FLASH
[22/10/2017] Trump aux Européens : « ne nous soutenez pas contre l’Iran, continuez à faire des affaires avec eux, vous avez besoin de cet argent »  |  46% des Américains pensent que les médias fabriquent entièrement des histoires au sujet de Donald Trump. Combien en France le savent?  |  Interrogée au point de passage que la gauche veut supprimer, 1 arabe palestinienne a avoué vouloir commettre un attentat en Israël  |  [21/10/2017] Tchéquie : Libéraux populistes (Babis) 30,7%, Extrême droite SPD 11%, Conservateurs ODS 10,6%  |  Élections tchèques : le milliardaire populiste anti-migrants Babis largement devant  |  Trump va rendre publiques les archives sur la mort de Kennedy – la CIA veut les garder secrètes 20 ans de plus  |  Espagne : le gouvernement prévoit la destitution du président catalan Puigdemont dans les 6 mois  |  Espagne : Le gouvernement suspend l’autonomie de la Catalogne (application article 155)  |  L’Assemblée a voté la suppression de la taxe d’habitation pour 80% des ménages d’ici 2020 : ça va coûter très cher aux Français  |  Israël a tiré sur les positions de l’artillerie syrienne après 5 roquettes tirées sur le Golan  |  Elus du personnel : leur nombre devrait baisser nettement dans les grandes entreprises (enfin)  |  Egypte : 58 policiers tués lors d’un attentat de l’organisation Hasm à Giza au sud du Caire  |  #Allemagne : plusieurs personnes ont été blessées dans une attaque de couteau à Munich  |  Règlement de compte hier soir à Marseille. 2 individus armés (fusil à pompe) ont tué un homme à la Bricarde  |  Pendant la nuit, 2 roquettes tirées depuis la Syrie ont atteint le Golan – pas de blessé  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 19 octobre 2012

Le général Wissam al-Hassan, chef des renseignements de la police libanaise a été tué vendredi dans un attentat à la voiture piégée à Beyrouth, faisant craindre une reprise des assassinats qui avaient visé entre 2005 et 2008 des personnalités hostiles à Damas, ancienne puissance de tutelle.

L’attaque a fait deux autres morts et près d’une centaine de blessés, a indiqué le ministre de la Santé Ali Hassan Khalil.

L’attentat a visé le chef des renseignements des Forces de sécurité intérieure (FSI), le général Wissam al-Hassan, décédé dans l’explosion,  un musulman sunnite proche de Saad Hariri, chef de l’opposition libanaise opposée au régime de Damas. Il était pressenti pour prendre la tête des FSI à la fin de l’année.

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Les renseignements des FSI avaient joué un rôle premier dans l’arrestation le 9 août, de l’ex-ministre libanais Michel Samaha, un partisan du régime syrien, dans le cadre d’une affaire d’explosifs saisis qui devaient être notamment placés dans le nord du Liban. Un leader de l’opposition, Samir Geagea, a affirmé que le général se « déplaçait avec des mesures de sécurité exceptionnelles ». « Il avait installé sa femme et ses enfants à Paris car il se savait visé« , a-t-il ajouté.

Selon nos premières informations, l’attentat porte la signature du Hezbollah, groupe terroriste financé par l’Iran, et principale force militaire libanaise.

La France et l’Europe refusent de classer le Hezbollah en tant que groupe terroriste, malgré l’insistance des Etats Unis, aussi ne sera-t-il fait aucune mention de leur possible implication dans les grands médias.

Reproduction autorisée, avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz