Publié par Jean-Patrick Grumberg le 29 octobre 2012


A Saint-Pétersbourg, les autorités locales ont mis au point un guide destiné à accompagner les travailleurs migrants d’Asie centrale dans leurs démarches avec l’administration russe.

Mais cette iniative provoque un tollé dans ces communautés musulmanes qui dénoncent, par la voix de leurs leaders, une représentation humilitante des immigrants.

« Lorsque des travailleurs migrants originaires d’Ouzbékistan, du Tadjikistan et d’autres pays sont représentés sous la forme de spatules, de brosses et autres outils et que les autres personnages présents dans le livre sont présentés comme des gens normaux, cela oppose nécessairement les autochtones aux visiteurs. Et cette comparaison est tout simplement insultante », explique Alexander Shishlov, chargé des droits de l’homme à la ville de Saint-Pétersbourg.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

La représentation de ces migrants par des balais et autres spatules ne fait que refléter la stricte réalité, et c’est bien là que se situe le problème. Les immigrés travaillent effectivement comme balayeurs, peintres, ouvriers en bâtiments ou éboueurs.

Mais le montrer les vexe, ils assument mal de prendre en plein visage la réalité de leur sous-éducation, sous-qualification, et donc sous-emploi.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz