Quantcast
FLASH
[18/04/2019] #Sarthe : Prise d’otages au supermarché Super U de Bessé-sur-Braye, les gendarmes sur place  |  Effet Trump: Les demandes hebdomadaires de prestations d’assurance-chômage chutent pour la cinquième semaine consécutive, tombant au niveau le plus bas depuis septembre 1969  |  Effet Trump: Les ventes au détail aux États-Unis augmentent au rythme le plus rapide depuis septembre 2017  |  Le président israélien Rivlin vient de charger Netanyahou de former son 5e gouvernement  |  [16/04/2019] Omar Barghouti : « j’ai fondé BDS pour boycotter Israël, pourquoi suis-je boycotté et interdit d’aller aux Etats-Unis ? »  |  Elections israéliennes : après tous les recomptes, Naftali Bennet et Ayelet Shaked sont retoqués  |  Notre Dame : Si les entreprises de rénovation sont coupables alors leurs assurances payerons. Le fait qu on accepte les dons laisse craindre que c’est un attentat  |  Incendie de Notre-Dame : la mairie de Paris débloque 50 millions d’euros pour la reconstruction. N’est ce pas formidable que la mairie ait autant d’argent bloqué !  |  Ca a du bon d’avoir des riches. Un milliardaire français offre 100 millions pour réparer Notre Dame  |  [15/04/2019] L’antisémite Alain Soral condamné à 1 an de prison pour négationnisme – un peu dommage, les autres vont maintenant être plus discrets au lieu d’être repérés et rééduqués  |  [11/04/2019] Effet #Trump : 55% des Américains approuvent la politique de Trump. 58% approuvent l’économie sous Trump (sondage Georgetown)  |  Le président soudanais Ahmad Al Bashir, criminel de guerre du Jihad, évincé par un coup d’État  |  La Haute Cour israélienne approuve la démolition de la maison du tueur de l’adolescente juive israélienne Ori Ansbacher  |  Julian Assange (WikiLeaks) a été arrêté par la police britannique  |  [10/04/2019] Transparence : Les consultations entre le président Rivlin et les chefs des partis seront retransmises en direct pour la première fois dans l’histoire israélienne  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Guy Millière le 12 octobre 2012

J’écrirai plus longuement sur le débat Ryan Biden un peu plus tard.

Mes premières impressions : ce débat a été très différent de celui de la semaine dernière entre Obama et Romney.

Par son format d’abord, les deux candidats étaient assis derrière un bureau et faisaient face à la modératrice. Par la place occupée par la modératrice ensuite, car celle-ci a laissé assez vite glisser le masque de la neutralité pour se révéler comme ce qu’elle est ; une militante démocrate. De multiples questions qu’elle posait étaient biaisées. Ryan se faisait souvent interrompre par elle. Biden pouvait interrompre Ryan sans que cela lui attire de remarques. Ryan faisait face à deux adversaires : Biden et Martha Raddatz.

Ce débat a montré aussi deux personnes très différentes.

Ryan connaissait ses sujets, répondait calmement, posément, précisément. Comme on pouvait s’y attendre. Il s’est néanmoins laissé déborder plusieurs fois, sans réagir suffisamment à mes yeux. Il n’a pas non plus réfuté plusieurs affirmations mensongères de Biden.

De son côté, Biden a été dans une posture agressive d’un bout à l’autre du débat, et a non seulement procédé à des affirmations mensongères, mais a tenu des propos assez agressifs concernant Romney et Ryan sans vraiment s’attirer de riposte.

On pourrait dans ces conditions, considérer que Biden s’est doté d’un avantage et sera considéré comme l’ayant emporté, mais pas de manière massive ou significative, pour des raisons que j’explique.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Biden, de fait, a non seulement interrompu verbalement Ryan de nombreuses fois et parlé en même temps que Ryan pour brouiller son message, mais il s’est montré moqueur et condescendant pendant la quasi totalité du temps. Même quand Ryan parlait de manière sérieuse et de sujets graves, Biden ne pouvait s’empêcher de sourire de manière sarcastique, à un point tel qu’on pouvait penser qu’il faisait une publicité pour un dentifrice.

Comme l’a dit Charles Krauthammer : quiconque lira le texte du débat considérera que Ryan a gagné en termes de sérieux des arguments, quiconque a écouté le débat à la radio conclura que Biden l’a emporté nettement, quiconque a regardé le débat à la télévision aura une impression négative de Biden en raison de son comportement physique.

Mon résumé tient dans le titre que je donne à ces lignes : arrogance démocrate. Une modératrice pas du tout modérée, qui pense pouvoir s’ingérer dans le débat et se conduit de manière très partisane. Un candidat démocrate, vice président sortant, totalement irrespectueux de son adversaire. Un candidat républicain sérieux, mais pas suffisamment affirmé en pareil contexte.

Je m’attends à ce que les lignes et les sondages ne bougent pas. Nous verrons.

Reproduction autorisée, avec la mention suivante : © Guy Millière pour www.Dreuz.info

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz
%d blogueurs aiment cette page :