FLASH
[14/08/2018] Est-ce vraiment ça, la mission de service public de France Info: parler de tous les livres anti-Trump qui paraissent, et silence total sur les livres pro-Trump ?  |  [13/08/2018] Migrants délinquants : le port de Sète veut bien accueillir l’Aquarius, qui est de nouveau à la recherche d’un port d’accueil pour débarquer des illégaux  |  La branche d’Al-Qaeda à Gaza a publié une vidéo de ses attaques à la roquette sur les communautés civiles israéliennes au cours de la dernière semaine  |  Mons-en-Baroeul (France): une voiture a terminé sa course dans le hall d’une mosquée. Accident ou intention, le mobile n’est pas encore clair  |  La monnaie turque plonge, Trump a réussi en 1 mois ce que l’Europe n’arrive pas à faire depuis 10 ans  |  Israël a confisqué des dizaines de milliers de ballons qui étaient destinés à Gaza par crainte qu’ils soient utilisés comme bombes incendiaires  |  [11/08/2018] Des drones israéliens ont ciblé des terroristes musulmans qui lançaient des bombes incendiaires depuis le nord de Gaza. Plusieurs incendies ont éclaté aujourd’hui dans des villes israéliennes près de la frontière  |  Egypte : 1 terroriste musulman a été empêché de s’approcher d’une église quand il a voulu faire exploser son gilet d’explosifs. Il a fait boum, personne d’autre n’a été atteint  |  Trump a autorisé le doublement des tarifs douaniers pour l’importation d’acier et d’aluminium depuis la Turquie. Conséquence, la livre turque s’écroule  |  Effet Trump : les bons chiffres de l’emploi des Africains et des Hispaniques se confirment : ce sont les meilleurs de l’histoire des Etats-Unis  |  Etat-Unis : des centaines de Bikers se sont déplacés à Bedminster pour saluer le président Trump  |  Hérault : Il poignarde un homme et plonge dans le fleuve pour échapper à la police  |  Brigitte Bardot explose Nicolas Hulot : « c’est un trouillard et il ne sert à rien »  |  Pays-Bas : victime d’un viol collectif par des musulmans, une élue du PVV se suicide  |  Paris : 2 motards de la police et 1 voiture de patrouille percutés par des « jeunes » qui faisaient un rodéo à moto dans les rues  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Rosaly le 20 octobre 2012

Ah, ces affreux mécréants et leur hideuse liberté d’expression, au nom de laquelle ils salissent le « saint prophète » de l’islam, le modèle de l’homme parfait, le seul, l’unique qui ait jamais existé sur terre, l’idole sacrée d’une foule en délire, qui n’hésite pas à tuer ou à se faire tuer, lors de manifestations où règnent la Violence, la Haine, l’Hystérie collective ! Et dire que l’islam est qualifiée de “religion” de paix !

Voici un extrait traduit de l’article rédigé par Tom Heneghan pour Reuters, le 15 octobre dernier :

La liberté d’expression occidentale s’oppose au délit de blasphème !

L’opposition occidentale a empêché les états musulmans d’obtenir l’interdiction du blasphème, y compris pour les vidéos anti-islam et les caricatures qui suscitèrent des émeutes meurtrières.

Ekmeleddin Ihsanoglu, le Secrétaire général de l’OCI, a affirmé que son organisation n’essaierait plus d’obtenir l’aide des Nations Unies pour interdire les insultes envers la religion, mais qu’elle avait demandé aux états de faire appliquer des lois pour interdire les discours de haine contre l’islam.

« Nous n’avons pas réussi à les convaincre » a déclaré le responsable turc à la tête de l’OCI, organisation qui s’évertue depuis 1998 à obtenir la coopération des Nations Unies, afin de faire voter l’interdiction de blasphème.

« Les pays européens ne votent pas avec nous, les U.S.A. ne votent pas avec nous. »

Les pays occidentaux considèrent la publication d’images et de vidéos offensives envers la religion comme une liberté d’expression…

Ihsanoglu a déclaré, lors d’une conférence à Istanbul le week end dernier, que l’OCI a échoué dans ses efforts à obtenir l’interdiction de blasphème auprès de l’ONU, et qu’elle n’avait plus l’intention de revivre une aussi longue campagne diplomatique.

Interrogé sur des rapports récents des médias, laissant entendre que l’OCI voulait reprendre la campagne pour l’interdiction du blasphème, il répondit : « Je n’ai jamais dit cela et je sais que cela n’arrivera pas… »

La déclaration d’Ihsanoglu a permis de clarifier la position de l’OCI à un moment où les chefs religieux musulmans ont multiplié les demandes pour l’obtention d’une loi internationale sur le blasphème, et les politiciens ont accusé les États occidentaux de répandre la haine contre les musulmans, sous la protection de leurs lois garantissant la liberté d’expression.

Depuis 1998, les 57 pays membres de l’OCI obtinrent chaque année la majorité au sein de l’Assemblée générale de l’ONU pour des résolutions non contraignantes contre la « diffamation des religions », auxquelles s’opposèrent les Etats occidentaux, qui considéraient ces résolutions comme des menaces potentielles pour la liberté d’expression.

Le soutien constant à ces textes chuta à un peu plus de 50 pour cent en 2010, en raison de la forte opposition des pays occidentaux, et à celle grandissante des pays d’Amérique latine. Dès lors, l’OCI opta l’année dernière pour une résolution moins contraignante contre la diffamation des religions. Cette résolution, plus soft, élaborée avec les U.S.A. et l’UE fut adoptée à l’unanimité.

Ce long différend entre les pays musulmans et les pays occidentaux a mis en évidence des points de vue divergents sur la notion de liberté d’expression.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Ihsanoglu déclara que les États occidentaux avaient une compréhension étrange de la liberté d’expression, dont l’abus permettait de blesser et d’insulter autrui. (l’islam n’est-il pas une insulte, une menace permanente à tous les non musulmans ?)

Les politiciens musulmans ont multiplié leurs critiques à l’égard de la liberté d’expression occidentale, suite à la vidéo et aux caricatures se moquant du prophète Mohammad. Les musulmans considèrent toute critique de leur prophète comme très offensante, acte bien plus grave que la défense de la liberté d’expression (ou que la vie d’un être humain si on se réfère aux génocides en cours des Chrétiens en terre d’islam)

Nous ne pouvons accepter les insultes proférées contre l’islam, sous prétexte de la liberté de pensée » déclara Erdogan, islamiste dit « modéré », lors de la conférence à Istanbul.

« Nous les musulmans exigeons le même respect que celui démontré envers la culture juive » dit le ministre des affaires étrangères Ahmet Davutoglu. (depuis quand les musulmans respectent les autres cultures, les autres religions, et pourquoi mentionne-t-il seulement la culture juive, est-ce une obsession ?)

Malgré les déclarations du responsable turc de l’OCI, les éditorialistes et les chefs religieux ont renouvelé leur appel à voter l’interdiction de blasphème dans le monde entier, et pour y arriver, ils n’hésitent pas à manipuler les foules musulmanes, qui suivent les directives comme les troupeaux de moutons, sans cervelle, qu’ils sont.

A Londres, 10.000 musulmans ont protesté devant le siège de Google afin qu’il retire la vidéo offensante de You tube. “If you push people too far,” You will turn the peaceful elements into violence.” Si vous poussez les gens trop loin, vous transformerez des éléments pacifiques en êtres violents.

10.000 musulmans se déclarent prêt à la guerre civile pour défendre l’honneur de mahomet, sali par la liberté d’expression ou le discours de haine : « freedom of speech = hate speech » !!!

Si Google refuse d’obtempérer, les organisateurs espèrent réunir lors la prochaine manifestation à Londres un millions de musulmans !!! Mettre en péril la sécurité et la paix internationales pour un petit film considéré comme offensant, seuls les musulmans peuvent réussir un tel exploit ! Et quand Obama déclare que l’avenir n’appartient pas à celui qui dénigre l’islam, il ne fait que soutenir les fous d’allah et leur jihad liberticide.

Dès lors, savourons cette victoire (qui, je l’espère, ne sera pas que momentanée) de l’Occident sur les apologistes de la censure de la liberté d’expression, car les assauts de l’islam suprémaciste contre la liberté d’expression reprennent, et ce avec l’appui de l’ogre du Qatar (encore lui) qui a lancé l’initiative d’un projet d’une loi modèle internationale contre la blasphème : « Loi modèle du Qatar pour mettre fin à l’insulte aux religions » ! Mégalomanie quand tu nous tiens!

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Rosaly pour www.Dreuz.info

http://www.telegraph.co.uk/news/9607763/Muslims-protest-age-of-mockery-as-thousands-descend-on-Google-HQ.html

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz