Publié par Jean-Patrick Grumberg le 18 octobre 2012


Le 13 octobre, Yacine, 20 ans, est tué d’un coup de couteau, bd Lenine, dans le quartier des Minguettes à Vénissieux.

Aussitôt une centaine de musulmans décident d’appliquer la Sharia, et de mener une expédition punitive contre celui qu’ils désignent comme le coupable. Ils le retrouvent et commencent à le lyncher, quand la police intervient et le transportent à l’hôpital.

Les hordes de musulmans ne pardonnent pas à la police d’avoir osé se mêler de leurs règlements de comptes, et passent à l’attaque.

Dans la nuit de mardi à mercredi, six voitures sont brûlées, des poubelles sont incendiées, des policiers sont la cible de jets de pierre et de bouteilles, les bus sont caillassés, détournées de leurs itinéraires, et quatre personnes, dont trois jeunes musulmanes, certaines intégristes, sont placées en garde à vue.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Mais l’inspecteur général Albert Doutre, patron de la direction départementale de la sécurité publique du Rhône, ne se laisse pas intimider par la racaille, « par une poignée d’individus malfaisants dont les exactions pèsent sur le quotidien des habitants du quartier des Minguettes à Vénissieux ».

Depuis samedi soir donc, chaque nuit, une demi-compagnie de CRS patrouille le quartier des Minguettes, tandis que des effectifs de la brigade criminelle, des compagnies départementales d’intervention et des unités locales assurent une présence constante.

Ces « petits groupes d’individus qui circulent la nuit et tentent de déstabiliser le secteur » ne feront pas la loi, promet Albert Doutre. « Ce sont des individus qui se croient tout permis », mais « ici, les seuls leaders ce sont les forces de l’ordre ! », rappelle le haut fonctionnaire de police.

Ce sont les mots que les Français ont besoin d’entendre.

Reproduction autorisée, avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz