Publié par Jean-Patrick Grumberg le 15 octobre 2012

Alors que Barack Obama affirme que « les sanctions contre l’Iran commencent à faire leur effet », les exportations vers l’Iran ont progressé de 30%, passant de 150.8 à 199.5 millions de dollars sur les huit premiers mois de l’année par rapport à l’année dernière, une surprise pour l’Occident qui est supposé isoler économiquement l’Iran.

Cette augmentation aurait été plus importante encore si les exportateurs n’avaient pas de difficultés à se faire payer par l’Iran, en partie à cause des sanctions financières imposées par les Etats Unis.

Forts de ce constat, les diplomates feraient bien de se demander si les sanctions destinées à forcer l’Iran à arrêter son programme nucléaire atteignent leur objectif, et s’il ne l’atteint pas, de redescendre dans le monde réel et de se demander s’ils veulent vraiment empêcher l’Iran de déclencher une troisième guerre mondiale, ou de faire chanter le monde par la terreur.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Un diplomate européen qui s’exprime sous l’anonymat rappelle que « les sanctions sont supposées viser le gouvernement et non la population, et un constat d’échec s’impose » alors que « les diplomates américains ont le souvenir de la façon dont Saddam Hussein avait retourné la pénurie de médicaments dues aux sanctions contre l’occident ». « Les américains craignent que l’Iran utilise aussi cette arme contre eux »

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz