Quantcast
FLASH
[21/11/2019] Israeli AG a décidé : Le Premier ministre israélien Netanyahou sera inculpé de corruption dans l’affaire 4000 et d’abus de confiance dans les affaires 1000 et 2000  |  Les forces de sécurité israéliennes ont arrêté le gouverneur de l’Autorité palestinienne de Jérusalem, Adnan Ghaith, après avoir effectué un raid à son domicile dans le quartier Silwan de Jérusalem  |  [20/11/2019] #Israël a encore bombardé des sites de caches d’armes en Syrie appartenant aux Iraniens, et arrêté 4 missiles tirés depuis la #Syrie  |  [18/11/2019] Horrible nouvelle – La majorité des Américains ne veut pas de destitution, 76 % ne font pas confiance aux démocrates et croient que les médias font pression pour la destitution  |  [17/11/2019] La zone verte fortifiée de Bagdad, qui abrite des ambassades et des bâtiments gouvernementaux, a été touchée par une roquette. Pas de victime  |  Deux croix gammées ont été découvertes dans les toilettes d’une école du Maryland  |  Tout va mieux avec Macron : 7 Français sur 10 préfèrent avoir froid plutôt qu’allumer le chauffage  |  Netanyahou dimanche matin « Notre politique de sécurité n’a pas changé, pas même légèrement. Nous avons gardé toute notre liberté d’action et nous porterons atteinte à ceux qui veulent nous atteindre”  |  [16/11/2019] C’est reparti. Les foules de Téhéran crient « Mort au Dictateur » et « Reza Shah repose en paix. »  |  Syrie : Une grosse explosion frappe un terminal de bus à Al-Bab sous contrôle turc. 10 civils auraient été tués, milices Kurdes soupçonnés  |  Regime répressif de Macron contre les Gilets Jaunes : 24 interpellations et plus de 2000 contrôles avant la manif de Paris  |  [15/11/2019] Cette nuit #Israël a bombardé les cibles terroristes du Jihad islamique en réponse aux dernières attaques de roquettes de #Gaza  |  [13/11/2019] Les partisans de Quaido envahissent l’ambassade du Venezuela au Brésil et annoncent la nomination d’un nouvel « ambassadeur »  |  Isère : 20 et 12 ans de prison requis contre le couple salafiste  |  #Israël/ #Gaza: la France condamne les tirs de roquettes terroristes sur l’Etat juif  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Rosaly le 20 octobre 2012

Ah, ces affreux mécréants et leur hideuse liberté d’expression, au nom de laquelle ils salissent le « saint prophète » de l’islam, le modèle de l’homme parfait, le seul, l’unique qui ait jamais existé sur terre, l’idole sacrée d’une foule en délire, qui n’hésite pas à tuer ou à se faire tuer, lors de manifestations où règnent la Violence, la Haine, l’Hystérie collective ! Et dire que l’islam est qualifiée de “religion” de paix !

Voici un extrait traduit de l’article rédigé par Tom Heneghan pour Reuters, le 15 octobre dernier :

La liberté d’expression occidentale s’oppose au délit de blasphème !

L’opposition occidentale a empêché les états musulmans d’obtenir l’interdiction du blasphème, y compris pour les vidéos anti-islam et les caricatures qui suscitèrent des émeutes meurtrières.

Ekmeleddin Ihsanoglu, le Secrétaire général de l’OCI, a affirmé que son organisation n’essaierait plus d’obtenir l’aide des Nations Unies pour interdire les insultes envers la religion, mais qu’elle avait demandé aux états de faire appliquer des lois pour interdire les discours de haine contre l’islam.

« Nous n’avons pas réussi à les convaincre » a déclaré le responsable turc à la tête de l’OCI, organisation qui s’évertue depuis 1998 à obtenir la coopération des Nations Unies, afin de faire voter l’interdiction de blasphème.

« Les pays européens ne votent pas avec nous, les U.S.A. ne votent pas avec nous. »

Les pays occidentaux considèrent la publication d’images et de vidéos offensives envers la religion comme une liberté d’expression…

Ihsanoglu a déclaré, lors d’une conférence à Istanbul le week end dernier, que l’OCI a échoué dans ses efforts à obtenir l’interdiction de blasphème auprès de l’ONU, et qu’elle n’avait plus l’intention de revivre une aussi longue campagne diplomatique.

Interrogé sur des rapports récents des médias, laissant entendre que l’OCI voulait reprendre la campagne pour l’interdiction du blasphème, il répondit : « Je n’ai jamais dit cela et je sais que cela n’arrivera pas… »

La déclaration d’Ihsanoglu a permis de clarifier la position de l’OCI à un moment où les chefs religieux musulmans ont multiplié les demandes pour l’obtention d’une loi internationale sur le blasphème, et les politiciens ont accusé les États occidentaux de répandre la haine contre les musulmans, sous la protection de leurs lois garantissant la liberté d’expression.

Depuis 1998, les 57 pays membres de l’OCI obtinrent chaque année la majorité au sein de l’Assemblée générale de l’ONU pour des résolutions non contraignantes contre la « diffamation des religions », auxquelles s’opposèrent les Etats occidentaux, qui considéraient ces résolutions comme des menaces potentielles pour la liberté d’expression.

Le soutien constant à ces textes chuta à un peu plus de 50 pour cent en 2010, en raison de la forte opposition des pays occidentaux, et à celle grandissante des pays d’Amérique latine. Dès lors, l’OCI opta l’année dernière pour une résolution moins contraignante contre la diffamation des religions. Cette résolution, plus soft, élaborée avec les U.S.A. et l’UE fut adoptée à l’unanimité.

Ce long différend entre les pays musulmans et les pays occidentaux a mis en évidence des points de vue divergents sur la notion de liberté d’expression.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Ihsanoglu déclara que les États occidentaux avaient une compréhension étrange de la liberté d’expression, dont l’abus permettait de blesser et d’insulter autrui. (l’islam n’est-il pas une insulte, une menace permanente à tous les non musulmans ?)

Les politiciens musulmans ont multiplié leurs critiques à l’égard de la liberté d’expression occidentale, suite à la vidéo et aux caricatures se moquant du prophète Mohammad. Les musulmans considèrent toute critique de leur prophète comme très offensante, acte bien plus grave que la défense de la liberté d’expression (ou que la vie d’un être humain si on se réfère aux génocides en cours des Chrétiens en terre d’islam)

Nous ne pouvons accepter les insultes proférées contre l’islam, sous prétexte de la liberté de pensée » déclara Erdogan, islamiste dit « modéré », lors de la conférence à Istanbul.

« Nous les musulmans exigeons le même respect que celui démontré envers la culture juive » dit le ministre des affaires étrangères Ahmet Davutoglu. (depuis quand les musulmans respectent les autres cultures, les autres religions, et pourquoi mentionne-t-il seulement la culture juive, est-ce une obsession ?)

Malgré les déclarations du responsable turc de l’OCI, les éditorialistes et les chefs religieux ont renouvelé leur appel à voter l’interdiction de blasphème dans le monde entier, et pour y arriver, ils n’hésitent pas à manipuler les foules musulmanes, qui suivent les directives comme les troupeaux de moutons, sans cervelle, qu’ils sont.

A Londres, 10.000 musulmans ont protesté devant le siège de Google afin qu’il retire la vidéo offensante de You tube. “If you push people too far,” You will turn the peaceful elements into violence.” Si vous poussez les gens trop loin, vous transformerez des éléments pacifiques en êtres violents.

10.000 musulmans se déclarent prêt à la guerre civile pour défendre l’honneur de mahomet, sali par la liberté d’expression ou le discours de haine : « freedom of speech = hate speech » !!!

Si Google refuse d’obtempérer, les organisateurs espèrent réunir lors la prochaine manifestation à Londres un millions de musulmans !!! Mettre en péril la sécurité et la paix internationales pour un petit film considéré comme offensant, seuls les musulmans peuvent réussir un tel exploit ! Et quand Obama déclare que l’avenir n’appartient pas à celui qui dénigre l’islam, il ne fait que soutenir les fous d’allah et leur jihad liberticide.

Dès lors, savourons cette victoire (qui, je l’espère, ne sera pas que momentanée) de l’Occident sur les apologistes de la censure de la liberté d’expression, car les assauts de l’islam suprémaciste contre la liberté d’expression reprennent, et ce avec l’appui de l’ogre du Qatar (encore lui) qui a lancé l’initiative d’un projet d’une loi modèle internationale contre la blasphème : « Loi modèle du Qatar pour mettre fin à l’insulte aux religions » ! Mégalomanie quand tu nous tiens!

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Rosaly pour www.Dreuz.info

http://www.telegraph.co.uk/news/9607763/Muslims-protest-age-of-mockery-as-thousands-descend-on-Google-HQ.html

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz