Là est le problème !

Ce genre de crime odieux n’est pas, en tant que tel, un simple symptôme de la « nature » humaine, mais beaucoup plus le résultat d’une « culture » spécifique liée aux traditions islamiques.

Si Hakim était allé prendre à partie Ismaël, c’est en tant que frère d’une jeune fille que ce dernier avait abordé à l’intérieur du lycée. Youssouf, un témoin, le précisait : « Ismaël tournait autour de la sœur d’Hakim. Hakim ne l’a pas supporté et il l’a fortement rudoyé, alors Ismaël, vexé, l’a agressé avec son couteau ».

Jean-Paul Huchon, président socialiste de région, affirmait aussitôt : « N’en faisons pas une affaire de sécurité publique, il s’agit là d’un affrontement purement personnel…», encore une fuite en avant face à la dangereuse logique qui régit la promiscuité en islam et la codification des relations humaines là où la population musulmane devient majoritaire.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Nous sommes là sur le même terrain sensible que celui qui conduit aux « crimes d’honneur » en terre d’islam, mais aussi parfois dans des sites européens de forte immigration musulmane, là où des jeunes sont tiraillés entre deux cultures et où le besoin identitaire radicalise de plus en plus les comportements.

On pourra ainsi voir un frère tuer sa sœur tombée enceinte, parce qu’elle déshonore la famille. Ou un père assassiner sa fille parce qu’elle fréquente un infidèle, ou encore un frère aîné insulter ou attaquer physiquement un jeune homme parce qu’il a adressé la parole à sa petite sœur. Ces pressions, y compris dans l’environnement occidental, ne peuvent que conduire à des catastrophes de ce genre, puisque par allégeance aux injonctions coraniques, des hommes « ordinaires » peuvent ainsi se transformer en bourreaux ou en assassins.

Le massacre de deux jeunes à coup de couteaux par une bande d’Echirolles ces derniers jours – qualifié d’ « acte ordinaire » par le préfet – est encore une fois de plus l’illustration de cette culture violente spécifique de certaines populations et de certains quartiers, mais aussi la démonstration inquiétante qu’à droite comme à gauche les autorités de l’Etat banalisent au maximum les faits graves de ce genre, dans un déni conditionné par la peur de l’embrasement.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Abbé Alain René Arbez pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz