FLASH
[17/10/2017] Israël refuse tout dialogue avec un gouvernement palestinien d’union avec des terroristes du Hamas  |  Grande-Bretagne : le patron du Mi5 prévient que le danger terroriste va exploser en intensité  |  Catalogne : 691 entreprises ont délocalisé leur siège social  |  Projet d’attentat par des terroristes ultra-droite: Mélenchon, Castaner et ds mosquées étaient visés selon LCI  |  10 activistes d’extrême droite qui préparaient une attaque arrêtés par la police  |  Effet Trump: la bourse franchit les 23000 points pour la 1ere fois de ses 121 années d’existence  |  Trump : « on m’a demandé si Hillary Clinton se présentera en 2020. J’ai répondu : ‘j’espère que oui !’  |  Daphne Caruana Galizia, qui a révélé les Panama Papers, a été tuée par une bombe plantée près de sa voiture  |  [16/10/2017] Israël va construire 1600 logements dans la partie Est de la capitale Jérusalem  |  Rare: Israël a procédé à des frappes aériennes en Syrie près de Damas – la Russie était prevenue  |  Catalogne : le président indépendantiste recule et propose de discuter avec Madrid dans 2 mois  |  Gaza : en réponse aux tirs de roquette, Israël a bombardé des positions terroristes du Hamas pendant la nuit  |  Somalie : l’attentat de la religion de la paix et de la tolérance a fait 231 morts et 275 blessés  |  Pendant la nuit, l’armée israélienne a arrêté 12 colons arabes en Judée, recherchés pour terrorisme  |  [15/10/2017] Prédateur sexuel Harvey Weinstein : la gauche contre-attaque et « ressort » une affaire contre Trump  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 9 octobre 2012

Michel Garroté, réd en chef – La Corée du Nord communique, aujourd’hui, mardi 9 octobre 2012, qu’elle possède des missiles stratégiques capables de frapper les Etats-Unis. En effet, le porte-parole de la Commission de la Défense nationale, dans un communiqué diffusé par l’agence officielle de presse nord-coréenne KCNA, informe, en substance, que l’armée révolutionnaire nord-coréenne, y compris ses forces de missiles stratégiques, ont placé à portée de tir non seulement les forces américaines dans la péninsule coréenne, mais aussi le Japon, Guam, qui est un territoire américain du Pacifique, et, le territoire des Etats-Unis. La Corée du Nord ajoute en substance, dans le même communiqué, qu’elle se tient prête à affronter n’importe quel ennemi, capacité nucléaire contre capacité nucléaire, missile contre missile.

Rappelons à cet égard que la fusée nord-coréenne Taepodong-2 d’une portée de 6.700 km est devenue une nouvelle étape dans la mise au point de missile à tête nucléaire. Toujours à propos de missiles nord-coréens, rappelons, en passant, que les programmes de missiles iraniens ont déjà bénéficié, et, bénéficient encore, d’aides étrangères, notamment nord-coréennes. La Corée du Nord a été un fournisseur de technologie de systèmes à liquides. Des sociétés et des ingénieurs russes ont également œuvré en Iran. La Chine, elle aussi, a vendu à l’Iran des missiles balistiques au propergol solide et de la technologie pour missiles de croisière. Il faut donc lier la Corée du Nord et ses technologies à d’autres pays, notamment à l’Iran.

Mais revenons à la Corée du Nord elle-même. Celle-ci a réalisé en 2006 et en 2009 des essais nucléaires. L’essai nord-coréen de 2009 avait été financé par l’Iran et effectué pour le compte de l’Iran, en présence d’expert nucléaires iraniens. Le missile balistique iranien Shahab 3, destiné à porter les ogives nucléaires et des charges chimiques, est une version iranienne, du missile nord-coréen No-Dong.

Rappelons également que la Corée du Nord a mené des essais nucléaires souterrains en avril et mai 2010. Des analyses ont détecté dans l’air différents radio-isotopes processus de fission nucléaire, dont le xenon-133, le xenon-133 métastable, le barium-140 et son dérivé nucléaire, le lanthanum-140. Ces isotopes ont été détectés entre le 10 avril et le 11 mai 2010. Ces analyses ont été publiées par le scientifique suédois Lars-Erik De Geer dans la revue Science and Global Security.

L’analyste allemand Hans Rühle, quant à lui, a confirmé, cette année 2012, que la Corée du Nord a procédé à des essais nucléaires pour le compte de l’Iran. Depuis des années, la Corée du Nord participe aux programmes de missiles de la Syrie et de l’Iran. Rappelons à ce propos la saisie en décembre 2009 à l’aéroport de Bangkok, d’une cargaison illégale d’armes nord-coréennes, qui étaient destinées à la Syrie et l’Iran. La Corée du Nord avait également aidé la Syrie à construire le réacteur nucléaire secret qui a été détruit par un raid aérien israélien en 2007. L’AIEA et l’ONU reconnaissent, depuis 2011, que la théocratie iranienne dispose d’un arsenal nucléaire stratégique.

De plus, les services occidentaux de renseignement détiennent les preuves que l’Iran dispose de missiles balistiques de longue portée pouvant charger des têtes nucléaires. Et, l’Iran est capable de produire sa propre version du missile coréen BM-25 qui a une portée de 4.000 km. J’ignore si la Corée du Nord peut réellement frapper les Etats-Unis. Mais je sais, notamment grâce aux études de Lars-Erik De Geer et de Hans Rühle, que la Corée du Nord, l’Iran et la Syrie, à eux trois, ont largement de quoi frapper des cibles orientales et occidentales. Et c’est cela, le vrai problème.

Ah ! J’allais presque oublier ! Ce soir à la télévision et demain dans la presse, notamment en France grâce à l’AFP, vous allez lire que la menace nord-coréenne, ce n’est que du bluff…

Copyright Michel Garroté

Reproduction autorisée

Avec mention www.dreuz.info

Et le cas échéant les sources citées

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz