FLASH
[18/10/2018] Le juge rejette la demande de Paul Manafort de porter un costume au tribunal plutôt qu’un uniforme de prison  |  Effet Trump : en raison du rééquilibrage des tarifs douaniers sur l’acier, les métallurgistes américains vont obtenir la plus forte augmentation de salaire depuis des années  |  Elections de mi-mandat américaines : Le Comité national républicain a levé 269 millions de $ : « c’est le meilleur chiffre de tous les temps »  |  Effet Trump : après avoir réduit les réglementations, le président demande au gouvernement de réduire ses dépenses de 5%  |  Corée du Sud : vague de protestations du peuple, le gouvernement recule et refuse l’asile à 400 migrants musulmans  |  Le Havre : Les policiers agressés par une dizaine de racailles cagoulés après la saisie de 200 kg de cocaïne  |  Un crédit d’impôts pour héberger des réfugiés : pourquoi les les SDF français n’ont jamais eu ce privilège ?  |  Clermont-Ferrand : Une étudiante violée en pleine rue a reconnu son agresseur – c’est un Algérien  |  [17/10/2018] Tiens tiens, le candidat brésilien soit-disant « extrême-droite » a refusé le soutien de David Duke, l’ex leader du KKK  |  Israël a détruit un autre tunnel terroriste partant de Gaza  |  Après des tirs de roquette depuis Gaza sur Beersheba, Israël a lancé une attaque aérienne d’envergure sur des sites terroristes du Hamas  |  [16/10/2018] La semaine dernière, une frappe aérienne américaine en Somalie a tué une soixantaine de membres du groupe terroriste Al-Shabaab  |  James Wolfe, directeur pendant 28 ans de la sécurité de la Commission du renseignement du Sénat, a avoué avoir menti au FBI et fuité des informations confidentielles au New York Times  |  Usual Suspect : les autorités allemandes annoncent que le preneur d’otages d’hier à Cologne était un Syrien  |  Les USA lancent une nouvelle vague de sanctions contre des entreprises iraniennes  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 18 octobre 2012

Michel Garroté, réd en chef – C’est de la géopolitique de très haut niveau. En effet, je tombe sur cette hilarante dépêche, de l’ineffable Agence France Presse (AFP), concernant l’inénarrable Valérie Trierweiler (dépêche adaptée, avec mes commentaires entre parenthèses ; voir lien vers source originale en bas de page) : « J’ai tâtonné au début », a reconnu Valérie Trierweiler en inaugurant une fontaine à eau comme ambassadrice de la Fondation Danielle Mitterrand, jeudi à Chambly, dans l’Oise, admettant qu’on ne devient pas comme ça première dame du jour au lendemain (ndmg – elle a tâtonné au début comme toutes les dames la première fois ; et maintenant, ça se passe à Chambly, pas Flanby ; Chambly, avec fontaine et fondation).

« Vous savez, on ne devient pas comme ça première dame du jour au lendemain, mais j’éprouve maintenant une grande joie à faire ce genre de choses et je continuerai », a déclaré la compagne de François Hollande, interrogée sur son nouvel engagement affiché dans l’action humanitaire (ndmg – au début, elle en était au tâtonnement ; mais maintenant, elle éprouve une grande joie à faire ce genre de choses ; si les humoristes français et les journalistes de Canal+ tombent sur cette déclaration, nous allons avoir droit à un fou-rire collectif au Petit Journal de Yann Barthès et dans Salut les Terriens de Thierry Ardisson ; quant à son « engagement affiché dans l’action humanitaire », selon la formulation choisie par l’AFP, cette action se résume aujourd’hui à inaugurer une fontaine à eau comme ambassadrice de la Fondation Danielle Mitterrand à Chambly ; Valérie Trierweiler a donc été nommée ambassadrice auprès d’une fontaine à Chambly ; c’est sans doute ce qu’on appelle une promotion flanbyante).

« J’ai tâtonné au début, mais j’ai découvert qu’il n’y avait pas que des contraintes et qu’il y avait aussi des choses à accomplir. J’ai compris qu’on attendait des choses de moi, j’ai compris que je pouvais être utile et ça me touche énormément de savoir que je peux être utile », a-t-elle ajouté (ndmg – les tâtonnements du début sont une contrainte, mais après on accomplit des choses ; on l’aura compris, l’érotisme politique est une affaire complexe).

Mme Trierweiler était à Chambly pour inaugurer une fontaine à eau Ona, qui représente un manchot et va être installée dans un centre de loisirs de Chambly pour promouvoir auprès des enfants le respect et l’importance de l’eau saine et publique, bien commun de l’humanité. Elle y était à l’invitation de la Fondation Danielle Mitterrand – France Libertés, dont elle est l’ambassadrice (ndmg – L’AFP se surpasse ; Valérie inaugure Ona qui est un manchot auprès des enfants ; j’espère que cette fois il ne s’agit pas d’une histoire de pédophile et d’histoire d’O ; à propos, Sylvia Kristel, alias Emmanuelle vient de mourir ; l’eros politicos est en deuil, queue entre les jambes et fesses serrées ; mais Valérie, elle, persévère à Chambly ; les tâtonnements du début avec Flanby c’est fini ; et Chambly c’est maintenant).

« Vous savez, ce n’est pas facile pour moi de faire ça devant autant de caméras, autant de photographes. J’ai déjà eu l’occasion de faire des choses mais vous ne le saviez pas. Cet engagement humanitaire n’est pas né comme ça du jour au lendemain », a-t-elle commenté (ndmg – Je commence à me demander si l’AFP, en feignant de valoriser Valérie, ne cherche pas en fait à l’enfoncer ; Valérie a eu l’occasion de faire des choses, mais l’AFP ne le savait pas ; et cela n’est pas né comme ça du jour au lendemain ; en effet, en général, entre le moment où on fait les choses et le moment où il est enfin né, il faut généralement compter neuf mois ; du jour au lendemain, en revanche, c’est la pilule du lendemain).

« Ma carrière n’est pas complètement entre parenthèses mais elle n’est plus la priorité », a aussi déclaré la journaliste de Paris Match, qui voit en l’épouse du premier président socialiste François Mitterrand un modèle. « Danielle Mitterrand savait dire non aux injustices et elle s’engageait pleinement », a-t-elle estimé. Interrogée par des journalistes sur la façon dont il fallait désormais l’appeler, elle a répondu : « Appelez-moi comme vous voulez » (ndmg – C’est le bouquet final de cette confession intime, relayée dans toute la presse française par le biais de l’AFP. Le modèle de Valérie, ambassadrice de la Fondation Danielle Mitterrand au consulat de Chambly, c’est feu Danielle. Et Valérie, on peut désormais l’appeler comme on veut. C’est Valérie qui le dit. Du coup, moi, je choisis l’appeler Valou Chambly des fables de la Fontaine d’Ona pour les nuls. La futilité c’est maintenant).

Fin de la dépêche adaptée, avec mes commentaires entre parenthèses ; voir ci-dessous lien vers source originale.

Reproduction autorisée

Avec mention www.dreuz.info

Et le cas échéant les sources citées

http://www.romandie.com/news/n/_J_ai_tatonne_au_debut_dit_Trierweiler_concernant_son_role_de_premiere_dame12181020121245.asp?

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz