FLASH
[17/08/2018] Jérusalem : attentat au couteau, un policier blessé par un terroriste musulman palestinien, qui a été neutralisé  |  Dreuz lance un appel aux lecteurs: aidez-nous à passer au crible pendant 24 h les Fake News des radios du service public français  |  Laurent Ruquier défend son ami Gilbert Rozon, accusé d’agressions sexuelles: « Il n’a tué personne » (non, il a juste violé plusieurs femmes)  |  Suisse : à Genève 5 jeunes femmes sauvagement tabassées, 2 blessées graves, par « des Maghrébins de cités venus de France »  |  Automobiliste tué par balle à Paris: le policier mis en examen et interdit d’exercer  |  Une ex-esclave sexuelle yézidi aurait fui l’Allemagne après y avoir revu son bourreau, infiltré parmi les réfugiés  |  Grenoble : 2 migrants Albanais tirent des coups de feu sur un groupe de personnes et sont interpellés après une course-poursuite  |  Primes en liquide : Claude Guéant condamné en appel à la prison ferme  |  Effet Trump : l’emploi des jeunes est au plus bas depuis 50 ans – quel horrible président ce Trump  |  « Nous ne voulons pas de migrants africains, ils ne viennent pas pour travailler pour les aides sociales » Andrej Babiš, premier ministre tchèque  |  Un engin explosif a détoné en Italie, près d’un siège du parti La Ligue  |  Israël : durant la nuit, l’armée a arrêté en Judée Samarie un terroriste musulman palestinien recherché  |  [16/08/2018] La ‘Reine du soul’ Aretha Franklin est décédée d’un cancer du pancréas à l’âge de 76 ans  |  1 terroriste du FPLP d’un camp de réfugiés palestiniens du sud Liban a été arrêté alors qu’il entrait en Israël avec un passeport belge  |  Tsahal a arrêté 8 terroristes musulmans pendant la nuit en Judée et en Samarie, dans le cadre des opérations de lutte contre le terrorisme  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 3 octobre 2012

La plupart des services Internet de la République islamique ont été perturbés par une attaque visant les cyber-infrastructures et les entreprises de communication.

Les Cyber attaquants ont ciblé l’infrastructure iranienne et les entreprises de communication, ce qui a perturbé l’Internet à travers le pays, un fonctionnaire de l’Etat a déclaré il y a quelques heures.

« Hier, nous avons subi une attaque massive contre les infrastructures du pays et les entreprises de communication qui nous a obligé à limiter l’Internet » a déclaré Mehdi Akhavan Behabadi, secrétaire du Haut Conseil du cyberespace, à l’Agence Iranienne Labour.

« Actuellement, nous subissons constamment des cyber-attaques dans le pays. Hier une attaque de plusieurs giga-octets a frappé l’infrastructure Internet, ce qui a provoqué une lenteur anormale dans tout l’Internet du pays », at-il dit.

« Toutes ces attaques ont été organisées. Elles visent le nucléaire du pays, le pétrole et les réseaux d’information. »

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Le mois dernier, un commandant iranien des Gardiens de la Révolution a dit qu’il était prêt à se défendre en cas de «cyber-guerre» et a jugé une attaque plus dangereuse qu’un affrontement physique.

En Avril dernier, un virus informatique avait été détecté à l’intérieur des systèmes de contrôle de l’île de Kharg – qui gère la grande majorité des exportations iraniennes de pétrole brut – mais le terminal est resté opérationnel.

L’Iran possède l’un des filtres les plus importants au monde de censure de l’Internet, bloquant l’accès à des dizaines de milliers de sites Internet au motif qu’ils sont criminels ou immoraux. Les sites anti-gouvernementaux sont constamment censurés et interdits.

Dreuz a 40 lecteurs par mois en moyenne en Iran.

Les premières restrictions d’Internet remontent à l’utilisation de Facebook et de YouTube pour rallier et faire connaître les manifestations anti-gouvernementales qui ont éclaté après la réélection contestée du président Mahmoud Ahmadinejad en 2009.

La police anti-émeutes et les iraniens se sont affrontés aujourd’hui à Téhéran, en raison de l’effondrement de la monnaie du pays, qui a perdu un tiers de sa valeur par rapport au dollar en une semaine.

La police a tiré des gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants qui criaient des slogans contre Ahmadinejad, disant que sa politique économique a provoqué la crise monétaire.

Aujourd’hui, le grand bazar de Téhéran, duquel sont parties les émeutes de 2009, a été contraint de fermer à cause de manifestations.

Il faut 34 000 rials pour 1 dollar. Il en fallait 22 000 il y a huit jours. Il y aurait 20.000 manifestants dans les rues en ce moment même.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz